oo



St-Gilles
St-Gilles Gard



Recherche personnalisée

espanol
russian
portigaise
deutsch
 
Carte du Gard avec liens
Map of Gard with links

A voir aussi/also to be seen

Sur cette page - On this page
Peintures
Paintings
Saint-Gilles L'origine de la ville remonte à la fin du VIIème siècle, lorsque l’ermite Gilles fonda un monastère bénédictin et une église. Au IXème siècle, les lieux attirèrent de très nombreux pélerins pour les miracles attribués à leur fondateur. La commune est traversée par le canal du Rhône à Sète et le canal du Bas-Rhône-Languedoc. Elle possède un petit port de plaisance. C'est à partir du XIIe siècle que fut fondée la nouvelle abbaye dont il reste des vestiges. Le bourg prit un essor qui fit de lui une capitale de la France Méditerranéenne. Deux autres faits assurèrent également la propérité de la cité grâce à ses échanges commerciaux : la présence de quatre ports , ainsi que la protection des Comtes de Toulouse . En 1208 et 1209, Saint-Gilles fut impliquée dans l’affaire cathare, avec l’assassinat du légat du pape, Pierre de Castelnau, et la "pénitence" du comte Raymond VI de Toulouse, qui déclencheront la croisade contre les Albigeois. La tranquillité de la cité fut également troublée par les guerres de religion : la Réforme fit son apparition à Saint-Gilles vers le milieu du XVème siècle et il s’ensuivit près d’un siècle de luttes qui ruinèrent la ville. De nos jours, depuis le classement de son église abbatiale au patrimoine mondial de l’UNESCO, Saint-Gilles attire de nombreux touristes . Saint-Gilles possède un port qui permet aux visiteurs de découvrir la Camargue en bateau. Le renouveau économique passe également par la viticulture, avec des crus classés dans les Costières de Nîmes, l’arboriculture, et les rizières qui font la richesse des zones humides aux portes de la Camargue.

Photos

Le Clarou à Valleraugue par Luc Didier
Vue de St-Gilles

L'abbatiale et la halle de St-Gilles

Abbatiale de St-Gilles Edifiée au XIIe siècle, l’abbatiale de Saint-Gilles était au Moyen-âge, le quatrième lieu de pèlerinage du monde chrétien après Jérusalem, Rome et Saint-Jacques de Compostelle. Les guerres de religion et les saccages de la Révolution ont mis à mal l’édifice. L’abbatiale actuelle a conservé sa façade sculptée, sa crypte monumentale et son escalier en vis. Réalisée durant le dernier tiers du XIIè siècle, la façade est un chef-d’œuvre d’art roman tardif. Elle se compose de scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, de statues d’apôtres et d’une frise relatant la Passion du Christ. La crypte, véritable église basse renferme le tombeau de saint Gilles. Elle est remarquable par ses dimensions et par la qualité de ses voûtes. Conservé dans un pan de mur, l’escalier en vis fut un modèle de construction et son appareillage témoigne de l’exceptionnel savoir-faire des artisans médiévaux. Son étude demeure encore aujourd’hui une étape incontournable de l’apprentissage des compagnons tailleurs de pierre. Son accès offre une vue générale sur les vestige de l’ancien chœur. L’abbatiale est classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre des « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France.

L'église abbatiale de St-Gilles, construite entre 1120 et 1160, est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, au titre d’étape sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Une partie du "livre de Pierre" de la façade de l'abbatiale de St-Gilles

L'église basse de l'abbatiale de St-Gilles
 

Vidéos

Saint-Gilles, porte de la Camargue (vidéo 3')


Patrimoine : découvrez l'histoire de l’église Abbatiale de Saint-Gilles dans le Gard (vidéo en français 2'30)


Comment l'église abbatiale de St-Gilles a inspiré la construction de la façade de l'église de St Bartholomew's, au coeur de Manhattan (vidéo en français 2')
 

Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.

West portals of St-Gilles-du-Gard by John Singer Sargent (1856-1925) ©

The silver house, St-Gilles, Gard, France by Louis Orr (1879–1961) ©

Rue à St-Gilles-du-Gard par Jean Pesce (1926 - ) ©

Canal du Rhône à Sète à Saint Gilles du Gard Jean Fusaro 1956 (1925 - ) ©
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these
oo