Recherche personnalisée


Luxembourg Luxembourg

 

Afficher Meuse sur une carte plus grande

Institutions


Villes et villages

Liens



Villes et Villages Fleuris Villes et villages fleuris 4 fleurs. Meuse BEAULIEU EN ARGONNE -
 

Marville-sur-Othain

Marville a profité, dans le passé, du rattachement du comté de Bar à celui du Luxembourg. cettepériode de rattachement fut appelée la période des "Terres communes", qui assura à Marville une position de neutralité la préservant des guerres féodales. L'apogée de la ville se situe aux XVIe et XVIIe siècles. Par succession, Marville appartiendra à Charles Quint et fera partie des Pays-Bas espagnols. De ces époques restent quelques maisons et hôtels particuliers, de style Renaissance espagnole. Par contre i ne reste que quelques vestiges des fortifications et rien de la citadelle qui fut détruite en 1677 - Photos - Video - Video festival Art et Renaissance - Site du Festival

La citadelle de Marville avant sa destruction en 1677

Marville-sur-Othain par Alfred Renaudin ©

Ancien hôtel particulier à Marville-sur-Othain

Ancien hôtel particulier à Marville-sur-Othain

Ruines d'un ancien hôtel particulier à Marville-sur-Othain
 


Les Châteaux

Gombervaux

C'est en 1338 que Geoffroy de Nancy fait construire, à Vaucouleurs, le château fort qui se trouve alors à la frontière de la Lorraine qui appartient au Saint Empire Romain Germanique. 1760 marque la décadence du château qui est donné en location à des cultivateurs. En 1843 le château est vendu à des propriétaires terriens qui l'utilisent comme carrière de pierre. Des quatre tours d'angle rondes et de la tour à base carrée surmontant l'entrée, il ne reste que cette dernière, (sa façade), accrochée un mur d'enceinte et au reste d'une tour d'angle. Les douves sont toujours en eau. Gombervaux - Photos - Wikipedia

Le château de Gombervaux au XVIIIe siècle

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.

Le château de Gombervaux par Eric Vancon ©

Le château de Gombervaux de nos jours

Les restes du château de Gombervaux de nos jours, avec ses douves en eau.
 

Commercy

La ville de Commercy, sous-Préfecture du département de la Meuse, est connue pour deux choses : son biscuit fondant, la Madeleine, immortalisée par Proust et son château du XVIIIe siècle, dans lequel l'ex roi de Pologne, Stanislas Lesczynski. Pour son patrimoine architectural, artistique, gastronomique, historique et d'autres éléments de la vie citoyenne, Commercy a été élue au rang des "Plus beaux détours de France". Le château a été bâti au XVIIIe siècle sur les vestiges d'un ancien château fort. Le propriétaire, le comte de Vaudémont cèdera le château au duc de Lorraine, en 1723. Cette même année, le roi Louis XV attribue la Lorraine et le Barois à son beau-père, le roi Stanislas, chassé de Pologne. Le roi Stanislas entretiendra une véritable cour à Commercy. Voltaire séjourna au château, avec la marquise du Châtelet. A la mort de Stanislas, les duchés de Lorraine et de Bar sont rattachés à la France et le château est délaissé, servant de lieu de garnison. Fin août 1944, le château est victime d'un incendie. Racheté en 1957 par la municipalité, le château est réhabilité après 10 ans de travaux. De nos jours, il abrite les services de la mairie, la bibliothèque municipale...
Commercy - Office du Tourisme - Photos - Wikipedia château de Commercy - Structurae

Le château de Commercy de nos jours

Le château de Commercy et ses douves

Le château de Commercy au XVIIIe siècle

Le château de Commercy au XVIIIe siècle

Le château et la ville de Commercy depuis le pavillon des cascades des jardins au 18e - Musée des Beaux Art de Nancy ©
 

Montbras

A l'origine était une maison forte. Celle-ci étant vétuste, le château fut construit à 300 mètres de cete ancienne demeure, à partir de 1599. En 1611, le château n'est toujours pas terminé, et en 1643, Montbras est inhabité, et déjà mutilé par les méfaits de la guere. Au prix d'importants travaux, les propriétaires s'y installent à nouveau à la fin du XVIIe siècle Charles-Gaspard de Sommyèvre (1677-1724) ne s’y installe qu’à la fin du XVIIe siècle, au prix d’importants travaux. Après 1750, le château fut peu fréquenté. Il sera vendu en 1837 à des agriculteurs, dans un état passablement dégradé. Ee 1876, le château est racheté par Francis de Chanteau qui va redonner sa splendeur passée au château. Le château de forme carrée, présente quatre corps de bâtiment flanqués d'une tour et entourant une cour de plan carré. Les façades extérieures possèdent un chemin de ronde, des mâchicoulis, sur lesquels s'étale une frise de mascarons (têtes d'indiens, têtes de "feuille"), des meurtrières. Les tours bastionnées montrent leurs canonnières. Ces défenses, étant donné la date de construction du château, ont une utilité plus esthétique que défensive. Les façades sur cour présentent un bel exemple de la Renaissance française, avec des fenêtres doubles à meneaux, des niches accueillant des statues allégoriques mythologiques (au premier niveau) et religieuses (au 2e niveau) Château de Montbras - Wikipedia

Le château au XVIIe siècle

Le châeau au début du XIXe siècle

La façade sur cour, de nos jours
 

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !