Jean Cocteau
à Menton



chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean




Recherche personnalisée

 




Jean Cocteau

Jean Cocteau aimait beaucoup Menton. Il y vint dès 1950, pour assister au festival de musique Classique et inaugurer les Biennales Internationales de peintures. Alors qu'il termine les décors de la chapelle du port de Villefranche/mer, il est contacté par le maire de Menton pour réaliser une fresque sur les murs de la salle des mariages de la mairie. Elle représente un couple se mariant et partant pour leur voyage de noce, à travers le temps et l'espace. Il réalisera également un "Orphée devant la Vieille Ville de Menton" sur le mur du cabinet du Maire. Jean Cocteau, citoyen d'honneur de la ville, se verra offrir le Bastion du XVIIe siècle, qui se trouve sur la digue du vieux port. Jean Cocteau restaurera lui-même la façade ; il réalisera les mosaïques de galets qui ornent le sol, celle du rez-de-chaussée et celles des embrasures des fenêtres, au premier étage. Il a conçu les vitrines en fer forgé qui présentent ses céramiques zoomorphes. Son musée ouvrira ses portes en 1966, trois ans après la mort de l'artiste . En 2005, la ville de Menton recevait en donation la prestigieuse collection Séverin Wunderman, constituée de 1525 œuvres de Jean Cocteau et de son entourage. Aux murs du musée se trouvent les Innamorati, série de 21 dessins colorés représentant un couple d’amoureux dans un décor imaginaire, inspiré du port de Villefranche-sur-Mer. C'est la dernière série de tableaux de l'artiste. L'ouverture du nouveau musée Jean-Cocteau est prévue en 2011.
Vidéo INA (en français 9')


Fresques de la mairie

La mairie de Menton

Salle des mariages, écriture de Jean Cocteau

Les fresques de Jean Cocteau décorent murs et plafond





Jean Cocteau a traité du mythe d'Orphée, qui lui était cher et dont il avait réalisé un film

Signature de Jean Cocteau

Exposition du bastion

La digue menant au bastion

Mosaique de galets sur le sol

Fenêtre du bastion et un des "Innamorati". L'influence de Picasso, ami de jean Cocteau, est palpable, mais Jean Cocteau y a mis son propre génie.

La série des "Innamorati"

La série des "Innamorati"



Vidéo, diaporama

Jean Cocteau décore la salle des mariages (Vidéo en français 2')

Jean Cocteau (Vidéo en portugais 4')
Retour    

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !