Le Val d'Oise
vu par les artistes peintres
Val d'Oise see by famous painters

 


chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean

Afficher " Val d'oise vu par les peintres " sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map


Les hauts lieux de la peinture du Val-d'Oise
The high places of painting
Sur cette page

La Frette-sur-Seine Situer La Frette sur le plan

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

Printemps à La Frette - Albert Marquet 1935 Musée du Petit Palais Genève ©

La Seine à La Frette-Montigny - Albert Marquet 1947 Collection privée

La-Frette-sur-Seine Michel de Ruyck ©
v
La Frette-sur-seine Michel de Ruyck ©

La Frette-sur-Seine-Michel de Ruyck ©
 

Herblay Situer Herblay sur le plan

Automne à Herblay - Albert Marquet - Kunstmuseum Winterthur ©
L'église Saint Martin se trouve sur une hauteur, dominant la Seine. Elle a été bâtie sur une nécropole mérovingienne du VIIe siècle. les parties les plus anciennes de l'église (le transept et les fonds baptismaux) datent du XIIe siècle. D'autres éléments datent du XIIIe siècle (le clocher et une série d'arcades gothiques). Le choeur est du XVIe siècle. L'église possède de très beaux vitraux. L'église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Voir Herblay sur le plan

La Seine à Herblay Maximilien Luce 1890 - Musée d'Orsay ©

Herblay berges de la Seine en hiver - Albert Lebourg
 
Valmondois lavandières au bord de l'Oise - Charles-Francois Daubigny - Spencer Museum of Art ©

Valmondois - Christine Bataille ©
 


Divers

La Seine à Bezons - Charles-Francois Daubigny 1851- Musée d'Orsay © Situer la ville sur le plan

L'Oise à l'Isle-Adam - Eugène Murer dit Meunier - Musée d'Orsay © Situer la ville sur le plan

Coin de village à Ecouen - Camille Corot ©

Rue d'Ennery - Gustave Loiseau 1912 © Collection privée - Situer le village sur le plan
Deux monuments historiques se trouvent dans la ville : - le château, du début du XVIIIe siècle, en pierre de taille, avec jardins à la française - L'église St Aubin des XIIe, XIIIe, XVIe et XVIIIe siècles.
 
Genainville église-St-Pierre - Christine Bataille ©
L'église St Pierre, du XIIIe siècle, a été remaniée au XVIe siècle. L'église est double : elle possède deux nefs (XVIe) en voûtes d'ogives,avec piliers du XIIIe, et deux choeurs (XIVe). Une pierre labyrinthe (fin XIIIe) est inscrite aux monuments historiques. Le lieu-dit « Les Vaux-de-la-Celle », situé sur leterritoure de la commune, comporte un important site archéologique,avec un théâtre romain, un temple et un nymphée. Situer Genainville sur le plan

Montmorency est une ville qui vaut le détour ! Elle possède des monuments répertoriés aux Monuments historiques, et douze sites classés. Parmi les sites inscrits aux Monuments historiques : l'ensemble formé par la maison dans laquelle vécut Jean-Jacques Rousseau (devenue musée), avec son jardin et le petit pavillon qu'il contient ; la maison dite des "Commères", du XVIIe siècle, dans laquelle vécut la compagne de Rousseau, elle est aujourd'hui un Centre d'études du XVIIIe siècle. - la collégiale St Martin, construite de 1515 à 1563, qui possède de magnifiques vitraux Renaissance. La ville possède des remparts du XVe siècle...

Le vieux château de Montmorency en 1708

L'hôtel des Quatre Pavillons, premier hôtel d'Enghien vers 1825 - Situer la ville sur le plan
Enghien doit l'origine de son statut de station thermale à une source d'eau sulfureuse découverte en 1766. Le premier établissement thermal sera ouvert à la fin du premier Empire. Le roi Louis XVIII guérit d'un ulcère à la jambe grâce aux eaux sulfureuses d'Enghien. De ce fait, tout Paris afflue à Enghien. Les rives du lac d'Enghien commencent à être aménagées. Enghien connaît son apogée sous le Second Empire. une première salle de jeu est ouverte en 1877. A présent, le Casino d'Enghien est lepremier de Francepour ses recettes et en passe de devenir le premier d'Europe.

Vue de Nesle-la-Vallée - Maurice de Vlaminck 1917-18 © Musée de Grenoble

Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there