Ancienne cathédrale, et cloître St-Trophime à Arles


arabic
russian
 
deutsch



Recherche personnalisée


Autres pages dédiées Arles



 

Arles a été l'un des plus grands centre urbain de la gaule romaine. AInsi, il n'est pas étonnant que la communauté chrétienne d’Arles fut l’une des premières de la Gaule, avec la présence d’un évêque attestée dès 254. A l'origine, la cathédrale était située à proximité des remparts (au sommet de la colline de l’Hauture des fouilles ont permis de redécouvrir les fondations de l'ancien édifice). Pendant un temps, la cathédrale sera proclamée primatiale des gaules. Elle fut, par la suite, vers le Ve siècle, déplacée à proximité de l’ancien forum romain. La cathédrale sera le siège d'un archevêché jusqu'à la Révolution. La majeure partie de l'édifice date du XIIe siècle, et constitue l'un des plus important édifice religieux roman de la Provence. Au XVe siècle un choeur gothique remplaça les absides romanes. A l'intérieur de l'église on trouve une belle statuaire, telle une mise au tombeau du XVIe siècle ; un bas-relief en marbre blanc représentant l’Assomption de la Vierge ; Une statue en marbre blanc de la Vierge, commandée en 1619. On trouve également, un tombeau, un gisant... La statuaire la plus remarquable se trouve au niveau du portail de l'église (voir ci-dessous) Wikipedia

Ancienne cathédrale St-Trophime

L'église St-Trophime et son clocher

L'église St-Trophime vue de la place de la République - Photo par Rolf Süssbrich ©

Façade de l'église St-Trophime à Arles - Photo par Hans Peter Schaefer ©

St-Trophime  Arles par Pascal Dagnan-Bouveret
St-Trophime à Arles par Pascal Dagnan-Bouveret 1914 - Musée Georges-Garret Vesoul ©

Le portail de de l'église St-Trophime - Photo par Jean-Christophe Benoist © . Le portail a été ajouté entre 1180 et 1190. C'est un des deux plus grands ensembles sculptés de l’art roman en Provence.

Le portail tympan de l'église St-Trophime. Il évoque la vision d'Ézéchiel ou l'Apocalypse de saint Jean, avec un christ triomphant entouré des symboles des quatre Évangélistes (un lion ailé pour St-Marc, un ange pour St-Mathieu, un aigle pour St-Jean et un taureau ailé pour St-Luc)

Le portail tympan de l'église St-Trophime : Le martyre de saint Étienne, saint Jacques le Mineur et saint Philippe. D'autres panneaux montrent une statuaire de St-Paul et St-André, St-Jean l'Evangéliste et St-Pierre, St-Barthélémy, St-Jacques le Majeur et St-Trophime.

La nef romane de l'église St-Trophime - Photo par Robert Valette 2009 ©


Le cloître St-Trophime

Les galeries nord et orientales du cloître furent construites peu après 1150 et il faudra attendre la fin du XIVe siècle pour que le cloître soit terminé, avec la ralisation des galeries ouest puis sud . Le cloître est non seulement inscrit aux Monuments historiques (1840), mais aussi au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des monuments romains et romans d'Arles, depuis 1981. De nos jours, le cloître n'a plus de vocation religieuse. On y organise des manifestations culturelles, des exposition pendant les Journées du Patrimoine, les Rencontres Internationales de la Photographie s'y déroulent, ainsi que le salon des santonniers - Wikipedia

Cloître St-Trophime chef-oeuvre classé au patrimoine de l'UNESCO

Cloître St-Trophime

Cloître St-Trophime

Pilier nord-ouest du cloître St-Trophime - Statuaire de St-Trophime

Cloître St-Trophime

Cloitre  Saint-Trophyme litho
Cloître St-Trophime

Cloitre  Saint-Trophyme litho
Cloître St-Trophime

Cloître St-Trophime, Galerie nord et pilier nord-est avec de gauche à droite: saint André, la lapidation de saint Étienne et saint Étienne - Photo Robert Valette ©

Cloître St-Trophime

Cloître St-Trophime - Pilier nord-est saint-Étienne, l'Ascension et saint Paul - Photo Robert Valette ©

Vidéos

Ancienne cathédrale et Cloître St-Trophime à Arles (Vidéo en anglais 4')

Le cloître Saint-Trophime d'Arles 1/2 (Diaporama 10')

La cathédrale SaintTrophime d'Arles 2/2 (Diaporama 14' )