Chatou
-vue par les artistes peintres
Derain à Chatou - Renoir à Chatou - De Vlaminck à Chatou

chinese
espanol
chinese
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean



Recherche personnalisée

 

Afficher " Impressionnist valley - Vallée des Impressionnistes " sur une carte plus grande

Les départements d'Ile-de-France


Autres lieux des Yvelines
 

Autres liens

Sur Chatou


Liens sur Chatou

Chatou Notre Ville L'associations'attache à recenser, préserver le patrimoine de Chatou, à retracer son histoire...


Avec l'arrivée du chemin de fer, Chatou se développe, des guinguettes s'ouvrent attirant des parisiens qui viennent faire du canotage sur la Seine. L'une d'elles, la maison Fournaise, passera à la postérité pour avoir été un lieu privilégié de rencontre d'artistes qui laisseront leur nom dans l'histoire des arts, tel Pierre-Auguste Renoir qui fréquenta les lieux de 1868 à 1884, et peignit, entre autres, son fameux tableau "Le déjeuner des canotiers" représentant des amis du peintre discutant, en fin de repas, sur la terrasse du restaurant. En 1982, la maison Fournaise a été classée aux Monuments historiques. Maurice de Vlaminck, qui fit partie de l'école Fauve, habita Chatou de 1893 à 1905. Il noua une relation amicale avec André Derain en 1920, et les deux peintres travaillèrent de concert dans un atelier, à Chatou, et eurent la ville comme sujet de tableaux.

Introduction au catalogue de l'exposition"Chatou" (Galerie Bing - mars 1947) par Maurice de Vlaminck.
"Au mois de juillet 1900, étant en permission de quinze jours (ma libération devait avoir lieu en septembre), j’avais pris à Chatou le train pour Paris. Dans le compartiment où j’étais monté, assis en face de moi se trouvait André Derain. Bien qu’habitant depuis toujours le même pays, nous ne nous étions jamais adressé la parole. Nous nous connaissions seulement de vue, pour nous être souvent croisés dans les rues du village. Derain avait assisté à des courses de vélo auxquelles je participais. Maintes fois, il avait pu me rencontrer, mon violon sous le bras ou trimbalant des toiles et ma boîte à couleurs. A cette époque, Derain avait à peine vingt ans. C’était un grand type efflanqué, aux longues jambes. Il était habituellement vêtu d’un manteau à pèlerine et coiffé d’un chapeau mou. Il avait vaguement l’air d’un escholier de la Basoche du temps de Louis XV : quelque chose comme un François Villon amélioré… Je ne sais quelle rage intempestive me le fit attaquer : - « ça va bientôt être votre tour de chausser des godillots ! » - « pas avant l’année prochaine, me répondit-il, un peu interloqué. » Le même soir, nous nous retrouvions sur le quai et nous reprenions notre entretien. Le résultat de cette rencontre fut qu’on se promit de travailler ensemble. De notre historique atelier, des fenêtres d’où l’on apercevait le village de Chatou, le bateau-lavoir amarré à la berge, le clocher, l’église, les chevaux que les charretiers menaient à l’abreuvoir, les voitures des maraîchers qui passaient le pont, pour aller charger les carottes de Montesson et les navets de Croissy, il ne reste, à l’heure où j’écris ces lignes, qu’un dérisoire rez-de-chaussée. Avant que la bâtisse ne s’écroulât définitivement, on la fit battre et on n’en laissa, avec les sous-sols, que quelques murs sur lesquels on posa un toit. Pour nous, c’est toujours le lieu où fut fondée « l’école de Chatou », premiers germes, premiers essais du mouvement qui devait prendre le nom de Fauvisme. Le Fauvisme n’était pas une invention, une attitude. Mais une façon d’être, d’agir, de penser, de respirer. Très souvent, quand Derain venait en permission, nous partions de bon matin, à la recherche du motif. Notre habituel terrain de chasse, c’était les côteaux de Carrières-Saint-Denis qui étaient encore couverts de vignes et d’où l’on apercevait toute la vallée de la Seine. A notre approche, les grives, les alouettes, s’envolaient dans le ciel clair. D’autres fois, nous partions, pour faire en explorateurs une balade à pied de vingt à trente kilomètres. Nous remontions la Seine jusqu’à Saint-Ouen en suivant la berge. Notre enthousiasme n’avait d’égal que notre endurance et notre bonne humeur. Cinq francs dans la poche : nous n’en demandions pas plus ! nous déjeunions au hasard d’un morceau de boudin ou de petit salé ; tout nous était bon et la vie nous paraissait belle. La fille qui nous servait, les masures dans le soleil, les remorqueurs qui passaient, traînant une file de péniches : la couleur de tout cela nous enchantait… c’était Chatou !"


Les peintres de Chatou

Derain (6)
Renoir (4)
Autres (7)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées !

Renoir

Canotiers à Chatou - Auguste  Renoir
Canotiers à Chatou - Pierre-Auguste Renoir 1879- National Gallery of Art Washington ©

Le pont de cheminde fer à Chatou - Auguste  Renoir
Le pont de chemin de fer à Chatou - Auguste Renoir 1881- Musée d'Orsay ©

Aline Charrigot (représentée dans le déjeuner des canotiers), future Mme Renoir, danse avec son ami Sisley lors d'une fête à la Maison Fournaise. l'oeuvre devrait dater des années 1880.


Le déjeuner des canotiers

De gauche à droite : assise, jouant avec son chien, se trouve Aline Charigot, modèle et future épouse de Renoir. Debout derrière elle, se tient Hippolyte-Alphonse Fournaise, fils du propriétaire de l'auberge. Accoudée à la rambarde, Alphonsine Fournaise, sœur d'Hippolyte-Alphonse, écoute le baron Raoul Barbier assis, que l'on voit de dos. Face à lui, au centre du tableau, est assise le modèle Angèle, portant un verre à sa bouche. Derrière elle, de 3/4 profil, l'homme en chapeau haut de forme est le financier, critique d'art et collectionneur, Charles Ephrussi, éditeur de La Gazette des Beaux-Arts, en train de discuter avec le poète Jules Laforgue. Derrière le baron Raoul Barbier, assise à la table, on trouve l'actrice Ellen Andrée, le visage tourné vers un personnage debout, lérèrement penché vers elle. Il s'agit de Maggiolo, directeur du journal "Le Triboulet" (journal critique et littéraire). Derrière eux, se trouve un groupe debout, formé du journaliste Paul Lhote, avec un pince-nez, d'Eugène-Pierre Lestringuez et de l'actrice de la Comédie-Française Jeanne Samary.

Le déjeuner des canotiers  - Auguste  Renoir
Le déjeuner des canotiers au restaurant Fournaise à Chatou- Renoir 1881 - Phillips Memorial Museum Washington - Voir aussi Musée Fournaise ©

André Derain

Bords de Seine à Chatou -
Bords de Seine à Chatou - André Derain 1899 -© Collection privée

Barques à Chatou  Andre Derain
Barques à Chatou - Andre Derain ©

après-midi  à Chatou André Derain
Bord de Seine ou après-midi d'été à Chatou - Andre Derain 1904/05 - Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou ©

Paysage aux environs de Chatou - André Derain
Paysage aux environs de Chatou - André Derain 1904/05 - © Collection privée

Le Pont de Chatou - André Derain 1904/05 - © Collection privée

Paysage de neige  à  Chatou André Derain
Paysage de neige à Chatou - André Derain 1905 - © Collection privée
 

Maurice de Vlaminck

Châtaigniers  à Chatou - Maurice de Vlaminck
Châtaigniers à Chatou - Maurice de Vlaminck 1905 - Musée d'Art Moderne de Troye ©

La Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1905 - Museum of Fine Arts, Houston ©

Maisons à Chatou - Maurice de Vlaminck 1905 - Art Institute of Chicago ©

Le pont de Chatou - Maurice de Vlaminck
Le pont de Chatou - Maurice de Vlaminck 1906 ©

Paysage  à l'arbre rouge à Chatou - Maurice de Vlaminck
Paysage à l'arbre rouge à Chatou - Maurice de Vlaminck 1906 - © Metropolitan Museum of Art, New York

Le pont de Chatou - Maurice de Vlaminck 1906 ©

Remorqueurs sur la Seine  à Chatou - Maurice de Vlaminck
Remorqueurs sur la Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1906 - National Gallery of Art Washington ©
 
La Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1906 - Metropolitan Museum of Art New-York ©

Maisons au bord de la Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1906-7 ©

Le pont  à Chatou - Maurice de Vlaminck
Le pont à Chatou - Maurice de Vlaminck 1907 ©

Chatou, péniches sur la-Seine - Maurice de Vlaminck
Chatou, péniches sur la-Seine - Maurice de Vlaminck 1907 ©

La Seine à Chatou - Maurice  de Vlaminck
La Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1907 - Musée des Beaux Arts Grenoble ©

La Seine à Chatou par Maurice de Vlaminck
La Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1907 - Musée des Beaux Arts Grenoble ©

 Chatou - Maurice  de Vlaminck
Chatou - Maurice de Vlaminck 1909 ©

La Seine à Chatou - Maurice de Vlaminck 1909-10 ©
 

Autres

La Seine près de Chatou  par Jean-Baptiste Corot
La Seine près de Chatou par Jean-Baptiste Camille Corot vers 1855 (1796 - 1875) © Alte Nationalgalerie Berlin

Chatou par Henri Joseph Harpignies
Chatou par Henri Joseph Harpignies 1847 (1819 - 1916) © Alte Nationalgalerie Berlin

hotel restaurant Fournaise sur l'île de  Chatou par René Gilbert
L'hôtel-restaurant Fournaise sur l'île de Chatou par René Gilbert vers 1885 (1858 - 1914) © Musée Fournaise Chatou

Bords de Seine à Chatou par Albert Lebourg
Bords de Seine à Chatou par Albert Lebourg (1849 - 1928) ©

Le restaurant Fournaise et le garage à Bateau à Chatou
Le restaurant Fournaise et le garage à bateaux, par un anonyme (vers 1885) © Musée Fournaise Chatou

Maison Fournaise à Chatou par Maurice Leloir
Maison Fournaise par Maurice Leloir vers 1885 (1853 - 1940) © Musée Fournaise Chatou

La Maison Fournaise sur l'île des Impressionnistes par Jacques Bouyssou
La Maison Fournaise sur l'île des Impressionistes par Jacques Bouyssou (1926 - 1997) ©


Vidéos

Vidéo non visible ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
Chatou et l'ile des Impressionistes ( Diaporama 16')

Vidéo non visible ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
La maison Fournaise (Vidéo en français 15')

Vidéo non visible ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
Chatou vu du ciel (Vidéo 2'45)
 

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !