oo



Gard
(30)



Recherche personnalisée

espanol
russian
portigaise
deutsch
 


Afficher Gard sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map
Faire un click sur les carte pour ouvrir celles avec liens
Click the maps to open those with links
Les autres départements
The other departements

Villes du Gard/Cities of Gard

Lieux/places


Villages

Restaurants étoilés
Starred restaurants

Sur cette page - On this page
Châteaux
Castles
  Edifices religieux
Religious buildings
Liens
Links
Parmi les plus beaux villages
Among the most beautiful villages
Villes
Cities

Le Gard tient son nom de la rivière Gard, appelée localement "Gardon", qui est mondialement connu pour l'aqueduc romain qui l'enjambe. Il a été créé, comme la plupart des départements français, sous la Révolution. Le département faisait autefois partie de la région Languedoc-Roussillon, rattachée, depuis le 1er janvier 2016 à celle de Midi-Pyrénées pour former la région "Occitanie". La région connut plusieurs peuplements différents, Ibères, Volques et fut en contact avec les civilisations orientales à travers les comptoirs établis par les phéniciens ( XIIIe au XIe siècle av. J.-C) ; les Rhodiens (de l'île de Rhode, au Xe siècle av JC) , et les Phocéens qui fondent Marseille vers 600 av. J.-C. Enfin la région fut soumise à Rome, et Nîmes et ses environs lui furent toujours fidèles, ce qui lui donnèrent de nombreux privilèges, comme l'attestent les magnifiques monuments antiques dont Nîmes et pourvue, ainsi que son très célèbre "Pont du Gard" qui l'alimentait en eau. La région connut ensuite de nombreuses invasions : normands, sarrasins. Sous le règne de Charlemagne, la région devint l'apanage des comtes Trencavel, maîtres de Béziers et Carcassonne, puis des comtes de Toulouse. Sous le roi Saint-Louis, la région revint à la couronne de France. Aux XVIe et XVIIe siècles, les guerres de religion ravagèrent et ruinèrent la région. Il faudra attendre les XVIIIe et XIXe siècles pour que la région retrouve un essor économique. De grandes manufactures textiles se développèrent, et c'est de cette époque que l'on doit une célèbre toile "de Nîmes" , la toile employée pour fabriquer les jeans. Autre économie florissante : celle du vin qui hélas périclita totalement à cause de la crise du phylloxéra, durant les années 1870. Le vignoble a été petit à petit reconstitué et, de nos jours, il a retrouvé sa vitalité avec des appellations telles que Crus des Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages, Costières de Nîmes, Coteaux du Languedoc, Côtes du Vivarais, vins de pays, vins des sables, AOP Pic Saint Loup… L'arrivée de la ligne ferrovière à grande vitesse dans le département, en 2001, a "boosté" le tourisme qui est à présent une de ses premières ressources, auquelles la camargue gardoise a ajouté ses atouts touristiques et économique (rizières, élevages...)

Liens/links

Comité Département du Tourisme du Gard Camargue ¤<O>¤ Nîmes et région ¤<O>¤ Vallée du Rhône ¤<O>¤ Vallée de la Cèze
Conseil Départemental du Gard 735 000 habitants pour un département au 4e rang national de la croissance démographique. 6 départements limitrophes à la jonction de 3 régions. 5853 km2 de superficie, 65 % de nature et d’agriculture. 23 cantons, 353 communes, 21 intercommunalités, 4 centres urbains et économiques (Nîmes, Alès, Bagnols sur Cèze et Le Vigan). Port Camargue est le premier port de plaisance d’Europe avec 4600 anneaux.
Préfecture du Gard Les services de l'Etat dans le Gard

Randonnée Gard : GR42 la Camargue Gardoise (vidéo en français 8')

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier
La campagne gardoise par Pascale Sydein Harnisch ©
 

Villes/cities

Plus importantes villes/most important cities Nimes (149 600)¤<O>¤ Alès (40 800) ¤<O>¤ Bagnols sur Cèze (18 000) ¤ <O>¤ Beaucaire (15 700) ¤<O>¤ Saint Gilles (13 800) ¤<O>¤ Villeneuve-lez-Avignon (11 700)¤<O>¤ Vauvert (11 600) ¤<O>¤ Pont-St-Esprit (10 400) ¤<O>¤ Marguerittes (8 600) ¤<O>¤ Le Grau du Roi (8 450) ¤<O>¤ Uzes (8 400) ¤<O>¤ Le Vigan (3 700)

Nîmes est la préfecture du département du Gard. Elle compte un peu plus de 149 600 habitans. Le ville aurait été fondée par une peuplade celte, venue des régions Danubiennes, les Volques. Mais déja avant la conquête romaine, ce peuple avait été imprégné des influences ibères (Espagne) et grecques (Massilia). Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Découvrir la ville de Nîmes 2015 (Vidéo 3')

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Near Nîmes by Roger Eliot Fry (1866-1934) © Oxford College

Alès est une ville d'un peu plus de 40 800 habitants. Elle se situe dans le nord du département, dans les Cévennes, dont elle est la capitale. Elle est l'une des 2 sous-préfecture du département, avec Le Vigan. La ville est traversée par le Gardon d'Alès, considéré comme un affluent du Gardon (ou Gard). Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Bienvenue à Alès 2019 (Vidéo en français 6')


Bagnols-sur-Cèze est une ville de 18 000 habitants, sur le bord de la rivière Cèze, affluent du Rhône. Elle est proche de deux des plus beaux villages du département : la Roque-sur-Cèze au nord, et Lussan au sud. C'est au XIVe siècle que la cité s'est dotée de fortifications. Elles furent détruites, ainsi que son château, sous Louis XIII, après la révolte du gouverneur du Languedoc et Seigneur de Bagnols, contre le roi. Elles furent reconstruites au XVIIIe siècle pour se défendre d'éventuels attaques des Camisards. Au niveau du patrimoine de la ville, on trouve l'ancienne place du marché, la tour de l'horloge et les hôtels princiers des XVIe et XVIIe siècles.

Film de la ville de Bagnols-sur-Cèze (vidéo 3'20)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Gravure Bagnols-sur-Cèze

Place du marché à Bagnols-sur-Cèze par Albert André (1869-1954) ©

La rue du Ruisseau à Bagnols-sur-Cèze par Léon Alègre (1869-1954) © Musée de Bagnols-sur-Cèze
 


Beaucaire est une ville d'un peu plus de 15 700 habitants, située sur la rive droite du Rhône, faisant face à Tarascon, située sur l'autre rive. Elle se trouve à l'extrêmité du canal du Rhône à Sète. Située sur la voie Domitienne qui reliait l'Espagne à l'Italie, la ville est d'origine ancienne (7e siècle avant J.C). Beaucaire fut très renommée pour sa foire de la Madeleine, fondée en 1217, qui durait pendant 10 jours et brassait un volume d'affaires énorme pour l'époque. Dès la fin du XVe siècle, elle étendait son influence sur les pays du bassin occidental de la méditerranée. La période révolutionnaire, avec le blocus anglais, va mettre un terme à cette influence à partir de 1789. La ville possède de nombreux monuments, dont son château doté d'un donjon triangulaire. Sur le territoire de la commune on trouve une ancienne abbaye troglodytique, l'abbaye de St-Roman

Beaucaire est belle, découvrez-la ! (vidéo 2'10)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Beaucaire Paul Signac (1863-1935) ©

Midnight Beaucaire by Kevin Macpherson ©


Pont-St-Esprit est une ville d'un peu plus de 10 400 habitants, située au nord-est du département du Gard, sur la rive droite du Rhône, à sa confluence avec l'Ardèche. La cité s'appela d'abord Saint-Saturnin-du-Port, puis tint son nom du pont qui fut construit de 1265 à 1309.du Gard. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page


Pont St-Esprit (Vidéo 1'35)


Saint-Gilles L'origine de la ville remonte à la fin du VIIème siècle, lorsque l’ermite Gilles fonda un monastère bénédictin et une église. Au IXème siècle, les lieux attirèrent de très nombreux pélerins pour les miracles attribués à leur fondateur. La commune est traversée par le canal du Rhône à Sète et le canal du Bas-Rhône-Languedoc. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Saint-Gilles, porte de la Camargue (vidéo 3')


Le Grau-du-Roi Ville de 8 450 habitants. , dont les origines remontent au XVIe siècle. Le teme "grau" signifie "passage" en occitant. Vers 1850, environ 500 habitants, pêcheurs pour la plupart font évoluer le village. Le Grau du Roi fait alors partie de la commune d’Aigues Mortes, puis devient indépendante en 1879. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Le Grau du Roi en 2 minutes (Vidéo 2')


Uzès est une ville d'un peu plus de 8 400 habitants. Au début de notre ère, les Romains captent une eau abondante, non loin d'Uzès, au bord de la rivière Alzon, autour de la source d'Eure. Elle est acheminée jusqu'à Nîmes par un aqueduc de 50 km, dont le Pont du Gard est la partie la plus remarquable. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Uzès, perle du Gard (Vidéo en français 4'50)
 

Villeneuve-lez-Avignon est une ville d'un peu plus de 11 700 habitants, située à la lilite du département du Gard, non loin des bords du Rhône, en face d'Avignon qui se trouve dans le département du Vaucluse. La ville fait toutefois partie de la même communauté de Communes, celle du Grand Avignon. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Villeneuve-lez-Avignon by drone (Vidéo 2'15)


Laudun l'Ardoise Est une ville d'un peu plus de 6 300 habitants à flanc de colline, entourée de vignes, située au sud de Bagnols-sur-Cèze, à quelques kilomètres. Laudun devient Laudun-l'Ardoise en 2001. Le vieux village propose ses rues tortueuses, ses vieilles maisons, certaines avec loggias. Au centre du village se trouve l'église Notre-Dame-la-Neuve, du XIVe siècle, dont l'imposante silhouette se voit de loin. Elle est de style gothique méridional, avec contreforts et arcs-boutants. Sur le territoire de la commune on trouve les restes d'une ville antique de 18 hectares dominant le couloir rhodanien ainsi que le confluent des vallées de la Cèze et de la Tave. Le site est dénommé "Camp de César"

Laudun l'Ardoise (Vidéo 2')

Village de Laudun (actuell Laudun l'Ardoise) par Albert André (1869-1954) ©


Roquemaure est une ville d'un peu plus de 5 500 habitants, située sur la rive droite du Rhône. En 1096, dans ses lettres, Raymond VI, Comte de Toulouse, mentionne Rocca Maura. Roquemaure était le chef lieu d'une viguerie célèbre depuis le XIIème siècle pour la qualité de ses vins de la Côte du Rhône. La ville possédait un port particulièrement bien placé sur la rive droite du Rhône et protégé par son château. Avec l’installation de la Papauté en Avignon, le port de Roquemaure servait de lieu de transit aux vins destinés à la papauté. En 1209, Raymond VI Comte de Toulouse cède 9 de ses châteaux dont celui de Rocca Maura, à la papauté. En 1229, le Traité de Paris donne toutes les terres du Comte de Toulouse au Roi. Roquemaure est alors un important site royal. Le château, bâti sur un éperon rocheux, mesurait 90m de long sur 60m de large. Il comprenait 7 tours. En 1244, ayant décidé de partir en croisade, Louis IX séjourne au château de Roquemaure en attendant que sa flotte soit prête dans le port d’Aigues-Mortes. Il met ce temps à profit pour faire construire une nouvelle enceinte au château. Les maisons du quartier du château sont démontées et reconstruites sur la rive droite du fleuve où elles forment le nouveau quartier du château ou « quartier de Chateau-Neuf ». Le château de Roquemaure devient ainsi un des plus importants du Languedoc et sert de magasin-réserve pour les croisades. En 1314, le Pape Clément V, 1er Pape Français et 1er Pape d’Avignon, quitte sa résidence habituelle près de Carpentras, pour retourner dans sa Guyenne natale. Il arrive malade au château de Roquemaure, et y décède. En 1590-1591, un siège militaire détruit la façade méridionale du château. Mal entretenue, la place de Roquemaure perd progressivement de son importance pour devenir une prison au XVIIème, puis une fonderie de plomb et d’argent vers 1770. Il ne reste aujourd’hui que 2 des 7 tours du château d’origine. La collégiale Saint-Jean-Baptiste, des XIII e et XIVe siècles, est de style gothique provençal. A voir également, les arceaux de la place du Marché du XIIIe siècle ; la maison du cardinal Bertrand, datant du XVe siècle ; l'hôtel de ville datant du XVIII siècle, une partie datant même du XVe siècle ; des hôtels particuliers du XVIIe et XVIIIe siècles. L'économie de la ville reste principalement orientée vers la vigne et la production d'huile d'olive de provance AOC.

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Souvenir de Roquemaure par Jean-Baptiste Corot (1796-1875) et Charles-François Daubigny (1817-1878) 1853 © National Gallery of Ireland

Roquemaure, arcades et collégiale St-Jean-Baptiste par Louis Agricol Montagné (1879-1960) ©
 

Parmi les plus beaux villages/among the most beautiful villages

Villages labellisés "Plus Beaux Villages de France"/"Most Beautiful Village of France" label

Aiguèze Est un village d'un peu plus de 210 habitants situé au sud des gorges de l'Ardèche, perché en surplomb de la rivière du même nom. Il possède un château dont les origines remontent aux XIe et XIIe siècles. Le village a obtenu le label "Plus Beaux Villages de France". Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

La Roque-sur-Cèze Situé au Nord du département du Gard, au-dessus de Bagnols s/Cèze, le village est perché sur un pyton rocheux en surplomb de la rivière Cèze enjambée par le pont Charles Martel du XIIIe siècle, à douze arches. Du fort du Moyen âge subsistent deux tours qui abritaient la garnison défendant le fort. Après l’ouverture des murs, elles devinrent logement ou dépendance d’une ferme. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Lussan est un village médiéval entouré de remparts, perché sur un piton rocheux, dominé par les vestiges d'un château et de sa chapelle. Le village offre un panorama à 360° sur les Monts d’Ardèche, les Cévennes et le Mont Bouquet. Par beau temps on peut même apercevoir le Mont Ventoux. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Montclus Aux frontières de l'Ardèche, c'est avant le 13ème siècle que Montclus s'est édifié dans un méandre de la Cèze. Le donjon, reste du château médiéval du XIIIe siècle, domine le village, et a été classé. Le village a également conservé une salle du monastère bénédictin troglodytique édifié par les Templiers en aval près de la Cèze. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page
 

Villages de caractère/interesting villages

Anduze est une petite ville de 3 382 habitants, au bord de la rivière "Gargon d'Anduze". Elle fut autrefois le siège de l'une des plus importantes seigneureries du Languedoc, et un important centre de la sériculture (négoce de la soie) et également un important centre de la résistance huguenote. Au XVIème siècle, la ville comptait plus de 7000 habitants à l'intèrieur de ses murailles. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page


Valleraugue Le village aurait été fondé Fondée en 1228 par des moines bénédictins. Depuis 2019, cette commune appartient à la nouvelle commune de Val-d'Aigoual, on y compte un peu plus de 1 050 habitants. La commune est labellisée "Station Verte". La forêt de l’Aigoual est labellisée "Forêt d’Exception" par l’Office national des forêts. La commune est la porte d'accès au massif de l'Aigoual et au Parc National des Cévennes. Situé non loin de la source de l'Hérault, cette commune typiquement cévenole, avec ses passages voûtes, ses hautes maisons accolées et les ruelles étroites, fait partie des plus beaux villages du Gard. Hormis son église du XVIIe siècle, on peut voir l'arboretum de l'Hort de Dieu, faire la montée des 4 000 marches permettant l'ascension du Mont Aigoual à pied, se baigner dans l'Hérault grâce à un barrage aménagé chaque été. ENfin on peut y pratiquer randonnée pédestre, équestre, VTT, trail, raquettes, cyclo route, course d’orientation...

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier
Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier 2009 ©


Barjac 1 600 habitants au sud de Vallon Pont-d'Arc, à la limite nord du département et de l'Ardèche. Le village possède un château, datant du début du XVIIe siècle, restauré. Il abrite la mairie, un cinéma, une bibliothèque, des salles d'activités, des expositions et est également un lieu de spectacles. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page
 

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.


Sauve est un village d'un peu plus de 1 900 habitants, situé à 35 kilomètres de Nîmes et à la lisière des Cévennes, surplombé par la "Mer des Rochers", un chaos de rochers calcaires. La commune se trouve sur les bords du Vidourle, enjambé par le Pont Vieux. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Goudargues est un village d'un peu plus de 1 100 habitants, situé au bord de la rivière Cèze. Le village s'est développé autour de son cloître du XIIe siècle,Goudargues est parfois surnommée la "Venise Gardoise". Les canaux ombragés de platanes centenaires, sont bordés par des restaurants qui font le bonheur des visiteurs. Il est possible de se baigner et faire du canoë sur la Cèze, marcher sur les nombreux sentiers de randonnée. L'église abbatiale, remaniée au XIXe siècle, conserve de la période romane une partie du choeur et l'abside, ainsi que le réfectoire et la salle capitulaire qui accueille aujourd'hui des événements culturels et artistiques. A voir également, le grand lavoir et sa grenouille en bronze. L'été se déroule un festival de rue "Les Goûts d'Arts Gais" en juillet, et fête votive du 15 août. A cette occasion, les participants ont coutûme de se jetter dans le canal pour prendre l'apéritif !

Goudargues (Vidéo 2'50)

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

Goudargues par Pascale Sydein-Harnisch ©

Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier
Reflets en terrasses à Goudargues par D. Kopel ©


Remoulins est un village d'un peu plus de 20250 habitants, située sur le baord du Gard, ou Gardon. La cité fut autrefois seinte de murailles. Dans le village médiéval on peut encore voir des vestiges l'époque moyennageuse : l'église romane Notre Dame de Bethléem, du XIIe siècle, les 2 tours médiévales, le donjon et les portes fortifiées du XIIe siècle. Une grande partie de la ville fut détruite lors des guerres de religions entre Protestants et Catholiques aux XVI e et XVII e siècles. Réloulibs attire également les visiteurs car le village se trouve à 5 km du Pont du Gard

Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier
Remoulins, Pont du Gard Louis Gaidan (1847-1925) ©

Vézénobres se situe juste au sud d'Alès. C'est un village de 1 700 habitants, perché sur un pyton rocheux. Il offre un joli point de vue, d'un côté sur un paysage de garrigues, de l’autre sur la plaine des Gardons, avec en toile de fond la chaîne des Cévennes. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page
 

Edifices religieux remarquables/Noteworthy religious buildings

Culture.gouv Les édifices religieux importants dans le Gard. Alès (Gard) ) Ancienne cathédrale Saint-Jean ¤<O>¤ Nîmes (Gard) Cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor ¤<O>¤ Uzès (Gard) Ancienne cathédrale Saint-Théodorit

Abbatiale de St-Gilles Edifiée au XIIe siècle, l’abbatiale de Saint-Gilles était au Moyen-âge, le quatrième lieu de pèlerinage du monde chrétien après Jérusalem, Rome et Saint-Jacques de Compostelle. Les guerres de religion et les saccages de la Révolution ont mis à mal l’édifice. L’abbatiale actuelle a conservé sa façade sculptée, sa crypte monumentale et son escalier en vis. Réalisée durant le dernier tiers du XIIè siècle, la façade est un chef-d’œuvre d’art roman tardif. Elle se compose de scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, de statues d’apôtres et d’une frise relatant la Passion du Christ. La crypte, véritable église basse renferme le tombeau de saint Gilles. Elle est remarquable par ses dimensions et par la qualité de ses voûtes. Conservé dans un pan de mur, l’escalier en vis fut un modèle de construction et son appareillage témoigne de l’exceptionnel savoir-faire des artisans médiévaux. Son étude demeure encore aujourd’hui une étape incontournable de l’apprentissage des compagnons tailleurs de pierre. Son accès offre une vue générale sur les vestige de l’ancien chœur. L’abbatiale est classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France.

Patrimoine : découvrez l'histoire de l’église Abbatiale de Saint-Gilles dans le Gard (vidéo en français 2'30)


Comment l'église abbatiale de St-Gilles a inspiré la construction de la façade de l'église de St Bartholomew's, au coeur de Manhattan (vidéo en français 2')


L'abbaye troglodytique de St-Roman (vidéo en français 2'50)
 

Châteaux/castles

Office du Tourisme d'Aigues Mortes Donjon et remparts d'Aigues Mortes
Château d'Aramon Le Château d'Aramon et les hôtels particuliers de la cité datent des XVIIe et XVIIIe siècles.
Château d'Aujac Le Château bâti au Cheylard est un château fort des XIIe et XIVe siècles, sentinelle de trois Cévennes, Gard, Lozère, Ardèche, très bien restauré et entretenu.
 

Surnommé le "Vaisseau des Cévennes", en raison de sa proue en pierre unique en Europe, le château de Portes, construit entre les XIe et XIVe siècles, surveillait l’ancien chemin qu’empruntaient les pèlerins de Saint-Gilles, et les Croisés en route vers la Terre Sainte. Le Château de Portes est en cours de restauration, et classé Monument Historique

Le château de Portes (Vidéo en français 24')

Le château de Portes par Enio

Renaissance du Fort Vauban à Alès (Vidéo en français 5'45)


Vol au dessus des Tours et remparts d'Aigues-Mortes (Vidéo 1')

Aigues Mortes par Pascal Giroud

Le château du Cheylard d'Aujac a retrouvé son pont-levis (vidéo en français 2')


(vidéo en français ' )
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these
 
oo