Le Capitole de Toulouse
Guide du Capitole de Toulouse
 
 
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean
 
 
 
 
Recherche personnalisée
 
 

Voir aussi sur Toulouse
Aviation
 
 
Afficher le Capitole sur une carte plus grande
 
 
L'origine du mot Capitole tire son origine du fait que l'assemblée des représentants de la commune "tenaient chapitre" (en latin, capitulum), dans la maison commune. D'où le nom de Capitouls donné aux magistrats de la cité. C'est en 1189 que la première maison Commune vit le jour. Elle sera agrandie au fil du temps par l'adjonction de bâtiments éparpillés aux alentours. La façade que l'on voit actuellement verra la pose de sa première pierre en 1750 , et sera achevée en 1760. Elle est faite de pierre calcaire et de briques, est longue de 128 m. Les 8 colonnes de style ionique, en marbre rose de Caune, qui l'ornent en son centre, symbolisant les 8 Capitoulats, ou quartiers de la ville, de l'époque. La place du Capitole fut ouverte en 1730. Lorsque l'on regarde la façade, on trouve, dans son aile gauche, un opéra, dont la réalisation date de 1736. Au XIXe siècle, l'opéra eut une renommée supérieure à celle des opéras de Milan et Paris. A1ctuellement, le théâtre du Capitole retrouve de sa renommée d'antant par la qualité des programmes qui y sont présentés. La place étant jugée trop petite, par rapport aux dimensions du Capitole, elle fut agrandie et ceinturée par la construction d'immeubles, sur chacun de ses côtés. L'immeuble côté rue Saint Rome fut réalisé en 1811, celui placé du côté de la rue du Taur fut réalisé en 1823, et enfin les Arcades, face à la mairie, furent réalisées en 1850. Des anciens bâtiments ne subsistent que la Tour des Archives ou Donjon datant du XVIe siècle et la cour Henri IV et ses galeries, lieu où fut exécuté le duc Henri II de Montmorency, par ordre de Richelieu. Plan du capitole <> Le Capitole en 3D <> Vue panoramique du Capitole et de la place

 
 

Le Capitole
 
 

L'extérieur du bâtiment

 
 

La façade

Ancien Capitole de Toulouse
L'ancien Capitole de Toulouse.
 
 
filles repenties conduites par les Capitouls de Toulouse
Il existait à Toulouse un établissement des "filles repenties". Etabli sur la rive gauche, inondable, l'établissement fut plusieurs fois victime des inondations. Des pensionnaires périrent, enfermées dans leur cellule. L'illustration nous montre des filles repenties conduites par les Capitouls, pour écouter le prèche du père Thomas Menou, qui doit contribuer à les remettre dans le droit chemin.
 
 
porte de l'arsenal de l'ancien Capitole de Toulouse
Porte de l'arsenal du Capitole, dans la troisième cour du Capitole appartenant au cabinet des estampes du musée Paul Dupuy de Toulouse.
 
 
 
 
Le Capitole de Toulouse au 16e siècle
La nouvelle façade du capitole, au XVIe siècle
 
 
 Le Capitole de Toulouse au début du 19e siècle
Le Capitole, au début du XIXe siècle
 
 
Blason de la ville de Toulouse
Le blason de la ville de Toulouse comporte l’agneau nimbé, portant la Croix de Toulouse en bannière. Au-dessus se trouve symbolisés le Château Narbonnais (à gauche) et la Basilique Saint Sernin (à droite), vraissemblablement une réminiscence des anciens murs d’enceinte romains.
 
 
Façade du Capitole de Toulouse
La façade au-dessus de la porte d'entrée.

Façade du Capitole de Toulouse
La façade est faite de briques et de pierre calcaire. Les balcons en fer-forgé, portent les armes des différents capitouls de la ville, et deux d'entre eux, ceux de la ville
 
 
Façade du Capitole de Toulouse
La façade, en son centre et ses extrêmités, est surmontée par des groupes de statues.Celels du fronton central représentent une allégorie de la Justice et de la Force, deux anges soutenant un écusson. Au-dessus de la partie mairie, à gauche, se trouve une représentation de Clémence Isaure et de Pallas. Au-dessus de la partie théâtre, à droite, on trouve une allégorie de la Tragédie et de la Comédie.

Le CApitole de Toulouse sous la neige
Le Capitole de Toulouse sous la neige en décembre 2010

Façade du Capitole de Toulouse
Le centre de la façade surmonté de ses statues
 
 
Capitole de Toulouse illuminé, la nuit
Le Capitole la nuit

Façade du Capitole de Toulouse
La façade en briques et pierre, et les écussons des balcons
 
 
 

La cour Henri IV

Cette cour et ses arcades ont été achevés en 1606, par autorisation d'Henri IV qui leur donna son nom. D'une ancienne cour reste un portail de Nicolas Bachelier , au-dessus duquel se trouve une statue d'Henri IV, datant de 1607.
 
 
la cour Henri 4 du Capitole de Toulouse
La statue d'Henri IV dans la cour du même nom, au Capitole par Pinpin
La statue représente le roi dans une armure noire, sa tête étant couronnée de lauriers verts. En dessous sont représentés les blasons des capitouls, et une inscription placée pendant la Révolution : "Vivant, le peuple entier l'aima. Il le pleura quand il fut enlevé. La postérité ne cessera de l'aimer d'un amour pieux.".

la cour Henri 4 du Capitole de Toulouse
La cour Henri IV, ses arcades et la statue d'Henri IV, au-dessus de la porte
Retour  

La tour du Capitole

Cette tour avait été bâtie pour renforcer les défenses de la porte de Villeneuve. Elle date de la période où les Capitouls administraient la ville, au XVIe siècle. Le lieu servit également à protéger les archives de la ville, et abrita, au rez-de-chaussée, le Petit Conservatoire, lieu de réunion des Capitouls, et du Conseil des Seize. En 1532, une tour, dite "tour à vis" fut construite pour accéder au premier étage de la tour des Archives. Elle fut détruite en 1885, lors des travaux de rénovation. Un arsenal fut construit en 1557, à côté du donjon, et réhabilité entre 1873 et 1887 par Viollet-Leduc qui fit coiffer la tour d'un beffroi de style flamand ! Vue panoramique du donjon

La tour du Capitole de Toulouse
La tour du Capitole ou tour des archives, vue depuis une cour du Capitole, en 1833, avant les travaux de Violet-Leduc. A gauche, le puits dit du Logis de l'écu, et à droite, une partie de l'escalier de l'Arsenal

La tour du Capitole de Toulouse
Le donjon du Capitole par Pinpin ©

La tour du Capitole de Toulouse par G. A. Dumarais
Le donjon du Capitole par G.A. Dumarais ©
 

Intérieur du bâtiment

La galerie des Illustres

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
L’idée d'origine était de créer un lieu de prestige où monter les bustes des hommes qui ont fait l’histoire de la ville, et évidemment, ceux des capitouls, d'où le nom qui lui fut donné. Une première salle des Illustres fut construite en 1674 et détruite en 1887. (Vidéo 5')

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
La décision de construire la galerie actuelle fut prise en 1892, par les édiles de Toulouse. Vue panoramique

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
La galerie est longue de 62 mètres, haute d'un peu plus de 9 mètres. Les peintures, et les sculptures, tus les éléments de décoration, sont l'oeuvre d'artiste toulousins.

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
Les tables que l'on voit alignées contre les murs, rappellent que la salle est un lieu privilégié pour les réceptions et galas d'honneur

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
Les colonnades ne sont pas faites de marbre, mais recouverte d'une peinture imitant le marbre

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
Les décorateurs facétieux ont représenté des insectes sur la colonne

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
 
Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse
Au fond de la salle, la célèbre fresque représentant les toulousains s'opposant au siège des troupes de Simon de Montfort en 1218

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse : fresque de la défense de Toulouse en 1218
En 1218, lors du 2e siège de Toulouse par les troupes de Simon de Montfort, les toulousains ont monté une estrade contre les remparts, afin d'y installer un "mangonneau" ou catapulte. Une de celles qui allaient permettre de tuer Simon de Montfort, d'un jet de pierres

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse : fresque de la défense de Toulouse en 1218
Restitution (par nos soins) de ce qui devaient être les couleurs d'origine de la fresque

Galerie des Illustres du Capitole de Toulouse : fresque de la défense de Toulouse en 1218
La femme en blanc symbolise les femmes qui défendirent vaillamment Toulouse, l'une d'entre elles actionnant la catapulte dont l'une des pierres devait tuer Simmon de Montfort, le 25 juin 1218, et mettre ainsi fin au siège de la ville

L'apothéose peinture du plafond de la salle des Illustres du Capitole de Toulouse
L'apothéose peinte au plafond de la salle des Illustres est dédiée à la femme qui tua Simon de Montfort par un jet de pierres, en 1218, et à travers elle, au courage des toulousains. Devant les remparts de la ville, des figures volantes portent en triomphe l'héroïne. Muni d'une lance surmontée d'une croix du Languedoc, l'agneau toulousain transperce le lion, symbole du pays d'oïl et de Simon de Montfort. Dans le ciel, des anges assistent à la scène. On peut lire l'inscription " Montfort es mort viva Tolosa " .

Capitouls de Toulouse au 15e siècle
Représentation de capitouls, sans doute au XVe siècle

Capitouls de Toulouse au 17e siècle
Représentation de capitouls, sans doute au XVIIe siècle. Tout citoyen élevé au rang de capitoul devenait de fait gentilhomme. Le capitoulat prend fin par un décret du 14 septembre 1789, le système est remplacé par 15 sections, et une assemblée qui comporte nobles et bourgeois.

Une peinture de la galerie des Illustres

Venue du pape Urbain 2 à Toulouse, peinture au Capitole de Toulouse
La venue du pape Urbain 2 à Toulouse en 1096, pour consacrer la table d'autel de la basilique Saint -Sernin - Fresque salle des Illustres

Nymphes peintes au Capitole de Toulouse
Nymphes représentées au-dessus des châpiteaux
 

Le grand escalier

Grand escalier au Capitole de Toulouse
Le grand escalier , tapissé de ses fresques du XIXe siècle

Fresque Grand escalier du  Capitole de Toulouse
Une fresque du grand escalier. A noter qu'une fresque a été ajoutée en 1997, due au peintre Jean-Paul Chambas

Plafond du Grand escalier au Capitole de Toulouse
Plafond de l'escalier

Fresques du Grand escalier du Capitole de Toulouse
Fresques du grand escalier
 

La salle Henri Martin

Salle henri Martin au Capitole de Toulouse
La salle Henri Martin, crée en homage au peintre Henri Martin (1860-1943), né à Toulouse. A gauche, "les promeneurs", et à droite, "Les Faucheurs"

Les rêveurs ou les promeneurs par henri Martin,  salle Henri Martin au Capitole de Toulouse
Les rêveurs ou les promeneurs par Henri Martin. A droite on peut voit Jaures avec le canotier et les mains derrière le dos. La scène se déroule sur la rive gauche de la Garonne, non encore endiguée. Sur la rive droite, à gauche, on aperçoit la basilique Notre-DAme La Daurade. De gauche à droite, sont représentés Gilbert Martin, fils ainé du peintre, et son frère René Martin, Bellery-Desfontaines, peintre décorteur, Jean-Paul Laurens, William Viénot, de la Bibliothèque Nationale, Henri Marre, peintre, Madame et Monsieur Henri Martin, un inconnu, le peintre vénézuélien Emilio Boggio et Jean-Jaurès, les bras dans le dos ©

Fresque salle des mariages du Capitole Toulouse Fresque salle des mariages du Capitole Toulouse Fresque salle des mariages du Capitole Toulouse
Peintures murales de la salle des mariages
 

Vidéos

Salle des Illustres (Vidéo 1'05)

La capitole Toulouse 2008 (retirer le son ! vidéo 3'50)

 

Tableaux

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayants-droit. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation aux peintre contemporains pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans l'atelier des peintres, les galeries d'art et les musées !
Warning, these paintings are under copyright

Toulouse, marché place du Capitole par laurent Veyretout
Toulouse marché place du Capitole par Laurent Veyretout 1998 ©

Toulouse, la nuit, place du Capitole par laurent Veyretout
Toulouse la nuit la place du Capitole par Laurent Veyretout 2000 ©

Patineurs place du Capitole par Gym
Patineurs place du Capitole par Gym 2008 ©

Le Capitole de Toulouse par jacques Salquespar
Le Capitole par Jacques Salque ©
 


Ces sites vous intéresseront, jetez y un coup d'oeil
Have a look on that websites, you'll find interest