Place de la Concorde
 
 
 
 
Recherche personnalisée
 
 
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
corean
 
 
Les arrondissements/the districts
 
 
 
 
 A voir... ...To see
Concorde
Musées du jeu de Paume et de l'Orangerie <> Obélisque de Louxor - Maxim's Ambassades/ambassies USA

 



Place de la Concorde


Paris, la place de la Concorde, son histoire 1 (vidéo, en français 4'29)


Paris, la place de la Concorde, son histoire 2 (vidéo, en français 3'12)

L'obélisque, la place de la Concorde et ses fontaines (vidéo 2')

Paris (8e) : Place de la Concorde (vidéo 3'20)

Retour

 

Back up

L'évolution de la place

La place a été construite entre 1755 et 1775, en l'honneur du roi Louis XV , et inaugurée sous le nom de "Place Louis XV". C'est l'architecte du roi, Jacques-Ange Gabriel, quii fut chargé de sa conception. La place est monumentale : 360 mètres de longueur et 210 mètres de largeur et 84 000 mètres carrés de surface. Contrairement à d'autres places royales, celle-ci est ouverte sur ses trois côtés, de façon à laisser une perspective sur la Seine, les Champs-Elysées et les Tuileries. Le pont de la Concorde, a été achevé en 1790. Pendant la Révolution, elle fut nommée "place de la Révolution", et une guillotine fut dressée en son centre. De nombreuses exécutions y eurent lieu, dont celles de Louis XVI et de Marie-Antoinette, et de Danton. En 1792, la place est décrétée bien National, et n'apaprtient donc plus à la ville de Paris, mais à la Nation. Après l'exécution de Robespierre et la fin de la Terreur, la place est appelée "place de la Concorde" pour marquer la réconciliation nationale. La Rue de Rivoli, qui longe les Tuileries et débouche sur la place de la Concorde vit sa création débuter en 1802. Avec le retour de la royauté, en 1814, la place fut de nouveau appelée "Place Louis XV", puis " "place Louis XVI" en l'honneur du roi guillotiné, en 1826. C'est en 1830 que la place reprit son nom actuel et c'est en 1836 que la place fut rendue à la ville de Paris, et reçut son ornement le plus fameux : l'Obélisque de Louxor. Pour faire escorte à ce joyau, qui attirait la curiosité des parisiens, deux magnifiques fontaines l'encadrèrent en 1840. Quatre ans plus tard, elle fut le lieu d'une exposition qui s'étendait de la place aux Champs-Elysées. Lors de l'Exposition Universelle de 1900, la place fut dotée d'une porte monumentale. La place connut encore des heures tragiques lors de l'épisode de la Commune de Paris, en mai 1871, et les défilés des troupes allemandes pendant l'occupation. La place se trouve à un endroit statégique du Paris touristique entre les Champs-Elysées <> la Madelaine, la Seine et les Tuileries <> Le Louvre. Se faisant face, à quelques centaines de mètres de la place, se prépondent deux monuments de style néo-grec : La Madeleine et le Palais Bourbon qui héberge l'Assemblée Nationale. Place pleine de symboles, elle accueille la tribune présidentielle, lors du défilé militaire du 14 juillet, et reçoit l'étape finale du Tour de France cycliste. Photos <> Wikipedia

Echafaud sur la place de la Révolution, future  Place de la Concorde
Echafaud sur la place de la Révolution, ex-place Louis XV, future place de la Concorde

Echafaud sur la place de la Révolution, future  Place de la Concorde
Echafaud sur la place de la Révolution, ex-place Louis XV

Erection de l'obélisque de Louxor sur la place de la Concorde
Érection de l'obélisque de Louqsor sur la place de la Concorde, le 25 octobre 1836 par François Dubois (1790-1871) ©

 place de la Concorde au début  du XIXe siècle
Place de la Concorde au début du XIXe siècle ©

 place de la Concorde par Giuseppe Canella
Place de la Concorde par Giuseppe Canella 1829 (1788 - 1847) ©

Retour

 

