Marseille
La ville de Marseille, photos de Marseille, cartes anciennes de Marseille,
affiches de Marseille, peintures de Marseille, vidéos Marseille....





Recherche personnalisée

chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean

Voir aussi les pages dédiées aux villes des Bouches du Rhône
Also to see : the pages about cities in Bouches du Rhône

Le nouveau Stade Vélodrome de Marseille

Autres villes sur la région PACA
Other cities
in Provence
Cagnes


Le canton de Marseille
Faire un click sur une zone pour obtenir les liens/ Click to get links

La ville de Marseille - Map of Marseille
Afficher Marseille sur une carte plus grande
Click on the link to enlarge the map
 
 
Pages dédiées à Marseille - Dedicated pages to Marseille
Meilleurs hôtels
Best hotels
Best restaurants
 
 
Sur cette page - On this page
   
 
 

En 2015, la population de la ville était de 861 635 habitants, ce qui en fait la deuxième de France, après Paris, et devant Lyon. Avec ses banlieues, la ville compte : 1 630 000 habitants. Marseille est la Préfecture de la région Provence Alpes & Côte d'Azur et du département des Bouches du Rhône (13) . Ses habitants sont appelés Marseillais, Marseillaises La superficie de la ville est de 240 km² dont 150 construits, ce qui en fait la plus grande métropole de France, par la superficie de son territoire (le territoire d'Arles fait 759 km² ). L'altitude de la ville va de 0 à 640m.
Marseille est la plus ancienne cité de France, fondée vers -600 par des Grecs originaires de Phocée, une cité grecque située en Asie mineure, sur la côte de la mer Egée, aujourd'hui en Turquie. Les grecs de Phocées furent de grands navigateurs et commerçants. Ils fondèrent non seulement Phocée (Marseille), mais aussi Avenio (Avignon), Agathe Tychée (Agde), Antipolis (Antibes), Nikaïa (Nice). En 546 avant Jésus-Christ, la cité mère de Phocée, en Asie mineure, fut prise par Cyrus le Grand, roi des Perses, ce qui entraîna un flux d'émigration des grecs de Phocée les plus riches, vers les colonies phocéennes, et assura leur expansion. Le Phocée provençal devint ainsi l'un des plus importants ports de la Méditerranée, avec Carthage. Sous la domination Romaine (la ville, qui soutenait Pompée fut prise par Jules César, son rival), son nom devint Massilia. Massilia, bien que restée indépendanten perdit de son importance au profit d'Arles, restée fidèle à Jules César. En raison de sa filiation, Marseille est toujours appelée la "cité phocéenne". Histoire de Marseille de sa fondation au Ve siècle - Au XIIe siècle, les croisades, l'implantation des croisés en terre Sainte, vont relancer le commerce maritime et Marseille va retrouver de son importance. Essai sur l'Histoire du port de Marseille, des origines à la fin du XIIIe siècle - Les dates qui marqueront l'histoire de la ville seront ensuite 1482, avec le rattachement de la Provence au royaume de France (ce qui fera de Marseille un arsenal et chantier militaire de la marine royale) et l'édit de 1669 qui accorde une franchise au port de Marseille, et son extansion en franchises totales pour certains produits, en 1703. D'autre part, toujours sous Louis XIV, la surface de la ville sera triplée. L'autre date qui marqua Marseille est 1720, avec la tragédie du Grand-Saint-Antoine, bateau qui ramena la peste de Syrie, où elle sévissait, et la répandit à Marseille et dans toute la Provence. Marseille se remit petit à petit de la terrible épidémie, mais la Révolution et les guerres napoléoniennes ruinèrent la ville. L'activité écomonique ne reprendra vraiment que vers 1825, parallèlement au développement de l'industrie. Le développement du réseau de chemin de fer, en France, va permettre de relier plus efficacement Marseille au reste du pays, et de renforcer son rôle économique. L'apparition de la marine à vapeur sera également un facteur de développement de Marseille et de son port. La constitution des colonies françaises en afrique, puis l'ouverture du canal de Suez (1869) vont être des facteurs stimulants de l'activité économique de Marseille. Le port de Marseille sera largement étendu, de nouveaux bassins construits afin de faire face à ce renouveau économique. De nos jours, Marseille est le troisième port d'Europe, après Rotterdam et Anvers, si on inclue les installations portuaires de Fos-sur-Mer. La mise en place d'une ligne TGV reliant Marseille à Paris en 3h30, ainsi que Marseille à l'Europe du Nord, ont relancé le dynamisme économique et touristique de la ville. D'autant que Marseille ne manque pas de monuments (les forts,<> la "Bonne Mère", son Vieux port,<> la Canebière et les vieux quartiers, <> le château d'If) et aussi de lieux inoubliables, avec petits ports et plages (Estaque,<> vallon des Auffes,<> les Goudes,<> Callelongue,<> Malmousque) et ses calanques réputées pour leurs paysages et appréciées des alpinistes (En-Vau,<> Méjean,<> Niolon,<> Port-Miou,<> Port-Pin,<> Sormiou,<> Sugiton) <> Photos


Si vous ne voyez pas la vidéo, faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
Visite guidée de la ville de Marseille en 2011 (Vidéo en français 4')

Plan de Marseille en 1572
Plan de Marseille en 1572 : on peut voir que le port est fermé par des chaînes, on aperçoit le château d'If, dans l'île sur la gauche de la gravure, construit entre 1527 et 1529. Marseille est entourée de ses remparts. Les hauteurs sont occupées par des moulins à vent.

La Canebière, le  vieux port et les îles du Frioul
La Canebière, le vieux port, et les îles du Frioul vus depuis la "Bonne Mère"

Le Vieux port de Marseille
Le vieux port, le Pharo, les forts, la Major, la Canebière...
    La partie de cartes de Marcel Pagnol
    La fameuse partie de manille du film "Marius et Fanny" : " Tu me fends le cœur! " (César triche à la manille) - La partie de carte (Vidéo français/anglais 8')

    Vue de Marseille depuis les collines
    Vue de Marseille depuis les collines

    La pointe du Pharo, la plage des Catalans et la Bonne Mère à Marseille
    La pointe du Pharo, la plage des Catalans et, dans le fond, la Bonne Mère

    Vue de Marseille et du port
    Vue de Marseille et du port

    Si vous ne voyez pas la vidéo, faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
    Marseille la plus belle ville du monde ! (Vidéo 3'50)


    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art, les ateliers des peintres et/ ou sur leur site Internet !
    Warning! These paintings are under copyright

    Le golf de Marseille par Paul Cézanne
    Le golf de Marseille par Paul Cézanne 1894 - Musée d'Orsay Paris ©

    La colline d'Allauch par Paul Guigou
    Les colline d'Allauch (à l'est de Marseille) par Paul Guigou 1862 - Musée des Beaux Art de Marseille ©

    La baie de Marseille, St-Henri par Paul Guigou
    La baie de Marseille, Saint-Henri par Paul Guigou 1868 - Collection privée ©

    La peste de 1720

    La peste se manifesta à Marseille le 20 juin 1720, dans une rue qui s'appelait "rue de la Vieille Table" Le 31 juillet, le Parlement de Provence interdit aux Marseillais « de sortir des limites de leur terroir », c’est-à-dire de la ville et de ses environs. Il fut interdit à tous les Provençaux de communiquer avec toute personne de Marseille et de ses environs. Les portes de la ville furent temporairement condamnées, excepté deux d'entre elles, gardées par la milice bourgeoise. D'autre part, le port fut bloqué par des chaînes. Pour lutter contre l'épidémie, des bûchers furent allumés tout autour des remparts de la ville, et sur les places publiques. Tout ce qui pouvait brûler fut utilisé (meubles, portes...) de plus, chacun avait l'obligation de brûler une once de souffre chez soi, fenêtres fermées. Ces mesures n'eurent aucun effet. Par contre, celles concernant le confinement entraînèrent un début de famine. Pour contenir la révolte de la population, trois marchés furent établis dans les environs de Marseille : un sur le chemin d'Aix, un vers Aubagne et un autre à l'Estaque, pour les marchandises venues de la mer. Une double barrière séparait vendeurs et acheteurs, et des gardes surveillaient les transactions et empêchaient tout contact. Malgré toutes ces précautions, la peste s'étendit et bientôt, 1000 personnes moururent, par jour ! Les cadavres encombraient les rues, et il vint un moment où la main-d'oeuvre fit défaut pour débarrasser les rues des cadavres. Ce n'est que fin septembre que l'épidémie fléchit. Le 26 septembre, le navire marchand le Grand St-Antoine, qui avait amené la peste de Syrie, fut brûlé et coulé, avec ses marchandises. Au mois de mars 1721, il y eut à nouveau quelques cas de peste. On organisa alors la fouille de toutes les maisons afin que tout ce qui avait pu être contaminé par la peste (hardes...) soit jeté et brûlé. Une fois ces mesures mises en oeuvre, la peste cessa définitivement. Bien entendu, la peste ne se limita pas à Marseille, elle se répandit aux alentours et jusqu'à Aix-en-Provence. La population de Toulon fut presque entièrement anéantie. Ainsi, la cupidité des marchands, qui voulurent à tout prix faire débarquer leurs marchandises, sachant que la peste sévissait sur le bateau qui les transportait, engendra 220 000 morts, hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux, riches et pauvres ! Marseille perdi la moitié de ses 100 000 habitants ! L'histoire nous montre que, malheureusement, la cupidité des uns fait toujours le malheur des autres... - La peste de 1720 à Marseille <> Video (français 4') - Wikipedia

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation aux peintres contemporains, pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'Art, les ateliers des peintres et/ ou sur leur site Internet !
    Warning! These paintings are under copyright

    Les pestiférés à Marseille en 1720
    Regroupement des corps des pestiférés lors de la peste de 1720, devant la mairie de Marseille par Michel Serre, peintre des galères du roi, et qui fut nommé commissaire du quartier Saint-Ferréol, pendant le période terrible de la peste - Musée des Beaux Arts Marseille ©

    La peste à Marseille en 1720
    Le Chevalier Roze à La Tourette lors de la peste de 1720 par Michel Serre - Musée Atger Montpellier ©

    La peste à Marseille en 1720
    La peste a Marseille en 1720, cours Belsunce

    Porte d'Aix

    La porte d'Aix  se trouve place Jules Guesde. Il s'agit  d'un arc-de-triomphe dont la première pierre fut posée fin 1825. L'arc-de-triomphe possède de belles sculptures de David d'Angers et Ramey. Une plaque de marbre, scellée dans les fondations, donne la raison de l'édification de cet arc-de-triomphe "Pour rendre un hommage éclatant à la gloire acquise en Espagne par l'armée française et son illustre chef, S.A.R. Monseigneur le duc d'Angoulême, depuis dauphin de France. Sa majesté Louis XVIII, de glorieuse mémoire permit, par ordonnance royale du 30 décembre 1823, l'érection de ce monument d'amour et de reconnaissance envers son auguste famille". La république et l'Empire ont récupéré l'arc royal, et la république y a apposé sa signature, sur son fronton ! Photos <> Wikipedia

    Vue d'une rue  animée avec la porte d'Aix par Félix Ziem
    Vue d'une rue animée avec la porte d'Aix par Félix Ziem (1821-1911) - Collection privée ©

    Laporte d'Aix à Marseille, fin du 19e siècle
    La porte d'Aix à la fin du XIXe siècle

    Laporte d'Aix illuminée, à Marseille
    La porte d'Aix illuminée lors du "Trophée de la Ville de Marseille 2003" Crédit photo Patrice Warrener ©

    La Maison diamantée

    De riches marchands italo-ibériques  firent édifier cet hôtel particulier qui doit son nom aux pierres de sa façade qui ont été taillées  en   pointe de diamant. La maison possède d'autre part un escalier à caissons unique à Marseille. Elle est classée aux Monuments Historiques depuis 1925. Elle a abrité le Musée du Vieux Marseille de 1967 à 2009. Photos <> Wikipedia

    y

    Le Pavillon Daviel

     Cet édifice a été construit  de 1743 à 1747, en pierres roses de carrières proches. Il porte le nom de Jacques Daviel, dont le nom est lié à celui de l'opération de la cataracte. Il a été l'ancien Palais de Justice de Marseille.  Le deuxième étage est orné d’un magnifique balcon en fer-forgé, avec des panneaux dits "à la marguerite". C'est de ce  balcon, qui dominait la  guillotine, placée en contrebas, qu'étaient rendues les sentences révolutionnaires. Il se trouve derrière la mairie de Marseille à laquelle il sert à présent d'annexe Photos

    Le pavillon Daviel à Marseille
    Le Pavillon Daviel (Photo Robert Valette)

    La halle Puget

    La halle porte le nom de l'architecte Pierre Puget (né à Marseille en 1622, mort à Marseille en 1694) qui la construisit en 1666,  sur le modèle d'un temple antique comportant 5 colonnes en largeur et 7 en longueur. Elle a abrité  le marché aux poissons et aux viandes. Par la suite, elle servit successivement de chapelle, puis de commissariat. La halle a été réhabilitée, et remise dans son état originel. Photos - Pierre Puget

    La halle Puget à Marseille
    La halle Puget (Photo Robert Valette)

    L'église Saint-Laurent

    La fondation de l'église  est datée de la  fin du XIIe, ou du début du XIIIe siècle. De style Romano-provençal, l'église a été construite en pierres de taille roses du cap couronne, celui qui lui donne un aspect chaleureux. Les deux extrémités de l'église ont été remaniées au XVIIe siècle. L'église fut  fermée sous la révolution,  épouillée de ses richesses , et  utilisée  comme entrepôt, puis réouverte au culte en 1801. L'église possède deux statues de valeur. l'une de la Vierge, en bois polychrome, l'autre de Saint-Laurent, en bois doré, de la  fin du XVIIIe siècle. Photos <> Wikipedia

    Eglise St-laurent Marseille
    L'église Saint-Laurent

    L'Hôtel de Ville

    C'est à cet emplacement que fut  bâti le premier  Hôtel de ville de Marseille. Un nouvel Hôtel de ville  fut  construit de 1653 à 1673,  date à laquelle il devint  fonctionnel. Il a été  construit  sur le modèle des palais gênois, et il possède  une particularité : le rez-de-chaussée était réservé à la  "loge des marchands". De ce fait,  il  n'y avait pas d'accès  direct entre les rez-de-chaussée et le premier étage du bâtiment. Pour accéder au  premier étage, il  faut passer par une passerelle  de deux étages reliant  le bâtiment  à l'immeuble  situé derrière. En 1914, les anciennes  toitures à la Mansart,  furent modifiées. Le bâtiment actuel est un des rares du quartier à avoir échappé  à la destruction sous l'occupation allemande, à partir de 1943. Entre 2000 et 2006, des travaux d'agrandissement et de modernisation  de l'hôtel de  ville et de ses environs  furent entrepris.Hôtel de Ville <> Photos - Vidéo  : OM  champion de France au balcon de la mairie <>  Wikipedia


    Hôtel de ville sur le  vieux port,  Marseille
    L'hôtel de Ville

    Hôtel de ville Marseille
    L'Hôtel de Ville


    La Vieille Charité

    La vieille Charité est un bâtiment qui date du XVIIe siècle et qui servait à l'origine d'hospice. Les bâtiments ont été classés aux Monuments historiques. Ils abritent aujourd'hui différentes structures culturelles de la ville : centre international de poésie Marseille , la librairie Regards (art contemporain, théâtre, sociologie, histoire, ethnologie, anthropologie), et des musées : le Musée d'Archéologie Méditerranéenne, le Musée des Arts Africains, le Musée des Arts Océaniens, le Musée des Arts Amérindiens. On trouve également un cinéma (Le Miroir), un bar-restaurant (Charité Café); le fond régional de INA Méditerranée ; et enfin l'École des Hautes Études en Sciences Sociales - Vieille Charité <> Photos <> Wikipedia <> Vidéo (français 2')

    La vieille Charité à Marseille
    L'Hôpital de la Vieille Charité

    La vieille Charité à Marseille
    Une des allées du premier étage de l'Hôpital de la Vieille Charité

    La vieille Charité à Marseille par Josette Esnard
    La vieille charité par Josette Esnard ©

    L'Hôtel Dieu

    L'Hôtel Dieu prit son  nom au XVIIe  siècle. Il a été créé par le regroupement de l’hôpital du Saint-Esprit, (créé au XIIe siècle et agrandi au cours des siècles) et de l’hôpital Saint-Jacques de Galice au XVIe siècle. Un neveu de  l'architecte de  Versailles,  Hardouin-Mansart, entreprit la reconstruction d'une partie des locaux. Il faudra attendre le second Empire, et la mise  aux normes modernes des services hospitaliers, pour que l'Hôtel Dieu adopte sa  configuration actuelle. Les trois étages de l'édifice comportent des  galeries de circulation ouvertes sur l'extérieur. l'hôtel Dieu est remarquable par l'ordonnancement de son architecture classique, avec ses voûtes, ses rampes en fer-forgé. Les bâtiments sont inscrits à l''Inventaire supplémentaire des monuments historiques.  Photos <>  Wikipedia <>  Vidéo (français, 6')

    L'Hôtel Dieu à Marseille
    L'Hôtel Dieu de Marseille

    La gare Saint-Charles

    La gare Saint-Charles a été inaugurée en 1848, avec des bâtiments provisoires.  Construite sur un plateau dominant la  ville basse, la gare  communique avec celle-ci par un escalier monumental de 103 marches, construit en 1925, en béton armé et passerelles métalliques. En outre, l'escalier comporte des sculptures monumentales qui symbolisent les différentes arties dumondes avec lesquelles le port de Marseille commerce. IL comporte des lampadaires art-déco à quatre branches, des balusrades en  fer-forgé et il est  classé aux Monuments historiques. Un hall de verre de 160m de long, 40m de large et 15m de haut prolonge la gare d'origine, et une  vingtaine de boutiques se sont installées. La gare figure dans de nombreux films, dont Borsalino. Elle a plus que doublé son traffic avec l'arrivée du TGV en 2001 , mettant Marseille à 1h40 de Lyon, 3h de Paris et 4h30 de Lille.
    Photos <> Vidéo (5'25) <> SNCF St-Charles <> Wikipedia

    La gare St-Charles à Marseille
    La gare Saint-Charles et son escalier monumental

    La gare St-Charles et son escalier monumental à Marseille
    La gare Saint-Charles et son escalier monumental
    Retour    


    Iles d'Endoume et fort

    Trois petites îles composent les îles regroupées sous le nom d'Endoume  : l’îlot des Pendus et les deux autres îles de l’archipel. La plus connue est l’île de Gaby dont le petit fortin a été érigé en 1861. Il  fut cédé, en 1914, par l’Armée à un  industriel  qui l’offrit à  sa femme, une artiste qui l'aménagea   de façon somptueuse. Le fort  fut pillé en 1921. L'île changea plusieurs fois de propriétaire, le dernier en date  fut le sculpteur Pascal Morabito. Photos <> Iles de Marseille

    Fort d'Endoume

    Liens/links

     

    Guides

    Carnet de Voyage Paysage de mots marseillais - Découverte de la ville via des témoignages de personnes qui ont aimé cette ville au travers des siècles. La découverte de la Vieille Ville <>  Coeur de la Cité <>  petits trésors qui entourent la Ville.
    Desinroc Excellent site sur Marseille, son histoire, très bien documenté. En français et en anglais. Histoire de la colline de N.-D. de la Garde <>  Chronologie de la ville de Marseille
    Galen Frysinger Galen have traveled to 170 independent countries plus 91 dependencies which are separate enough due to geography, culture or history to warrant being considered separate territories. Marseille page
    Histoire de Marseille Chronologie de l'histoire de Marseille, avec illustrations.
    Lonely Planet Guide de voyage à Marseille
    Marie Galatée Excellente page sur la chronologie de l'histoire de Marseille.
    Marseille, quartier des Borel Étude de l'histoire et de l'architecture de ce quartier.
    Marseille de Massalia à Massilia Histoire de Marseille de la préhistoire à la gaule romaine
    Marseille Tourisme Guide de l'office du Tourisme de Marseille
    Michelin Guide de voyage à Marseille
    Routard Les bons plans et bonnes adresses du fameux guide, sur Marseille
    Wikipédia La page Marseille de l'encyclopédie. Géographie - Histoire - Toponymie - Administration - Endroits connus - Économie - Culture - Cuisine - Personnages célèbres
    Retour    

    Chateau d'If Face à la ville de Marseille se dresse le château d’If, dont l’importance militaire a eu une postérité bien moindre que les légendes liées à ce site pittoresque. Le petit îlot entra dans l’histoire en 1515, lorsqu’on y débarqua le premier rhinocéros connu en Europe, assez célèbre pour être immortalisé en gravure par Dürer.
    Mucem Le nouveau musée-monument de Marseille.
    Notre Dame de la Garde Sur la partie la plus haute de la ville (154m) culmine la basilique, appelée aussi "La bonne mère", point de repère de tous les marseillais.
    Observatoire de Marseille Université de Provence, unité de recherche associée au CNRS. Vue aérienne
    Palais Longchamp C'est en fait un réservoir d'eau Il a été achevé en 1862. A l'inverse des chateaux d'eaux et réservoirs que l'on peiut voir ailleurs, il s'agit ici d'une oeuvre d'art architecturale, entourée de jardins. Une réussite dans le genre !
    Palais du Pharo Espace de congrès, de séminaires, d'expositions... en bord de mer.
    Vieille charité (La) Ensemble architectural réalisé au XVIIe siècle et destiné, à l'origine, à abriter les vagabonds et les orphelins - Vieille Charité Vue aérienne

    Bapteme a Saint Victor 1879


    Musées/ museums

    Culture Marseille Les musées de Marseille
    Musée d'archéologie méditerranéenne Installé depuis 1989 au sein du Centre de la Vieille Charité à Marseille.
    Musée d'arts africains, océaniens et amérindiens Donation Léonce-Pierre Guerre, les collections Gastaut et François Reichenbach.
    Musée des docks romains Vestiges d'un entrepôt commercial ancien : épaves de bateaux, histoire du commerce.
    Musée du Santon Pièces représentant l'art santonnier provençal et de la nativité du début du 18ème siècle à nos jours.
    Retour    

    La canebière Vue satellite

    Chanson de la Canebière
    3 de la Canebiere
    un de la Canebiere
    Retour    

    Retour    

    Education

    Résultats des examens académie d'Aix-Marseille
    (Cours gratuits ici)
    Aix-Marseille Place Lucien Paye 13621 AIX-EN-PROVENCE CEDEX tel : 04 42 91 70 00 fax : 04 42 26 68 03 Communication des résultats  

    Ecole Lacordaire Ecole privée catholique
    Lycée Colbert Lycée professionnel
    Lycée N.D. de Sion Lycée privé
    Retour    
    Retour de pêche en bord de corniche par Alexandre Isailoff ©

    La Corniche a Marseille par Edmond Astruc ©

    Savon de Marseille

    Les premiers savons fabriqués dans l'antiquité, d'après les traces que l'on a pu retrouver, étaient composé d'un mélange d’huile, d’eau et de cendres. C’est au Moyen Age que le procédé de fabrication du savon tel qu'on l'a connu dans les temps modernes, est inventé, en ajoutant de la chaux aux cendres lessivées. Les savonniers marseillais vont lui donner ses lettres de noblesse, au cours des siècles suivants, au point de donner un label de qualité reconnu à leur savon. La Provence leur fournit la matière première : l'huile d'olives, le sel et les cendres de salicorne de la Camargue, et plus tard l’huile de palme et le coprah issus des colonies. A la fin du XVIe siècles, les savonneries marseillaises sont de petites entreprises familiales. M'exploitatio, des mines de charbon va permettre l'essor de la fabrication du savon, en donnant un nouveau moyen performant pour chauffer les chaudrons. Au XIXe siècle, Marseille sera le principal lieu de production du savon, suivie de Toulon et Salon de Provence. Plusieurs dizaines de savonneries proposent chacune leur marque. Mais l'arrivée de la machine à laver, et le développement des poudres vont faire chuter les ventes de savon de Marseille, et de nombreuses savonneries vont fermer leurs portes. Avec la montée en puissance de la mode des produits naturels, le savon de Marseille va connaître un renouveau, grâce à ses vertus naturelles et ses propriétés biodégradables.
    Compagnie du savon de Marseille - Vidéo : fabrication du savon de Marseille à l'ancienne


    Retour    

    Institutions

    Aéroport de Marseille-Provence Horaires des vols et destinations des compagnies aériennes Marseille - Provence airport..
    BMPM Bataillon de marins-pompiers de Marseille () (2)
    Mairie de Marseille Les services de la mairie
    MPM Marseille Provence Métropole- Regroupe 20 communes : services, activité économique, intranet des communes.
    OABM Ordre des avocats du barreau de Marseille
    Port autonome de Marseille  Pour tout savoir sur les activités du port : marchandises et passagers
    Retour    

    Personnages célèbres et artistes

    Nés à Marseille

    Artistes

    Sculpteurs César Baldaccini (1921-1998), sculpteur, * Richard Baquié (1952-1996), sculpteur - Pierre Puget (1620-1694), sculpteur, architect.
    Danse Maurice Béjart (1927-...), danseur et chorégraphe - Marius Petipa (1818-1910), danseur et chorégraphe
    Ecrivains, dramaturges, dessinateurs Honoré Daumier, (1808-1879), caricaturiste - Albert Dubout (1905-1976), caricaturiste, - Sébastien Japrisot (1931-2003), écrivain * * Gérard Lauzier (1932-...), réalisateur, metteur en scène, dessinateur humoriste - Jean-François Revel (1924-...), écrivain - Edmond Rostand (1868-1918), dramaturge, André Roussin (1911-1987), auteur
    Musiciens, chanteurs Akhenaton (1968-...), musicien, * - Darius Milhaud (1892-1974), musicien, membre des Six, - Michel Sardou (1947-...), chanteur * Vincent Scotto (1876-1952), musicien *
    Acteurs, cinéastes Antonin Artaud (1896-1948), poète et acteur, * Ariane Ascaride (1954-...), actrice- Charles Blavette (1906-1967), acteur - Fernandel (1903-1971), acteur, - Robert Guédiguian (1953-...), cinéaste - Marcel Pagnol (1895-1986), écrivain et cinéaste - * Paul Préboist (1927-1997), acteur - Clara Morgane (1981-...), actrice X
    Humoristes Alex Métayer (1930-2004) - Jean Roucas (1952-...), humoriste
    Vedettes Télé Jean-Pierre Foucault (1947-...), animateur - Marie-Ange Nardi (1961- ), animatrice
    Retour    
    Sportifs Jean Bouin (1888-1914), athlète, * * Éric Cantona, (1966-...), footballeur - Sébastien Grosjean (1978-...), tennisman - Zinedine Zidane (1972-...), footballeur - Gaston Rébuffat (1921-1985), alpiniste

    Politiques Jean-Claude Gaudin (1939-...), personnage politique - Adolphe Thiers (1797-1877), premier président de la 3ème république.

    Divers Les sœurs Clary: Désirée et Julie - Marius Jacob (1879-1954), anarchiste - Charles Plumier (1646-1704), botaniste ** * Pythéas IIIe siècle av. J.-C., explorateur


    Morts a Marseille


    Zidane
    Retour    

    Videos

    Alibert : "A Marseille un soir" (3' chanson) + Cane Cane Canebière (2'30") - Alibert - Marseille : Qu'elle est bleue !" (diaporama) - Ballade à pieds dans Marseille (10') - Harbor and Streets in Marseille 2004 (2'23" german) _ A museum and streets in Marseille - (4'48" dutch) (2004) - Summer in Marseille (3'20" english)

    Marseille (Diaporama 2')

    Marius la partie de cartes de Marcel Pagnol (Film français/anglais 8')

    Marseille, la ville qui regarde le large (Film français/anglais 8')

    Livres numérisés

    Retour    
Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there