Recherche personnalisée

Luxembourg Luxembourg

 

Afficher Moselle sur une carte plus grande

Voir aussi

Liens

Préfecture Le département de la Moselle.


Au Fil de la Moselle (Video 13'30)


Villes et villages


Liens



Villes et Villages Fleuris Villes et villages fleuris 4 fleurs. Moselle BITCHE METZ - ROMBAS

Bords de Moselle par Henri Marchal ©

Jouy-aux-Arches

A Jouy aux Arches, on peut voir les restes de l'aqueduc romain qui reliait Gorze à Metz. On pense que l'ouvrage date du IIe siècle et qu'il a été construit pour approvisionner Metz à la suite de son dévelopement et du besoin croissant d'eau pour alimenter thermes et fontaines. Construction de l'aqueduc - Photos - Video (français/french 2') - Wikipedia

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.

L'aqueduc de Jouy-aux-Arches par Gaston Ventrillon ©

Albert Marks (1871-1941) est né à Paris le 28 janvier 1871 d’un père d’origine polonaise ferronnier d’art. Au lendemain de l’annexion, sa famille s’installe à Metz. Après des débuts de sculpteur (il est entre 1884 et 1894 l’élève de Dujardin) il s’oriente vers la peinture et devient un paysagiste qui sera influencé, dans ses premières toiles, par Corot et Daubigny. IL eut un frère, Ferdinand, qui fut lui aussi peintre.

L'aqueduc de Jouy-aux-Arches par Albert Marks ©

Arches de Jouy-aux-Arches par François Hegel ©
 


Château de Landonvillers

Cette ancienne maison seigneuriale du XVIe siècle a été reconstruite en 1873 ans le style classique français du XVIIIe siècle. Entre 1903 et 1906, le château est transformé par son propriétaire allemand dans un style néogothique. L'actuel propriétaire a réuni une collection unique en europe d'icônes anciennes (XVIe au XIXe siècle) et ouvert un musée. - Internet - Photos

Château de Landonvillers

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.

Château de Landonvillers par Etienne Daval ©

L'église de Lessy par Jean-Etienne Muller 1955 ©
 

Château de Sierck

Le château fort de Sierck - les - Bains, construit sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Moselle, est un des seuls forts de l'Est de la France dont les murs d'enceinte, les casemates, les tours massives à meurtrières avec leurs souterrains, sont encore dans un excellent état de conservation. On sait que le château existait déjà aux XIe siècle, mais il fut remanié, principalement aux XVe et XVIIIe siècles, et il ne reste rien des éléments du XIe siècle. Il fut également une des résidences favorites des Ducs de Lorraine. Château de Sierck - Photos - Wikipedia

Château de Sierck depuis le Stromberg 1741

Le chemin calladé menant au château de Sierck

Vue du château de Sierck

Vue du château de Sierck

les remparts de Sierck, côté sud

Vue animée de Sierck-les-Bains par Auguste Migette 1833 ©

Sierck-les-Bains par Etienne Daval 2006 ©

Sierck, le pont et la rue du moulin par Eliso Léonardi ©

Affiche de la fête du château de Sierck
 

Gravelotte

Le village est connu pour une experssion populaire "ça tombe comme à Gravelotte" à cause de la pluie de balles et d'obus qui tombèrent sur les troupes française en août 1870 et aussi au nombre de soldats qui y furent tués, tant du côté français que prussien. En fait les deux batailles sont regroupées sous le nom générique de Gravelotte où se trouvaient les troupes prussiennes : elles eurent lieu, en fait, à Rezonville le 16 août et à Saint-Privat le 18 août. C'est le maréchal Bazaine qui commandait les troupes françaises, fortes de 120 000 hommes, contre les 280 000 hommes des armées prusso-allemandes. Les combats furent très violents. Il y eut près de 5 300 morts et 14 500 blessés du côté prussien, et 1 200 morts, 4 420 disparus et 6 700 blessés du côté français. C'est la dernière bataille de l'armée française où la cavalerie fut employée. Devant la trop grande supériorité numérique de l'ennemi, le maréchal Bazaine choisit d'abandonner ses positions et de se réfugier à Metz. La ville capitulera devant les prussiens le 27 octobre. Gravelotte - Photos - Wikipedia

La charge des dragons français à Gravelotte. La dernière charge de cavalerie de l'armée frannçaise, la précédente étant celle de Reichshoffen qui s'est déroulée le 6 août 1870 en Alsace.

La bataille dite de Gravelotte : au premier plan, les prussiens, par Didion - Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Paris ©

Gravelotte par Etienne Daval septembre 2007 ©
 


Saint-Quirin

Les hauteurs de St-Quirin ont été habitées depuis les débuts de l'ère chrétienne, comme en témoignent des vestiges retrouvés sur place (site archéologique de la Croix Guillaume). C'est au XIe siècle qu'arrivent les reliques de St-Quirin, tribun romain martyrisé en 117, et qui vont donner son nom au village. Un grand pélerinage se perpétue le jour de l'Ascenssion. le village a été un centre verrier important aux XVIe siècle, activité ruinée par la guere de trente ans, et qui reprendra au XVIIIe siècle. L'église Priorale - Rose d'Or a été construite en 1722, en grès rose des Vosges (recuvert d'un crépis jane pâle, excepté pour sa façade occidentale), à la place d'une église romane (1120) qui menaçait ruine au XVIIe siècle. Ses tours à bulbes, sont très particulières, et uniques en Lorraine, son intérieur est de style baroque. Son orgue de Jean-André Silbermann, datant de 1746, est classé aux monuments historiques. Un festival de musique baroque (festival des 7 roses) met l'orgue en valeur, tous les ans. En contrebas de l'église, dominée par la statue de saint Quirin. se trouve une source réputée comme étant miraculeuse (pour les maladies de peau). Sur le territoire de la commune on peut aussi admirer maisons et fermes de différentes époques classées au titre des monuments historiques, l'ancienne verrerie de Lettenbach, et la chapelle-haute, avec des éléments remontant au XIIIe siècle. Depuis 1989, Saint-Quirin s'est vu décerner le titre d' "un des plus beaux villages de France" Saint-Quirin - Plus Beaux VIllages de France - Photos Schnoering - Wikipedia

L'église Priorale - Rose d'Or - Photo de Martine Schnoering ©

L'église Priorale et la Chapelle Haute - Photo de Martine Schnoering ©
 

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !