oo






Ouessant



Recherche personnalisée

A voir aussi/also to be seen

 
Les îles de la Mer d'Iroise Pline sous "Common"

Sur cette page/on this page
Peintures
Paintings

Ouessant est une île de 830 habitants à l'année. Elle a une surface de 15,5 km2. L'île culmine à 60 mètres, est longue de 7 à 8 km, et mesure 4 km dans sa partie la plus large. Elle possède 40 kilomètres d'une côte rocheuse et sauvage. C'est la terre la plus à l'Ouest de la France métropolitaine, à l'Ouest de l'archipel de Molène. Elle se situe au cœur de la mer d’Iroise et dans le Parc Naturel Régional d’Armorique, et fait également partie du parc naturel marin d'Iroise, au même titre que Molène et Ouessant.
Sur l'île on peut voir de petites pyramides blanches ou "amers", outil servant à la navigation maritime. Il en existe plusieurs sur l'île d'Ouessant. Au large de l'île se trouve ce que l'on appelle le "rail d'Ouessant" qui est le dispositif de séparation du trafic maritime au large de l'île d'Ouessant. Il s'agit d'un des passages maritimes les plus fréquentés au monde. Il est surveillé par la tour radar du Stiff, haute de 72 mètres.
Ouessant est l’île qui compte le plus de phares, avec le Stiff, la Jument, Nividic, Kéréon et le phare du Créac’h. La baie du Stiff, située à l’est de l’île, a été choisie pour installer un port qui permettait un accès plus rapide au continent. Le port se compose d’une cale construite en 1878, d’une station de sauvetage (1884), d’un premier môle construit en 1905 et d’un second inauguré en 1986.
L'île possède un cromlech, à la pointe de Penn Arlan. Ce monument mégalithique se compose de plusieurs menhirs dressées en forme de cercle. Selon les archéologues, ce monument daterait de la fin du Néolithique, probablement de l'âge du bronze.
L'île d'Ouessant a compté jusqu'à neuf chapelles mais aujourd'hui il n'en reste que deux qui ont été reconstruites dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il est possible de visiter la Chapelle Notre Dame de Bon Voyage et la Chapelle Notre Dame de Bonne Espérance.
Une centaine de petits moulins existaient encore à Ouessant au début du XXe siècle. Ils servaient, au cours du XIXe siècle, à pallier l'insuffisance des grands moulins, qui obligeait les Ouessantins à faire moudre leur orge sur le continent. Il reste deux moulins : Celui de Karaes est conservé par le Parc Naturel Régional d'Armorique et celui de Run Glaz appartient à une association de ouessantins.

Photos

Ouessant
Vue de l'île d'Ouessant avec devant la tour radar et, plus loin, le phare du Stiff. Sur la gauche, on voit la jetée du porz Ligoudou, et plus loin le rectangle blanc de la piste du petit aérodrome de l'île. Cette partie de l'île est orientée au Nord, vers le "rail" d'Ouessant


Ouessant
La baie de Lampaul, du nom du seul village de l'île, se situe à l'opposé du phare de Stiff et de la tour radar


Village de Lampaul, Ouessant
Vue du village de Lampaul qui se trouve au fond de la baie qui porte son nom, au Sud de l'île.


Phare Nividic Ouessant
Le phare Nividic été construit entre 1911 et 1934 et conçu pour fonctionner sans gardien. Les deux pylônes encore visibles soutenaient le câble électrique qui alimentait le phare. Pour l'entretien de la lanterne, les techniciens passaient au-dessus des flots à l'aide d'une nacelle suspendue à un câble. Depuis 1996 le phare fonctionne à l'énergie solaire.


Phare du Stiff Ouessant
Le phare du Stiff se situe à l’extrémité Nord-Est de l’île. C’est l’un des plus anciens phares de France encore en activité. Il fut mis en service en 1700 à la suite d'une visite de Vauban qui souhaitait protéger les abords de Brest. Il est constitué de deux tours accolées, l'une abritant l'escalier, l'autre les logements des gardiens et le magasin de stockage du charbon. Le dernier gardien a quitté le phare en 1993. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques. L'un des bâtiments abrite des expositions visibles en été. L'autre bâtiment héberge, de façon permanente, le conservatoire des abeilles noires d'Ouessant


Ouessant
Sur cette photo, on peut apercevoir, de gauche à droite : l'ancien sémaphore, le phare du Stiff, et la tour radar qui surveille à présent la "rail d'Ouessant".
 

Phare du Créac'h Ouessant
L'ancien cémaphore du Créac'h et le phare du même nom. Il se trouve sur la côte Sud de l'ïle, guidant les navires entrant dans la Manche


Phare du Créac'h Ouessant
Le phare du Créac'h a une hauteur de 55m (75m par rapport au niveau de la mer). Il se caractérise par ses bandes blanches et noires. Il guide le passage des bateaux entre Atlantique et Manche. Mis en service en 1863, il a été électrifié en 1888, doté d'un feu-éclair en 1901, puis de lampes au xénon en 1971. Ce phare est l'un des plus puissants du monde, son feu porte à 60km. Il ne se visite pas, ce qui n'est pas le cas du Musée des Phares et Balises qui est installé à ses pieds, dans l'ancienne centrale électrique.


sémaphore du Créac'h Ouessant
Construit à la fin du XIXe siècle, désarmé en 2000, le sémaphore du Créac’h, est devenu résidence d’artistes en 2009. Il permet l’accueil en résidences d’1 ou 2 artistes-auteurs, tous domaines artistiques compris. La durée de la résidence peut varier de 1 à 4 mois.


Ancienne salle de vigie du rail d'Ouessan
L'ancienne salle de vigie du Rail d'Ouessan, occupée par un artiste plasticien


Une maison de marin d'Ouessan aménagée en chambre d'hôtes


Phare du Créac'h Ouessant
La lande d'Ouessant
 


Vidéos

Une journée sur l'île d'Ouessant (Vidéo en français 52')


Ouessant, l'île sentinelle (Vidéo français/english 9')


Le phare du Créac'h (Vidéo 2'45)


Lighthouse of "La Jument" - Phare de "La Jument" (Video in english 5')


Les abeilles noires d'Ouessant (Vidéo 3')


Trésors d'Iroise (Vidéo en français 7'30)
 


Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, ou les galeries d'art.
Warning! These paintings are under copyright for commercial use.

Neige à Phare du Créac'h Ouessant par Henry Moret
Neige à Ouessant par Henry Moret 1895 (1856-1913 )


Baie de Lampaul par Henry Moret
La baie de Lampaul par Henry Moret 1908 Musée André Malraux, Le Havre


Ouessant par Charles Cottet
Ouessant par Charles Cottet 1913 (1863-1925)


Paysage côte d'Ouessant par Henry d'Estienne
Paysage de la côte d'Ouessant par Henry d'Estienne (1872-1949)


Ferme à Ouessant  par Maurice Utrillo
Ferme sur l'île d'Ouessant par Maurice Utrillo 1910 (1883-1955)


Phare du Stiff à Ouessant  par Maurice Utrillo
Le phare du Stiff à Ouessant par Maurice Utrillo 1912


Moulin à   Ouessant  par Maurice Utrillo
Moulin à Ouessant par Maurice Utrillo 1912
 

Un mariage à  à Ouessant  par Maurice Utrillo par Mary Antoinette Amennecier
Un mariage à Ouessant en 1945 par Mary-Antoinette Amennecier (1888-1960)


Village de Lampaul à  à Ouessant  par  Lucien Victor Félix Delpy
Ouessant, village de Lampaul par Lucien Victor Félix Delpy (1898-1967)


Près des falaises  à Ouessant  par Emile Jules Simon
Près des falaises, Ouessant par Emile Jules Simon (1890-1976)


Le môle d'uessant par Michel Patrix
Le môle d'Ouessant par Michel Patrix (1917-1973) Centre Pompidou Paris


Ouessantines aux moutons par Yvonne jean-Haffen
Ouessantines aux moutons par Yvonne Jean-Haffen (1895-1993) Musée Yvonne Jean-Haffen, Dinan


Bourg d'Ouessant par Yvonne jean-Haffen
Le bourg d'Ouessant par Yvonne Jean-Haffen Albright-Knox Art Gallery, Boston


Ile d'Ouessant par Alain Coadou
L'île d'Ouessant par Alain Coadou


Phare du Créac'h Ouessant par Dan Kopel
Le phare du Créac'h par D. Kopel
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these

oo