La cathédrale Saint-André

La cathédrale Saint-André de Bordeaux




Recherche personnalisée

chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean


Afficher la cathédrale St-André sur une carte plus grande

Voir aussi

Sommaire de la page

La construction de la cathédrale débuta dans les années 1130-1160, dans un style roman. En 1137 y furent célébrées les noces d’Aliénor d’Aquitaine avec Louis de France , futur roi de France Louis VII, dans une cathédrale encore en construction ! Cette construction s'étala dans le temps car il fut décidé de l'agrandir avant son achèvement. Ainsi, au début du XIIIe siècle, il fut décidé de doubler les travées, de surélever les murs... Cet étalement dans le temps explique que la cathédrale soit un harmonieux mélange de style roman et gothique. La cathédrale bénéficia par la suite du fait que Bertrand de Goth, qui fut archevêque de Bordeaux, devint pape sous le nom de Clément V, en 1305. Ill dota généreusement la cathédrale. Des plans plus ambitieux purent être envisagés pour la cathédrale. De ce fait, ni le chœur, ni le transept ne sont achevés en 1320. Rattrapée par la guerre de cent ans, la construction va traîner en longueur, et ce n'est qu'après 1450. Par la suite, des reconstructions sont entreprises vers 1515. La tribune d'orgue date de 1530, et le dernier arc-boutan est construit en 1531. La cathédrale a des dimensions impressionnantes : 124 mètres de long, sa plus grande largeur est de 18 mètres, et la hauteur sous la nef, de 23 mètres, et de 29 mètres au niveau du chœur. Une photo aérienne montre bien que la cathédrale est composée de deux parties réunies : la nef du XIIIème, de style roman, et le chœur, entouré du déambulatoire et de ses sept chapelles richement décorées de marbre et d‘albâtre, dans un pur style gothique. La façade nord possède deux portails : le portail nord et le portail Royal. Ce dernier date du XIIIe siècle et possède des sculptures exceptionnelles représentant les apôtres. Le tympan, quant à lui, représente le Jugement Dernier. La nef possède un trésor : une toile signée Véronèse. En août 1787, la cathédrale subit un important incendie. Pendant la Révolution, elle servit de magasin à fourrage et de salle de réunion. Elle fut rendue au culte en 1798. Il fallut remettre les lieux en état, ce qui fut fait de 1804 à 1812. Malheureusement, le jubé Renaissance fut détruit. Depuis 1905, avec la séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce sont les Monuments historiques qui entreprennent de nombreuses réhabilitations. Partie la plus ancienne de la cathédrale, on remarquera que la façade ouest est aveugle, car elle était autrefois adossée à des constructions. La cathédrale possède un orgue magnifique , mais contemporain, qui date de 1982. Photos - Inventaire Aquitaine - Visite virtuelle de la cathédrale - Tourisme en France - Wikipedia
La chathédrale possède la particularité d'être flanquée d'une tour non solidaire, appelée tour Pey Berland, du nom de l'archevêque qui la fit construire entre 1440 et 1446, afin que la cathédrale puisse être dotée de cloches plus importantes, sans risque d'ébranler ses murs. Elle possède un bourdon de 8 tonnes, installé en 1869. La tour fait dans les huitmètres de côté, pour une hauteur de 60 mètres, à laquelle il faut ajouter les 6 mètres de la statue qui se trouve à son sommet, depuis 1863, et qui représente Notre-Dame d'Aquitaine. La tour possède deux terrasses. La première possède des tables d'orientation qui permettent de distinguer les principaux monuments de la ville. La seconde offre le plus beau des panoramas sur la ville, si l'ona le courage d'escalader les 232 marches ! Photos - Tour Pey Berland - Wikipedia - Restauration de la cathédrale St-André (Vidéo 4') - Visite virtuelle

Photos, lithos, tableaux

La cathédrale Saint-André et la tour Pey Berland

La cathédrale Saint-André et la tour Pey Berland
 
Cathédrale St-André place Pey à Bordeaux , par Michael Zancan ©

La cathédrale de Bordeaux par Léo Drouyn (1816-1896)

Sainte-Eulalie et Saint-André - Litho XIXe

La cathédrale Saint-André, photo par Ajor933 ©

Le tympan de la cathédrale Saint-André

La tour Pey Berland

La cathédrale Saint-André, par Annie ©
 

Deux beaux tableaux de la cathédrale

La Résurrection par Alessandro Turchi, peintre véronais (1578-1649)
Vierge à l'Enfant d'arpès Sassoferrato (1609-1685) exécuté entre 1632 et 1637. Cadre précieux en tubes de verre colorés.
 


Vidéos


La cathédrale St-André de Bordeaux (Vidéo 6'45)
 

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !