Eure-et-Loir
Le Perche (28)





Recherche personnalisée

Translate
 
espanol
 
russian
japanese
portigaise
deutsch
 

Faire un click sur la carte pour ouvrir celle avec liens
Click the map to open the one with links



Afficher Eure-et-Loir sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map


Autres pages Eure-et-Loir
Other pages to be seen
Châteaux
Castles


Sur cette page - on this page
Edifices religieux
Religious buildings
Villes/cities

Institutions

Conseil Général d'Eure-et-Loir Le site du Conseil général pourtout connaître de l'Eure-et-Loire

Tourisme

CDTEL Comité Départemental du Tourisme d'Eure-et-Loire Carte interactive ¤<O>¤ Patrimoine ¤<O>¤ Les plus beaux châteaux ¤<O>¤ Les plus beaux villages...
Parc Naturel Régional du Perche Il s'étend entre les départements de l'Orne et de l'Eure-et-Loir.
Wikipedia Histoire ¤<O>¤ Géographie ¤<O>¤ Climat ¤<O>¤ Economie
Démographie ¤<O>¤ Culture ¤<O>¤ Tourisme...

 

Villes/cities

Chartres est une ville de 38 500 habitants. Elle fut la capitale de la tribu gauloise des Carnutes, d'où elle tire l'origine de son nom. Romanisée, la ville s'appela Autricum. Après les vicissitudes des guerres et des destructions qui parsemèrent son histoire, le ville connut un renouveau avec l'arrivée du chemin de fer, et elle fut l'une des premières ville à être reliée, par ce moyen, à Paris. Ville dynamique, au riche patrimoine , Chartres est le centre de ce que certains appellent la "Capitale de la lumière et du parfum". Mais de par la beauté et le rayonnement de sa cathédrale, Chartres est un important centre touristique ainsi qu'un lieu de pélerinage. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Bienvenue à Chartres 2019 ! (Vidéo 3'25)

Châteaudun   ville de 13 000 habitants, située aux confins de l’Orléanais, de la Beauce et du Perche. Elle est bâtie sur un éperon rocheux surplombant le Loir. Cette capitale du Dunois est la sous-préfecture de l’Eure-et-Loir. Son château, situé sur l'éperon rocheux, est considéré comme étant l’un des premiers châteaux de la Loire. Ce monument, rattaché à la figure de Jehan d’Orléans, dit Jean de Dunois, fils illégitime de Louis d’Orléans, et compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, se signale par ses remarquables qualités architecturales techniques et stylistiques comprenant des parties appartenant aux XIIe, XVe et XVIe siècles. Châteaudun est classée parmi les 100 "Plus Beaux Détours de France" .

Places to see in Chateaudun (Diaporama/slideshow 2'20)


Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation aux peintre contemporains pour exposer leurs oeuvres. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans l'atelier des peintres, les galeries d'art et les musées !
Warning! These paintings are under copyright for commercial use.


Vue de Châteaudun par François Edmé Ricois ©
Dreux Ville de 30 600 habitants, deuxième ville du département par sa population, après Chartres.

Dreux, une ville à vivre (Vidéo en français 3')


Jour de marché à Dreux - Frank Will (1900 - 1951) ©


Place du marché à Dreux - Frank Will ©


Marché à Dreux  par Fernand Herbo
Marché à Dreux - Fernand Herbo (1905 - 1995) ©


Ville et château de Dreux en  1696
Ville et château de Dreux en 1696

Epernon est une ville de 5 600 habitants qui possède un riche patrimoine : l'église St-Pierre des XIe, XIIe, XIIIe, et XVe siècles ; des pressoirs du XIIIe siècle, une maison ancienne à pans de bois, un ancien cellier du XIIe siècle, construit en pierre de grès du pays, a trois nefs de sept travées voûtées, piliers à chapiteaux sculptés et arceaux en ogives. Le Conservatoire des Meules et pavés rappelle l’importance économique qu’eurent les carrières de grès et de pierres meulières dans la Région.

La Drouette sous la neige à Epernon par Henri Epstein (1892 - 1944) ©

Illers-Combray Petite ville de 3 500 habitants dans laquelle Marcel Proust enfant passa ses vacances (de 1877 à 1880), dans la "maison de tante Léonie", aménagée en musée dédié à Marcel Proust.

La maison de tante Léonie à Illers-Combray
La "maison de tante Léonie" à Illers-Combray, dans laquelle Marcel Proust enfant, vint passer des vacances, et actuellement musée dédié à l'écrivain.

Nogent le Rotrou Ville de 9 500 habitants, capitale du Perche

Découvrez Nogent-le-Rotrou (Diaporama 2'50)

Église Saint-Laurent et Château Saint-Jean, vue des prairies de la cascade à Nogent-le-Rotrou par Jean-Baptiste Louis Moullin (1817–1876) ©
Les autres villes en nombre d'habitants
Cloyes-les-Trois-Rivières (5 600 habitants, regroupe 9 anciennes communes, dont Le Mée)
Bonneval (4 800) ¤<O>¤ Auneau (4 200) ¤<O>¤ Le Coudray (4 000)
Illers-Combray (3 500) ¤<O>¤ Brou (3 300) ¤<O>¤ Courville sur Eure (2 800)
Hanches (2 700) ¤<O>¤ Pierres (2 700) ¤<O>¤ Luray (1 500) ¤<O>¤ Arrou (1 500)

Le Mée par Maximilien Luce 1897 (1858 - 1941) ©

 

Villes et villages fleuris 4 fleurs

Villes et Villages Fleuris Chartres ¤<O>¤ Moutiers en Beauce

Moulin, Moutiers-en-Beauce par D. Kopel ©

 

Monuments religieux/religious buildings

Abbayes

Abbaye St-Florentin et St-Hilaire de Bonneval L'abbaye fut fondée en 857, agrandie, puis pillée et ruinée plusieurs fois? Les bâtiments furent reconstruits, pour la plupart, à partir de 1660. Détruite en grande partie sous la Révolution, il en reste sa porte d'entrée fortifiée et le logis abbatial du XVe siècle. Les bâtiments abritent aujourd'hui un hôpital psychiatrique. Photos
Abbaye Notre-Dame de Coulombs L'établissement d'une abbaye en ces lieux daterait du VIIIe siècle. Plusieurs fois détruite et reconstruite, le dernier propriétaire fit rasser les bâtiments existants en 1817. Ne sont plus visibles que la base d'un clocher, et un porche. Photos
Abbaye Notre-Dame de Josaphat Fondée en 1117, l'abbaye fut plusieurs fois détruite, restaurée en 1640, en partie détruite à la Révolution, l'abbaye est à présent un établissement hospitalier. Photos
Abbaye Saint-Père-en-Vallée Abbaye bénédictine située à Chartres, dont l'origine remonte au milieu de VIIe siècle. Ses bâtiments conventuels furent rebâtis au début du XVIIIe siècle. L'église abbatiale, des XIIe et XIIe siècles est devenue l'église paroissiale St-Pierre en 1803. Photos
Abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron Sa fondation date des années 1100. L'abbaye fut abbaye royale, puis mise en commandite au milieu du XVIe siècle, pillée en 1562, puis en 1591, sonnant le déclin de l'abbaye. Vers 1630, des bénédictions de la congré&gation de St-Maur, vinrent y fonder un collège. En 1776, c'est école royale militaire qui prit s alace. Après un grave incendie en 1786, l'abbaye fut fermée en 1791, le collège en 1793. Ne reste pour témoin, que la nef romane de l’église abbatiale, la grange aux dîmes et les dépendances. IL est difficile d'imaginer que ce lieu fut un haut lieu de spiritualité d'où essaimèrent vingt-deux abbayes et plus d'une centaine de prieurés en France, en Écosse, en Angleterre et en Irlande. Photos

Jardins abbaye de Thiron-Gardais
Les jardins de l'abbaye de Tiron à Thiron-Gardais - Le village vu par drone (Vidéo 2'50)


Sauver l'Abbaye de Thiron-Gardais (Vidéo en français 1'20)

 

Eglises, cathédrale/churches, cathedrals

Au XIIIe siècle, la cathédrale de Chartres sera la pionnière de la série des cathédrales dites classiques, comportant des fenêtres hautes, des décors sculptés qui feront de Chartres l'une des références de l'art gothique et justifie son classement par l'Unesco au Patrimoine mondial. L'architecture de ses tours est remarquable. La tour du Midi, dite du "clocher Vieux" (1145-1165) est célèbre pour sa flèche de 105 mètres. La tour dite "clocher Neuf" (1134-1150) dont la flèche actuelle, de style flamboyant, a été reconstruite en pierre par Jean de Beauce entre 1507 et 1513, est l'une des plus hautes de France avec ses 115,18 mètres. Réquisitionné pour les guerres de Charles IX et Louis XIV, le Trésora été reconstitué au XIXe siècle. On peut admirer le rare tabernacle de Saint-Aignan, du XIIIe siècle. Chartres possède l'un des plus riches patrimoines de vitraux des XIIe et XIIIe siècles qui ont été nettoyés récemment, ce qui permet d'en admirer toute la beauté et l'éclat. Voir la page dédiée à Chartres

Cathédrale de Chartres
Vue de la cathédrale de Chartres


Eglise St-Pierre de Dreux
L'église Saint-Pierre de Dreux a été construite du XIIIe au XVIIe siècle, et l'essentiel de ce qui est visible actuellement a été bâtie au XVe siècle. Au XVIe siècle, l'église est agrandie de deux travées et de tours. La façade s'inspire de l'art de la Renaissance, et date de 1524. Le bras sud du transept est ajouté au début du XVIIe siècle. Sous le Second Empireajoute il accueillera l'orgue de l'église. Pendant la Révolution Saint-Pierre devient temple de la Raison et des destructions sont faites (mobilier, statues, sculptures). Dans le chœur, on fabrique du salpêtre ! L'église est rendue au culte en 1802, et classée Monument historique en 1841. L'église possède des vitraux (XVIe et XIXe siècles), un splendide double déambulatoire, et sept chapelles rayonnantes dotées de verrières multicolores - Photo Olivier 2000 ©


Le diner à Emmaüs, église St-Pierre de Dreux
Le diner à Emmaüs - Dreux église St-Pierre vitraux des XVIe et XIXe siècles


Chapelle Royale de Dreux - Nécropole des Orléans (Vidéo 5')


Dôme de l'église St-Martin de la Croix-du-Perche. L'église présente une voûte unique à charpente apparente datée de 1537, et composée de 118 panneaux polychromes restaurée en 2003. A l'origine ce sont les moines de Saint Bernard de Thiron qui, au XIIe siècle ont fondé une chapelle à cet endroit. La chapelle devient église paroissiale au XVIè siècle. Cette église, d'apparence modeste, offre une voûte lambrissée peinte de 118 panneaux polychromes, datés de 1537. On y trouve également un retable du XVIIe siècle. L'église est classée aux Monuments historiques depuis 1934. Photos

 


Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these