Musée Rodin
Hôtel Biron
 
 
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
portigaise
deutsch
corean
 
 
 
 
Recherche personnalisée
 
 

Voir aussi/have also a look to
 
   
 
Tous les arrondissements/all the districts
 
 
 
 
A voir aussi sur le 7e/also to see on the 7th district

Sur cette page - On that page
 
 

Historique

L'hôtel a été construit entre 1728 et 1730 pour Abraham Peyrenc de Moras, Inspecteur général de la banque fondée par John Law, directeur de la Compagnie des Indes, enrichi par sa spéculation sur le papier-monnaie. L'architecte du palais fut Jean Auber, à qui l'on doit également les magnifiques écuries du château de Chantilly. Le palais fut construit dans un pur style "rocaille" ou "rococo" caractérisé par des lignes en volutes rappelant des coquillages avec leurs enroulements. L'intérieur de l'hôtel bénéficia lui aussi d'une décoration de qualité, avec des boiseries ouvragées; seize médaillons ou dessus-de-porte peints par François Lemoyne, premier peintre du Roi Louis XV, à qui l'on doit également la décoration du plafond du salon d'Hercule au château de Versailles. A la mort de son proprétaire, l'hôtel fut loué, puis par la suite vendu au héros de la bataille de Fontenoy, le maréchal de Biron, qui donna son nom à l'hôtel. Le parc fut remodelé et il devint l'un des plus beaux de Paris. Le duc de Lauzun, son dernier propriétaire, fut guillotiné en 1793. Le bâtiment fut loué à des entrepreneurs et il commença à se dégrader. Sous le Consulat, puis l'Empire, l'hôtel fut remis en état et hébergea successivement la légation pontificale, puis l'ambassade de Russie. En 1820, l'hôtel fut cédé à la Société du Sacré-Coeur de Jésus, qui avait pour but l'éducation des jeunes filles de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie. La mère supérieure fit enlever tous les éléments rappelant le luxe ancien : boiseries, miroirs, peintures et ferronneries.
En 1905, en application des lois de séparation entre l'Eglise et l'Etat, l'hôtel fut confisqué. Il n'était plus alors qu'une bâtisse vide avec un parc à l'abandon. L'hôtel était promis à la démolition, mais en attendant, il abrita un grand nombre d'artistes, parmi lesquels Matisse, Cocteau, Isadora Duncan, René Maria Rilke, et surtout, Rodin qui s'y installa en 1908, partageant son lieu de travail entre la villa des Brillants de Meudon et l'hôtel Biron. Rodin couvrit les murs de dessins, mit ses oeuvres dans les salles de l'hôtel, et ses antiquités gréco-romaines dans le parc. Le domaine fut acquis par l'Etat en 1911. Rodin avait le projet de faire donation de ses oeuvres à l'Etat, à la condition qu'un musée fut consacré à ses oeuvres, dans l'hôtel Biron. Après bien des difficultés, dues au fait que l'oeuvre de Rodin était considérée comme sulfureuse par bon nombre de ses contemporains, Rodin eut son musée en 1919, soit deux ans après sa mort.
Le musée expose non seulement les oeuvres de Rodin (sculptures, dessins, architecture, paysages, portraits, nus, compositions imaginaires d'après lectures...) mais aussi les collections accumulées par l'artiste : antiquités egyptiennes, romaines, grecques, des tableaux (la Femme Nue, de Renoir, Le Père Tanguy de Van Gogh, des œuvres de Monet, Blanche, Falguière, Laurens..) visibles au musée. D'autre part, le musée possède près de 8000 photographies d'époque, accumulées par Rodin, mais rarement exposées, vu leur fragilité.

Photos

Hotel Biron Paris
Plan de l'hôtel Biron, à l'origine
L'hôtel Biron dans son parc, où Rodin s'installa, parallèlement à sa maison de Meudon

Rodin et la duchesse de Choiseul
Rodin et la duchesse de Choiseul (sa maîtresse de 1904 à 1912) dans l'Hôtel Biron vers 1910
Vénus et les Grâces montrant à l'Amour l'ardeur de ses flèches par Francois Lemoyne (1728)


Ugolin et ses fils, musée Rodin
Ugolin et ses fils ( 1857 - 1867)

Les bourgeois de Calais, musée Rodin
Les bourgeois de Calais, commande de la ville de Calais pour célébrer le courage des 6 bourgeaois de la ville (1884 - 1895) - Photos

Le discobole, musée Rodin
Le discobole, reprenant le thème du discobole du sculpteur grec Myron

Le penseur de Rodin
Le penseur (1880-1882) Photos

La porte de l'Enfer, musée Rodin
La porte de l'enfer (1885-1890), d'après l'oeuvre de Dante <> Photos

Les  3 ombres, musée Rodin
Les 3 ombres (1889-1902)

La grande ombre, musée Rodin

Victor Hugo et sa muse, musée Rodin

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les galeries d'art, les musées, les artistes peintres et/ou leur site Internet ! The paintings are under copyright for commercial use.

Cache-cache au Musée Rodin par Aimé Venel
Cache-cache au musée Rodin par Aimé Venel ©

Dans la  cour du  Musée Rodin par Aimé Venel
Dans la cour du musée Rodin par Aimé Venel ©

Allée des bourgeois de Calais  dans les jardins du  Musée Rodin par Aimé Venel
Allée des Bourgeois de Calais dans les jardins du musée Rodin par Aimé Venel ©

Allée du  Musée Rodin par Aimé Venel
Allée du musée Rodin par Aimé Venel ©

 Solitude au musée Rodin par Aimé Venel
Solitude au musée Rodin par Aimé Venel ©

Jeune  fille en jaune au  Musée Rodin par Aimé Venel
Jeune fille en jaune au musée Rodin par Aimé Venel ©

Dans le jardin du  Musée Rodin par Aimé Venel
Dans le jardin du musée Rodin par Aimé Venel ©

Au musée Rodin par Christophe  Debusschere
Au musée Rodin par Christophe Debusschere ©

Musée Rodin par Christophe  Debusschere
Musée Rodin par Christophe Debusschere ©

Musée Rodin par Christophe  Debusschere
Musée Rodin par Christophe Debusschere ©

L'homme qui marche, au musée Rodin par Christophe  Debusschere
L'homme qui marche, au Musée Rodin par Christophe Debusschere ©

Vidéos



Auguste Rodin I : la Porte de l'Enfer - l'histoire d'une oeuvre maudite (Vidéo, en français 13')

Auguste Rodin II : la Porte de l'Enfer - l'histoire d'une oeuvre maudite (Diaporama, en français 13')

Rodin Museum - Philadelphia (Vidéo, en français 6'45)
 

Ne manquez pas ces sites informatifs avec de nombreux liens
Don't miss to look around at these informative sites