Back up

 place de la Concorde vers 1840
La place de la Concorde vers 1840

Funérailles de Napoléon 1er  place de la COncoe=rde par jacques Guiaud
Funérailles de Napoléon 1er, le 15 décembre 1840 Place de la Concorde par Jacques Guiaud (1810-1876) © Musée national de Versailles

Exposition de Paris en  1844  place de la Concorde
Exposition de Paris en 1844, sur la Place de la Concorde

Episode de la Commune de Paris, sur  place de la Concorde par Gustave Boulanger
Episode de la Commune sur la Place de la Concorde en mai 1871 par Gustave Boulanger © Musée Carnavalet ©

Publicité Suchard, porte monumentale sur   le place de la Concorde
Publicité Suchard à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900 ©

Retour

 

Back up


La place de la Concorde

Avertissement
Les tableaux présentés sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art ou sur les sites des peintres (ou dans leur atelier) !

 La place de la Concorde et la porte monumentale lors de l'exposition universelle  de 1900 par Adolphe Demange
La place de la Concorde et la porte monumentale lors de l'Exposition Universelle de 1900 par Adolphe Demange (1857 - 1928) ©

 place de la Concorde
Vue de la Seine, la sortie du jardin des Tuileries, la place de la Concorde, et le début de l'avenue des Champs-Elysées

 place de la Concorde et obélisque sous la neige
Place de la Concorde sous la neige

 place de la Concorde par Edgar Degas

Place de la Concorde par Edgar Degas 1876 © Musée de l'Hermitage St-Pétersbourg

Figures élégantes sur la  place de la Concorde par Charles Edouard Delort

Figures élégantes sur la place de la Concorde par Charles Edouard Delort (1841-1895) ©

 place de la Concorde par Louis Abel Truchet
Place de la Concorde par Louis Abel Truchet (1857 - 1918) ©

 place de la Concorde  sous la pluie par Gennaro Befani
Place de la Concorde sous la luie par Gennaro Befani vers 1920 (1866 - 1937) ©

 place de la Concorde par Gennaro Befani
Place de la Concorde par Gennaro Befani vers 1920 (1866 - 1937) ©

Place de la Concorde par TF Simon
Place de la Concorde à Paris par Tavik Frantisek Simon 1925 ©

Retour

 

Back up

Place de la Concorde à la belle époque par Robert Dumont Duparc par
Place de la Concorde à la "belle époque" par Robert Dumont-Duparc (1866-1930) ©

Jour de vent place de la Concorde par Jean Béraud
Jour de vent place de la Concorde par Jean Béraud (1849 - 1935) ©

Parisienen place de la Concorde par Jean Béraud
Parisienne place de la Concorde par Jean Béraud ©

Marchandes de fleurs place de la Concorde par César A. Villacres
Marchandes de fleurs place de la Concorde par César A. Villacres (1880 - 1941) ©

Retour

 

Back up


Avertissement
Les tableaux présentés sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art ou sur les sites des peintres (ou dans leur atelier) !

Henry Malfroy ou Malfroy-Savigny est né le 15 janvier 1895 à Martigues. Son père, Charles Malfroy était lui-même artiste peintre, et professeur à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, et henry fit son apprentissage auprès de lui. Il adopta une technique de peinture proche de celle des Impressionnistes, c'est pourquoi on le classe parmi les post-Impressionnistes. Il peingit de nombreux tableaux de sa région d'origine (paysages, ports des Bouches-du-Rhône et du Var), et aussi des scènes de la vie parisienne, et des bords de Seine. Il exposa régulièrement à Paris, au Salon des Artistes Français et au Salon des Indépendants jusqu'en 1934. Par la suite, installé à Martigues, son travail, sa façon de peidre va se rapprocher de celle des paysagistes provençaux, comme Adolphe Monticelli et Félix Ziem. Il mourut en 1942.

Place de la Concorde par Henry Malfroy
Place de la Concorde par Henry Malfroy (1895-1944) ©

Place de la Concorde  1930 par Lucien Génin
Place de la Concorde 1930 par Lucien Génin © (1894 - 1953)

Grilles des Tuileries et Place de la Concorde par  Mykola Vasyl krychevsky
Grilles des Tuileries et place de la Concorde par 1951 par Mykola Vasyl Krychevsky (1898 - 1961) ©

Place de la Concorde par  Jean Dufy
Place de la Concorde par Jean Dufy (1888 - 1964) ©

Place de la Concorde par  par Jean Dufy
Place de la Concorde par Jean Dufy ©

Retour

 

Back up

Place de la Concorde par Charles Edmond Kayzer
Place de la Concorde par Charles Edmond Kayzer (1882-1965) ©

Place de la Concorde par  Jules René Hervé
Place de la Concorde par Jules René Hervé (1887 - 1981) ©

Place de la Concorde par  Marcel Dyf
Grilles des Tuileries et place de la Concorde par Marcel Dyf (1899- 1985) ©

Place de la Concorde par  Tanakori  Oguiss
Place de la Concorde par Tanakori Oguiss (1901-1986) ©

Retour

 

Back up

Antoine Blanchard, de son vrai nom Marcel Masson, est né dans un village des bords de la Loire le 15 novembre 1910. Il fait l'Ecole des Beaux-Arts de Rennes, puis de Paris. Il obtient le prix de Rome en 1935. Très attiré par la période Belle époque de Paris, le peintre va se documenter sur la période et peindre bon nombre de ses sujets d'aprés reproductions. Il était très minutieux dans son travail, et peindre un tableau lui prenait souvent des mois, car il voulait rendre les détails de la vie quotidienne à Paris, dans cette époque qu'il avait choisi de peindre. Antoine Blanchard a toujours peint par petites touches, de façon délicate, et le léger flou que l'on remarque sur ses tableaux rappelle les grands maîtres de la période impressionniste. Il est décédé le 10 août 1988.

Place de la Concorde  et Assemblée Nationale par  Antoine Blanchard
Place de la Concorde et Assemblée Nationale par Antoine Blanchard (1910 - 1988) ©

Place de la Concorde par  Bernard Buffet
Place de la Concorde par Bernard Buffet 1988 ©

Fontaine de la Place de la Concorde par  Bernard Buffet
FOntaine de la place de la Concorde par Bernard Buffet 1988 ©

Place de la Concorde par  Marcelle Bergerol-Cahen
Place de la Concorde par Marcelle Bergerol-Cahen (1900 - 1989) ©

Retour

 

Back up


Avertissement
Les tableaux présentés sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art ou sur les sites des peintres (ou dans leur atelier) !

Place de la Concorde par  Ramon Dilley
Place de la Concorde par Ramon Dilley ©

Place de la Concorde par  Marko Stupar
Place de la Concorde par Marko Stupar 1985 ©

Place de la Concorde par  Marko Stupar
Place de la Concorde par Marko Stupar ©

Retour

 

Back up

Place de la Concorde par  Stéphane Wrobel
Place de la Concorde par Stéphane Wrobel ©

Place de la Concorde par  Laurent Veyretout
Place de la Concorde par Laurent Veyretout ©

Place de la Concorde par  Christophe Debusschere
Place de la Concorde par Christophe Debusschere ©

Place de la Concorde par  Christophe Debusschere
Place de la Concorde par Christoff Debusschere ©

Ballet bleu, place de la COncorde par Dan Kopel
Ballet bleu, place de la Concorde, par D. Kopel ©

Retour

 

Back up

Fontaines, statues et Obélisque

Jacques Ignace Hitthorff fit appel à de nombreux artistes, pour la réalisation des deux magnifiques fontaines qui ornent la place de la Concorde : Debay, Desbeufs, Elchoecht, Feuchère, Gechter.. .Elles s'inspirent de celles que l'on peu voir sur la place St-Pierre, à Rome, mais elles sont, de l'avis de tous beaucoup, plus élégantes. Les deux fontaines furent inaugurées en 1840, par le préfet Rambuteau, dont l'oeuvr est moins connue que celle de Haussmann, pour la rénovation de paris, mais qui fut nom moins décisive pour l'embellissement de la capitale. L'une des fontaines est dédiée aux fleuves Rhin et Rhône et aux vendanges et à la récolte du blé. L'autre fontaine est dédiée à la navigation maritime, avec la Méditerranée, l'océan et la pêche. Ces fontaines sont certainement parmi le splus belles de Paris, et certains estiment que ce sont les plus belles. Cela tient à tout un ensemble d'éléments : leurs deux vasques, leurs cascades descendantes et les jets montants des sirènes situées sur le grand bassin, le mélange des couleurs verte et or, la juxtaposition de la pierre et du bronze, les groupes statuaires sous chacune des coupoles... Photos <> Paris Fontaines
Sur la place, on trouve également 8 statues, posées sur un haut socle, et représentant 8 villes : Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Rouen. Marquant l'entrée des Champs-Elysées se trouvent les "Chevaux de Marly". Il s'agit d'une réplique des originaux provenant de l'abreuvoir de Marly-le-Roi, déposés sur la place de la Concorde en 1794. Les statues originales se trouvent au Louvre. Photos - Wikipedia
L'élément de la place le plus connu est, bien sur, l'obélisque provenant de Louxor, en granit rose, vieux de 3300 ans, et offert par le Pacha d'Egypte à la France, en 1831. Il est haut de 23 mètres. Photos <> Voyage de l'Obélisque, de Louxor à la Concorde <> Wikipedia

Fontaine Place de la Concorde
Fontaine place de la Concorde

Fontaine Place de la Concorde
La Fontaine des Fleuves, de jour

Fontaine illuminée Place de la Concorde
La Fontaine des Fleuves, illuminée en soirée

Place de la Concorde  et obélisque la nuit
La place de la Concorde et une des fontaines, la nuit

Fontaine Place de la Concorde  illuminée la nuit
La Fontaine des Fleuves, illuminée la nuit - Photo par Pierre-Louis Ferrer ©

Retour

 

Back up

Fontaine illuminée  Place de la Concorde  la nuit
Fontaine, place de la Concorde la nuit

Fontaine des Mers illuminée, Place de la Concorde, la nuit
La Fontaine des Mers, la nuit

Place de la Concorde en bleu, lors d'une "nuit blanche"
La Concorde en bleu lors d'une "Nuit Blanche"

Avertissement
Les tableaux présentés sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art ou sur les sites des peintres (ou dans leur atelier) !

Place de la Concorde par Albert Lebourg
Place de la Concorde par Albert Lebourg (1849 - 1928) ©

L'obélisque Place de la Concorde, vu depuis les grilles de s Tuileries par  Jules René Hervé
L'obélisque, place de la Cconcorde, vu depuis la porte principale du jardin des Tuileries par Jules René Hervé (1887-1981) ©

Retour

 

Back up

Fontaine Place de la Concorde par  Constantin Kluge
Fontaine p lace de la Concorde par Constantin Kluge (1912 - 2003) ©

Place de la Concorde par  André Hambourg
Paris, place de la Concorde par André Hambourg 1986 ©

Place de la Concorde  en 1931 par  henri Le Sidaner
Place de la Concorde en 1931 par Henri Le Sidaner (1862 - 1939) ©

Place de la Concorde
Place de la Concorde , fontaine et Hôtel de la Marine

Retour

 

Back up


L'Hôtel de la Marine et l'Hôtel Crillon

Les seules constructions prévues par l'architecte Gabriel sont deux palais monumentaux : l'Hôtel de la marine, qui héberge le ministère de la Marine, et l'Hôtel Crillon. C'est dans ce dernier que la France reconnut officiellement l'indépendance des Etats-Unis, en 1778. Le bâtiment héberge l'hôtel Crillon dont l'intérieur à gardé son faste ancien de palais. Les deux palais sont longs de près de cent mètres, avec une façade ornée d'un portique à colonnes corinthiennes. Le palais qu'occupe aujourd'hui l'hôtel Crillon, fut d'abord occupé par le Duc d'Aumont, qui fera réaliser une décoration fastueuse. C'est en 1788 que le Comte de Crillon acquiert le palais, qui prend alors son nom. Le palais restera une demeure familiale jusqu'en 1907, puis deviendra un hôtel en 1909. Hôtel Crillon <> Photos <> Wikipedia
Le second hôtel, qui se trouve sur la droite de la place (quand on regarde depuis la Seine), a eu pour fonction d'abriter le garde meuble de la Couronne. Le peuple pouvait venir visiter les trois galeries où le mobilier, des bijoux (dont ceux de la couronne), étaient exposés, une fois par mois. A partir de 1789, c'est le ministère de la Marine qui occupa une partie des locaux. Le reste du bâtiment, alors mal gardé, conservait son rôle de garde-meuble. C'est dans ces conditions que se produisit, du 11 au 17 septembre 1792, un vol exceptionnel, par sa durée, par la quantité et le montant de ce qui fut dérobé. Les diamants de la Couronne, y compris le Régent furent dérobés. Par la suite, le ministère de la Marine occupera la totalité du bâtiment. Lors de la 2e guerre c'est la Kriegsmarine allemande qui occupa les lieux. Bien qu'il ne reste pas grand chose des décorations d'origine, les locaux offrent toujours de très belles pièces décorées. De nos jours, une partie du haut commandement de la Marine occupe les lieux. Les services devraient quitter les lieux d'ici 2014, et une polémique a cours pour savoir ce que deviendront les locaux : être vendus (ou loués) au secteur privé, ou rester dans le domaine publique. Quoi qu'il en soit, l'hôtel de la Marine devrait être ouvert au public en 2015. Les députés se sont saisis de la question. Photos <> Wikipedia <> Vidéo (en anglais 2'15 )

Hôtel de la Marine Place de la Concorde
L'Hôtel de la Marine vu de la fontaine

L'hôtel de la Marine et l'Hôtel Crillon Place de la Concorde
L'Hôtel e la Marine, et au fond, l'Hôtel Crillon

Salons d'apparat de l'hôtel de la Marine
Hotel de la Marine, les salons d'apparat du 1er étage

un salon de l'hôtel de la marine Place de la Concorde
Un salon de l'Hôtel de la Marine

Salon d'honneur de l'hôtel de la marine Place de la Concorde
Le salon d'honneur de l'Hôtel de la Marine - Photo par Croquant ©

Retour

 

Back up

Escalier, hôtel de la Marine Place de la Concorde
Hotel de la Marine

A Paris, l'Hôtel de la Marine ouvert au grand public en 2015 (Vidéo en français 2'15)

l'Hôtel de la Marine (Vidéo en français 3'30)

Avertissement
Les tableaux présentés sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation, aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art ou sur les sites des peintres (ou dans leur atelier) !

Place de la Concorde par marie Jeanne Carpentier
Place de la Concorde par Marie-Jeanne Carpentier (1886 - 1965) ©

Ministère de la marine, Place de la Concorde par  Christoff Debusschere
Le Ministère de la Marine par Christoff Debusschere ©


Hotel de la Marine ouvert au public en 2015 (Vidéo, en français, 1'08)

L'hôtel Crillon et l'hôtel de la Marine vus des jardins des Tuileries par Pierre Georges Jeanniot
L'Hôtel Crillon et l'Hôtel de la Marine vus des jardins des Tuileries Pierre Georges Jeanniot 1900 ©

Hôtel Crillon Place de la Concorde
L'Hôtel Crillon - Photo de Claus

Salle à manger de l'hôtel Crillon
La salle à manger de l'Hôtel Crillon

Place de la Concorde par  jacques BouyssouS
La Concorde par Jacques Bouyssou (1926 - 1997) ©

L'Hôtel Crillon (Vidéo 1'10)


Hôtel Crillon Paris (Vidéo 6'10)

Retour

 

Back up

Ne manquez pas ces sites informatifs avec de nombreux liens
Don't miss to look around at these informative sites