Le port de Rouen




Recherche personnalisée


chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean

Afficher Rouen sur une carte plus grande


Voir aussi
Le Gros-Horloge Le Palais de Justice Le patrimoine religieux

Vidéos


Le port de Rouen

Dès l'époque romaine, Rotomagus a été le lieu stratégique de transbordement des marchandises entre la mer et le fleuve, pour remonter jusqu'à Lutèce. Le port était la plaque tournante du commerce entre l'empire romain et la Bretagne (l'actuelle Grande Bretagne). Le port de Rouen s'est développé depuis l'antiquité. Bien que situé à 80 kilomètes de l'estuaire de la Seine, le port est capable de recevoir des bateaux ayant un important tonnage (jusqu'à 150 000 tonnes). Le port a une importance sratégique, puisqu'il permet d'approvisionner la plus grande agglomération de France (Paris et banlieues). Rouen est le 5e port français, par son activité, mais le premier européen pour les céréales, et le premier port français pour la farine et les engrais. Tous les 5 ans est organisé le rassemblement des plus grands voiliers du monde, appelé "l'armada de Rouen". Wikipedia - Port autonome de Rouen - Musée Maritime de Rouen - Photos - Vidéo : voiles de la liberté (en français, 14')


Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art et dans l'atelier des artistes !


Tableaux

Le port de Rouen au Moyen-âge par Jacques Le Lieur 1525 - Bibiothèque Musée de Rouen ©

Vue de Rouen vers 1720 par Pierre-Denis Martin - Musée des Beaux Arts de Rouen ©

Le port de Rouen par Joseph Delattre ©

Le port de Rouen par Edouard Mac Avoy 1930 ©

L'Armada de Rouen par Jacques de Vos ©


Vidéos

Armada 2008 (Diaporama 4'35)

Armada Rouen 2008 (Vidéo en français 5')

Retour