Paris 10
10th district of Paris
 
 
 
 
Recherche personnalisée
 
 
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
corean
Choose your language below, and translate this page
(maybe a few seconds to wait)
 
 
 
 
Cliquez sur la carte pour agrandir
Afficher Paris arrondissement 10 sur une carte plus grande
 
 
Les autres arrondissements/ the other districts
10
 
 
Victimes du café le Carillon à Paris
Le 10e arrondissement, a été touché par les attentats du 13/11/2015, comme le 11e arrondissement. 13 personnes ont été lâchement assassinées à la terrasse du café "Le Carillon" 18 rue Alibert. Plan

 A voir... ...To see
Barbès-Rochechouart
Tati
Belleville
CFDT
Bonne Nouvelle
Les grands boulevards - cinéma Rex - Théâtre du Gymnase
Château d'Eau
Théâtre du Splendid - Théâtre St. Martin - Mairie
Château Landon
Gare de l'Est - Conseil de Prud'Hommes
Colonel Fabien
Hôpital St.Louis - PCF
Gare de l'Est
La Gare de l'Est - Square Vuillemin -
Gare du Nord
La Gare du Nord - Hôpital Fernand Widal
Goncourt
Hôpital St.Louis - Palais des Glaces - Gibus
Jacques Bonsergent
Théâtre du Splendid - Marché St Martin
Jaurès
Canal Saint Martin - Cinéma MK2 -
La Chapelle
Théâtre des Bouffes du Nord
Louis Blanc
Canal Saint Martin et Pont de Crimée
Poissonnière
Hôpital St.Lazare - Insitut Supérieur de la Mode - Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie
République
Darty - Go Sports - Habitat - Palais des Glaces - Gibus - Caserne Vérines de la garde républicaine - la place de la République - Holiday Inn République
Stalingrad
Canal Saint Martin - Cinéma MK2 - base nautique de la Villette - Consulat d'Algérie
Strasbourg St. Denis
Musée de l'éventail - Théâtre Antoine - Théâtre du Splendid - Théâtre du Marais - Théâtre de la Renaissance - Passage du Ponceau - Passage Lemoine - Passage du Prado - Passage de l'Industrie - Arts et Métiers
 
 
A voir sur le 10e/to see about 10th district
Le Canal St. Martin
St-Martin's channel
Gare du Nord et gare de l'Est
North and East station


Sur cette page/on that page

 
 

Liens

 
 

Sites sur le dixième/ sites about 10th district

CICA du 10ème Le CICA est le Comité d'initiative et de consultation d'arrondissement. Il réunit les représentants des associations. Il est indépendant de la municipalité. Sa finalité est de permettre aux associations de l'arrondissement de participer à la vie municipale.
Eglise réformée de la Rencontre paroisse chrétienne qui réunit des protestants des 9e et 10e arrondissements de PARIS. Elle appartient à l'Eglise Réformée de France, composante de la Fédération Protestante de France
HV10 Histoire et vie du 10ème, Société historique du 10e arrondissement.
Lionel Mesnard Le quartier de la Porte St Denis
Mairie du Xème Tous les services de la mairie
Ordre des Architectes d'Ile de France Dans l'arrondissement, en face de la gare de l'Est, le Couvent des Récollets accueille les bureaux de l'Ordre des Architectes d'Ile de France et la Maison de l'Architecture.
 
 
 
 
 

Théâtres

Théâtre Antoine- Simone Berriau [800 places] 14, boulevard de Strasbourg - 75010 Paris M° Strasbourg Saint Denis Tél. : 01 42 08 14 80
Théâtre des Bouffes du Nord 37 bis, boulevard de La Chapelle - 75010 Paris M° La Chapelle Tél. : 01 46 07 34 50
Comédia Théâtre [1000 places] 4, boulevard de Strasbourg 75010 Paris M° Strasbourg Saint Denis Tél. : 01 42 38 22 22
Théâtre du Gymnase Marie Bell [800 places] 38, boulevard de Bonne Nouvelle - 75010 Paris Tél. : 01 42 46 79 79
Laurette Théâtre 36, rue Bichat - 75010 Paris Tél. : 09 84 14 12 12
Théâtre du Palais des glaces 37, rue du Faubourg du Temple - 75010 Paris M° République Tél. : 01 42 02 27 17
Théâtre de la Porte Saint Martin [1000 places] 16, Boulevard Saint Martin - 75010 Paris M° Strasbourg Saint Denis Tél. : 01 42 08 00 32
Théâtre du Splendid 48, rue du Faubourg Saint Martin - 75010 Paris M° Strasbourg Saint Denis Tél. : 01 42 08 21 93
Théâtre de la Renaissance [740 places] 20, boulevard Saint Martin - 75010 Paris M° Strasbourg Saint Denis Tél. : 01 42 08 18 50
 
 
 

Les collèges sur l'arrondissement

Collège Bernard Palissy M° Poissonnière - Collège Valmy (M° Louis Blanc, Jaurès) - Collège grange aux belles M° Colonel Fabien - Collège Louise Michel M° Jacques Bonsergent

 
 

Les quartiers du dixième/ 10th's districts


Quartier grands boulevards

De juillet 1943 à août 1944, les nazis organisèrent à Paris un pillage méthodique et rationnalisé de tous les appartements juifs. C'est l'opération M (comme meuble). Trois camps seront ouverts : dans l'immeuble Levithan, rue du Faubourg Saint Martin ; dans un hôtel particulier de la rue Bassano, qui fonctionnait comme une maison de haute couture. Les juifs y travaillaient et y étaient internés. Le plus grand camp, celui d'Austerlitz, était situé 43 quai de la gare. 600 personnes y travaillaient au tri des meubles, du linge, des livres, des jouets d'enfants etc ... Des centaines de ces prisonniers furent envoyés dans des camps de travail et d'extermination en Allemagne. Dans l'ancien immeuble Lévithan les prisonniers étaient contraints de trier les meubles et les objets méthodiquement pillés par les nazis dans les appartements des juifs. L'immeuble est à présent occupé par le groupe de publicité BETC Euro-RSCG.


chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
corean


Les Passage Brady

46 Faubourg Saint-Denis (métro Strasbourg Saint-Denis, Château d'eau).
Passage du Caire Ce passage se situe dans le quartier du Sentier et regroupe de nombreuses boutiques de vente d'accessoires en gros, pour la mode
passage Brady
Passage du Désir Passage du Désir
 

L'ancien gibet de Montfaucon


Le gibet de Montfaucon fut érigé sous le règne de St Louis, à proximité de la route reliant Paris à Meaux. Au premier gibet, en bois, sur deux étages, succéda une construction en maçonnerie, sous le règne de Charles IV le Bel. Après la construction de l'hôpital St Louis, le gibet tomba en désuétude. Il fut définitivement détruit en 1760. A la place de ce gibet de triste mémoire (qu'évoque François Villon) se dresse à présent un ensemble d'immeubles entourant un terrain de sport. Il est très intéressant de pénétrer dans cette cité, qui donne sur la place du Colonel Fabien. On a là un bel exemple de logements populaires qui ne négligent pas la qualité de vie... Cet ensemble a été érigé en 1981, sous l'égide des architectes Robert Locre, Pierre Chaussade et Jacques Labro. Vue aérienne de la cité
The gibet of Montfaucon was built during the reign of king St. Louis, near the road linking Paris to Meaux. The first wooden gibet, on two floors, was replaced by a masonry construction, during the reign of Charles IV the Fair. After the construction of the St Louis hospital, the gibet fell into disuse. It was finally destroyed in 1760. In place of the infamous gibet stands now a set of buildings surrounding a sports field. It is very interesting to enter this city, which overlooks the Place du Colonel Fabien. This is a fine example of popular housing which doesn't neglect quality of life ... This was erected in 1981 under the auspices of the architects Robert Locre, Pierre and Jacques Labro Chaussade. The city with Google map

 

Le square Villemin

Entrée 8 rue des Récollets et par l'entrée face au côté de la gare de l'Est. Ancien jardin du couvent des Récollets . Le jardin a été ouvert au public en 1977. Le jardin a été agrandi et il s'ouvre désormais sur le canal Saint-Martin qui est fermé à la circulation le dimanche. De nombreuses personnes se promènent le long du canal, et des animations ont lieue tout au long de l'année (brocantes, concerts...). Vue aérienne du square


Fontaine offerte par souscription des riverains, vers 1848
Jardin Villemin Villemin park
Villemin park Couvent des Récollets
 

Ancien couvent des Récollets The ancient convent of Récollets
Plan du quartier <> Vue aérienne de l'ancien couvent

Le couvent fut fondé au début du 17è siècle par Marie de Médicis, pour abriter un ordre mendiant. Au 19è siècle, le couvent devient un hôpital militaire. En 1926, lors de l'extension de la gare de l'Est, le cloître fut à moitié détruit. Il fut fermé en 1968 pour cause de vétusté. En 1973 y fut crée une extension de l'hôpital Saint-Louis. Vendu à un promoteur, les bâtiments étaient voués à la destruction. En 1991 s'installèrent une trentaine d'artistes, groupés sous le nom des "Anges des Recollets", ils furent expulsés par la force en 1992, à la suite d'un incendie. Grâce à l'action énérgique des riverains, le projet fut abandonné, et depuis 2004, y est installée la "Maison de l'Architecture" de l'ordre des architectes d'Ile-de-France, ainsi qu'un centre d'hébergement international. Il est possible de prendre une boisson dans le petit jardin qui se trouve sur le côté du bâtiment.
ancien Couvent des Récollets
ancien couvent des Récollets

Eglise Saint Laurent

Un peu d'histoire
Saint Laurent
D'origine espagnole, il fut diacre de l'Eglise de Rome au début du IIIème siècle, sous le pontificat du Pape Sixte II auquel il devait normalement succéder. Sous la persécution de l'empereur Valérien, le Pape et ses sept diacres furent arrêtés lors d'une Messe le 6 août 258. Tous furent tués le 7 août sauf Laurent que l'empereur voulait torturer pour avoir les trésors de l'église. Mais Laurent les avait mis en lieu sûr, en les distribuant aux pauvres chrétiens de la ville de Rome. Laurent est mort lors de l'épreuve du feu sur un gril le 10 août 258.
Les prémices de l'église actuelle
511 Clotaire I, fils de Clovis, régnera jusqu'en 561. C'est dans cette période que Bomnole est Abbé d'un couvent de moines installé dans une basilique Saint-Laurent à l'emplacement de l'église actuelle. Conseiller de Clotaire, il mourra évêque du Mans en 543.
885 Les Normands assiègent Paris. Tout autour, ce n'est que pillages et destructions. L'église et le monastère sont dévastés.
1180 Une église Saint-Laurent est attestée. Elle est érigée en paroisse.
1429 Trop petite, cette église est entièrement reconstruite en style gothique flamboyant. Le choeur et le déambulatoire sont consacrés le 19 juin 1429.
1548-1596 Construction de la nef, des bas-côtés, et de six chapelles dans le même style. L'église n'est toujours pas voûtée.
1632 Saint Vincent de Paul et, en 1641 sainte Louise de Marillac sont paroissiens de Saint-Laurent.
1660 Louise de Marillac est enterrée à Saint Laurent. Sa tombe reste dans l'église jusqu'en 1755.
1667 Construction des voûtes du transept et de la nef, toujours en gothique flamboyant. 1674 Décoration «Grand Siècle» du fond du chœur.
1712 Construction, au chevet de l'église, de la chapelle axiale dédiée à Notre-Dame des Malades, et de sa coupole.
1789 Dès le début de la Révolution, l'église est dévastée par les émeutiers. Elle deviendra "Temple de la Raison» en 1793, puis de l'Hymen et de la Fidélité, enfin "Temple de la Vieillesse"
1801 L'église est rendue au culte catholique et on recrée un mobilier liturgique.
1864 Pour rattraper le niveau du Boulevard de Magenta, et agrandir l'église, le portail de style "Jésuite" de 1621 est remplacé, en ajoutent deux travées à l'église, par le portail néo-gothique actuel.
1934 Construction du presbytère actuel, visible depuis le jardin public, côté sud.
Le faubourg
Le Faubourg Saint-Laurent, comme le mot faubourg l'indique, et comme en témoignent les portes Saint-Martin et SaintDenis, fut longtemps en dehors de Paris. Il était célèbre pour sa grande foire, qui se déroulait dans "l'enclos St Laurent". Il a toujours eu une population laborieuse de maraîchers, puis d'artisans. Qui était saint-Lourent ? Pour la vie paroissiale, consultez une autre feuille, disponible au bureau d'accueil, où vous trouverez aussi une brochure historique et des cartes postales
L'église actuelle
L'église Saint-Laurent offre l'originalité d'un style assez uni dans le gothique flamboyant. Dans son état actuel, elle a été commencée au XVème siècle et terminée au XIXème. C'est le porche de l'entrée principale qui a été reconstruit au XIX siècle en style néogothique. Mais la nef et le choeur, construits du XV au XVIIème siècles, sont de style gothique flamboyant, encore honoré au début de l'époque classique. Remarquez tout de suite la particularité assez rare des clés de voûte pendantes datant du XVIIème siècle. En levant les yeux à la croisée du transept, la clé de voûte représente saint Laurent avec son gril. L'église fait partie de la paroisse St laurent.
Vitrail église St Laurent
intérieur église St Laurent église St Laurent
église St Laurent   église St Laurent 1900

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation aux peintres contemporains. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les galeries d'art, les musées, l'ateliers des peintres et/ou leur site Internet ! The paintings are under copyright for commercial use.

Eglise St-Laurent par Etienne Galien Laloue
L'église St Laurent Bd Magenta par Etienne Galien Laloue


Vue arrière de l'église St-laurent, à Paris par Louis Willaume vers  1930
Vue arrière de l'église St-Laurent par Louis Willaume vers 1930

L'église st-Laurent à paris par Alfred Courmes
L'église St-Laurent par Alfred Courmes 1942
 

Hôpital Lariboisière

Plan de l'hôpital/ hospital map <> Plan du quartier <> Vue aérienne de l'höpital
Ouvert en 1854, cet hôpital est conçu selon les principes architecturaux et fonctionnels prônés dès la fin du XVIIIe siècle : segmentation des bâtiments qui sont indépendants, mais reliés par des galeries. A cette époque, on refuse les grandes concentrations et on porte attention aux problèmes de ventilation. Contemporain du nouveau Paris haussmannnien, l'organisation générale des bâtiments cherche à répondre à de nouveaux besoins logistiques et sanitaires : installation de bains, de cabinets d'aisance, de buanderies, d'étuves à désinfection.
Les photos ci-dessous montrent l'entrée de l'hôpital, les jardns avec, au fond, la chapelle. Sur les deux photos du bas,on peut voir l'ordonnancement des bâtiments, perpendiculaires à la galerie qui dessine un grand rectangle.
 

L'Hôpital dans les années 1900
 

Hôpital Fernand-Widal

Plan de l'hôpital
200 rue du Faubourg-St-Denis : construit par Labrouste vers 1860 : ensemble néo-classique articulé au départ de 2 cours successives et pavillons latéraux.

Les grandes brasseries Big breweries

Brasserie Julien
Brasserie Flo
cour des Petites Ecuries
Brasserie Julien
16, rue du Faubourg St-Denis

Hôtel Bourienne

Cet hôtel particulier, situé dans le quartier de la Nouvelle France (alors quartier de maraîchers), doit son nom à Louis Antoine Fauvelet de Bourrienne, peandant longtemps secrétaire et ami de Napoléon Bonaparte. 1790 Il est de style directoire. Il possède un beau jardin, n jardin d'hiver ; et on peut louer cet hôtel pour y organiser des réceptions.
Hôtel Bourienne 58, rue d'Hauteville
 

Quartier Ste Marthe et hôpital St. Louis

Le quartier Sainte Marthe
Plan du quartier - Vue aérienne de la place

A la périphérie de ce quartier, se situe l'emplacement de l'ancien gibet de Montfaucon, au numéro 57 rue de La Grange aux Belles, où on devine encore une légère éminence : c'est là qu'en 1233, fut érigé le Gibet, détruit en 1760. De nombreux surintendants des finances y finirent misérablement leurs jours.
Juste en face de l'hôpital Saint Louis, se trouve la quartier Sainte Marthe ( du nom de la soeur de Saint Lazare et de Sainte Marie-Madeleine) dont le lieu emblématique est la place du même nom. Les deux rues principales de ce quartier pittoresque sont la rue Jean Moinon et la rue Ste Marthe. Ce lieu est l'un des rares lieux de Paris où la vie culturelle et artistique a gardé toute son authenticité. A la belle saison, cette petite place agrémentée d'arbres, fait penser à ce que devait être la place de la Contrescarpe après guerre. Vous pourrez y rencontrer, à la belle saison, des artistes connus ou d'autres, en quête de reconnaissance.
Les photos ci-dessous montrent la place Sainte Marthe en octobre, lors d'une des deux brocantes de l'année (Mai et octobre). On y voit des artistes en concert, et l'âme de la rue Sainte Marthe, Khera, vendre ses délicieuses préparations qui sentent bon l'Afrique du Nord. La place offre de bons petits restaurants, avec des terrasses qui font penser à celles des petites villes et villages qui parsément la France. Un détour à faire, avant que l'authentique ne cède un jour la place au touristique. A voir lors des journées du patrimoine : une immense fresque montrant Edith Piaf et ses amours, dans l'un des ateliers d'artistes de la place.

Photo prise lors d'une expo- vente de créateurs

 

Rue St Maur

Au 8 bis rue du Buisson Saint-Louis, reconversion d'un lavoir en 14 logements particuliers,(architecte Bernard Kohn, 1984) Un groupe de familles ayant acquis un ancien lavoir situé au fond de la cour, a été à l'origine du projet, avec pour contrainte de conserver la structure en bois du lavoir. Le bâtiment,composé de logements et d'espaces communs (salles de jeux...), s'agence à présent sur un passage intérieur qui relie les rues du Buisson Saint-Louis et du Faubourg du Temple. Non loin de là, le 196, rue St.Maur.
L'ancien lavoir 8 bis rue du Buisson Saint-Louis

Au 196 de la rue St. Maur, un immeuble pas comme les autres !

Cet immeuble, d'une très belle facture hausmanienne, classé, situé à l'angle de la rue du Buisson St. Louis et de la rue St. Maur, comporte trois éléments qui le rendent singulier
- il est l'un des rares immeubles d'habitation de Paris à posséder un cadran solaire. Une fleur de tournesol orne le cadran.
- Un grand résistant, Jacques Louvel -Tessier, a vécu dans cet immeuble, et on a donné son nom à une rue perpendiculaire à la rue St. Maur, la rue Jacques Louvel-Tessier.
- il a abrité, pendant quelque temps le voleur de la Joconde, Vincenzo Peruggia qui cacha son précieux butin, dans sa chambre du 196, rue St. Maur ! Le fameux tableau fut racheté par une souscription des Amis du Louvre.

   

This building, of very beautiful architecture, classified by the city of Paris, is situated in the corner of the street of Buisson Saint Louis and of the street Saint Maur. It contains three elements which make it singular:
- It is one of the rare private building of Paris to possess a sundial. A flower of sunflower decorates the dial
- A great Resistance fighter, Jacques Louvel-Tessier, lived in this building, and we gave his name to a perpendicular street in the street Saint Maur, the street
Jacques Louvel-Tessier (at left on the picture below).
- It sheltered, during some time the thief of the Joconde,
Vincenzo Peruggia who hid his invaluable booty, in his room of 196, rue St Maur ! Thee famous picture was bought back by a subscription of the Friends of the Louvre


à gauche : Dessin humoristique inspiré par le retour de la Joconde, que Léonard de Vinci lui-même reconduit en France en passant par Milan.
At left : funny Drawing inspired by the return of Joconde, which Léonard de Vinci sees out himself in France by way of Milan
Vincenzo peruggia
Le "méchant"
The "miserable"
Joconda
La belle
The beauty

Carte éditée après le vol de la Joconde qui séjourna au 196 rue St Maur (années 1920)
 

Hôpital Saint-Louis
Plan du quartier - Vue aérienne de l'hôpital

2 place du Docteur-Alfred-Fournier ou 16 rue de la Grange-aux-Belles (métros Goncourt et Colonel Fabien). Accès aux différents services hospitaliers <> Photos
L'entrée des vieux bâtiments vers 1930

Le grand jardin avec vue sur les bâtiments anciens

On peut entrer par la place du Docteur-Alfred-Fournier. Après avoir traversé le quadrilatère ancien, on atteint les bâtiments modernes. C'est le roi Henri IV qui, le 19 mai 1607, commanda la construction de cet hôpital, à la suite d'une nouvelle épidémie de peste (à la même époque que la place Dauphine ou la place des Vosges, une des cours a été bâtie sur le modèle de la place des Vosges).
Construit de blocs de pierres blanches, de briques rouges et d'ardoise bleue, l'ensemble de bâtiments est l'une des premières constructions classiques. A l'époque de sa construction, les bâtiments se situaient à l'extérieur de l'enceinte de Paris afin d'isoler les malades atteints de la peste. Classé monument historique, l'hôpital a bénéficié de grands travaux de restauration.
Un nouvel hôpital a été construit dans l'enceinte de l'ancien. Les bâtiments s'enfoncent dans l'espace qui correspond à l'ancien cimetière des pestiférés.
Le grand hall d'entrée est décoré avec des mats-luminaires multicolores (de Rougemont), une fontaine en cristal (Blondel) un vitrail (Grataloup). L'hôpital est très réputé pour son service de dermatologie. C'est dans cet hôpital qu'est née la dermatologie, à la fin du 19è siècle. Il existe d'ailleurs un musée des maladies de la peau.
 

Le marché de Belleville

Plan du quartier <> Vue aérienne du Boulevard de Belleville

Un des plus grands marchés de la capitale, caractérisé par les produits éxotiques que l'on peut y trouver, ainsi que par la diversité des communautés que l'on y rencontre (africaines, nord africaines, asiatiques...). Il se situe au métro Belleville, et se déroule les mardi et vendredi matin. Le marché se situe à la limite des 10ème, 11ème et 19 ème arrondissement de Paris, sur le boulevard de Belleville, quartier partagé essentiellement entre l'Afrique du Nord et l'Asie.

Plan du dixième arrondissement

map of 10th district - Carte du  10e arrondissementMétro BellevilleMétro Château d'EauMétro  Château LandonMétro Colonel  Fabienmétro Gare de l'EstMétro  Gare du NordMétro  GoncourtMétro  Jacques BonsergentMétro  Louis BlancMétro PoissonnièreMétro  RépubliqueMétro  Métro Strasbourg St. Denismairie - town house
 

Vous avez aimé cette page ? Vous aimerez aussi nos autres sites
You like that page, you'll like our other websites