Abbaye de Jumièges


Translate
espanol
russian
portigaise
deutsch
 



Recherche personnalisée




Afficher Abbaye de Jumièges sur une carte plus grande


Voir aussi - also to be seen


Sur cette page - on this page
Abbaye
Abbeye

Autres lieux
Other places


Saint-Philibert fonde l’abbaye de Jumièges en 654. Pendant 200 ans, l'abbaye sera florissante. Sa prospérité sera mise à mal par les invasions vikings entre 841 et 940.
L'émergence d'un duché de Normandie va relancer l'activité de l'abbaye, avec le soutien des ducs. L'abbaye est alors un important centre économique et intellectuel, avec un centre de copie de texte et d'enluminures important (scriptorium).
Au cours de son histoire, l'abbaye a été marquée par d'importantes réformes : au XIe siècle, avec la reconstruction du monastère sous l'impulsion de l'abbé Robert de Jumièges et du duc Guillaume, dit le conquérant ; et au XVII e siècle avec la congrégation de Saint- Maur.
Les moines seront chassés par la la Révolution, l’abbaye vendue et transformée en carrière de pierres. En 1852, elle est sauvée par la famille Lepel-Cointet. L'Etat rachète l’ensemble des bâtiments en 1946.
L'abbaye se visite, un musée doit y être installé dans l'ancien logis abbatial. On trouve une grande terrasse que bordaient d’importants bâtiments conventuels construits aux XVIIe et XVIIIe siècles, qui furent complètement détruits après la Révolution.
A l'extrêmité de cette terrasse subsiste toujours l’ancienne boulangerie dans laquelle sont organisées des expositions. Les lieux comportent un parc 15 hectares, avec 2,5 km de clôture.
Au XIXe siècle les lieux ont été aménagés en parc paysager à l’anglaise. De nos jours y alternent prairies, bordures boisées et jardins. On y trouve des spécimens d’arbres remarquables : pins noirs, hêtres pourpres), ainsi que le tronc du vieux cèdre arraché par la tempête de 1999.
A Jumièges se trouve la maison où l'écrivain Maurice Leblanc vint régulièrement séjourner et où se trouve à présent une salle d'exposition. Jumièges se situe dans le département de la Seine Maritime.
A 3,5 km de Jumièges se dresse le Manoir de la Vigne, dit "Manoir d'Agnès Sorel", dans lequel cette favorite du roi de France Charles VII vint mourir en 1450, à l'âge de 28 ans.
A 5km de Jumièges se trouve le château de Taillis, édifié en 1530, inscrit aux Monuments historiques. Il possède un parc magnifique. Deux autres abbayes se trouvent dans un rayon de quelques kilomètres : celle de Saint-Wandrille de Fontenelle à l'Ouest et celle de Saint-Georges de Boscherville à l'Est. Photos


L'abbaye/abbeye

Liens
Links

Gravures
Pictures

Vidéos

Liens/links

Abbaye de Jumièges Le site Internet de l'abbaye Expositions
Riches Heures Série de photos sur l'abbaye de Jumièges
Wikipedia Abbaye de Jumièges Histoire ¤<O>¤ Armes de l'abbaye ¤<O>¤ Description des bâtiments ¤<O>¤ Filiales ¤<O>¤ Représentations picturales ¤<O>¤ Commune de Jumièges

Gravures/engravings

Plan de l'abbaye de Jumièges
Plan de l'abbaye de Jumièges © Abbaye de Jumièges


L'abbaye de Jumièges au XVIIIe siècle
L'abbaye de Jumièges au XVIIIe siècle


L'abbaye de Jumièges  en 1702
L'abbaye de Jumièges en 1702


Jumieges  abbey  XIXe siècle
L'abbaye de Jumièges, litho XIXe


L'abbaye de Jumièges  en 1842
L'abbaye de Jumièges en 1842


Jumieges  abbey  by Adrien Dauzats
L'abbaye de Jumièges - Adrien Dauzats (1804 - 1868) © Musée des Beaux Arts de Rouen
 

Photos

La porterie de l'abbaye de Jumièges
La porterie de l'abbaye de Jumièges (par où entrent les visiteurs). Le porche du XIVe siècle présente une architecture gothique. L'ensemble du bâtiment a été remanié à la fin du XIXe siècle dans un style néogothique. Une salle d'exposition est établie dans les anciens appartements des précédents propriétaires des lieux.


Logis abbatial de Jumièges
Le logis abbatial a été construit vers 1675, elle était a résidence de l’abbé. Son architecture est de facture classique . Le bâtiment est pour le moment (2014) fermé au public, mais d’importants travaux doivent y être faits pour réinstaller la collection d’éléments sculptés provenant de l’abbaye


Tours de l'abbatiale de Jumièges
Tours de l'abbatiale. L'abbatiale présente un exemple exceptionnel de l'art roman normand.Les deux tours sont hautes de 46 mètres.


Tours de l'abbatiale de Jumièges
Les tours et la façade de l'abbatiale
 

Ruines de l'abbatiale de Jumièges
Nef de l'abbatiale, côté choeur. La nef est haute de 25 mètres.


Tours de l'abbatiale de Jumièges
La façade de l'abbatiale est très austère et présente un massif saillant, entre deux tours, issu de la tradition carolingienne.


Vue du cloître de l'abbatiale de Jumièges
Vue sur le cloître de l'abbaye. il a perdu sa galerie de circulation et son décor Renaissance en 1530. Le réfectoire, qui fermait l'un des côtés du cloître, a été complètement détruit.


Nef de l'abbatiale de Jumièges
La nef de l'ababtiale


Nef de l'abbatiale de Jumièges
Nef et entrée de l'abbatiale. Elle était constituée de trois niveaux : arcades, baies triples, fenêtres hautes. La nef était couverte d’un toit en charpente comme la plupart des églises normandes.
 

Videos

Visite virtuelle abbaye de Jumièges (Animation 7')


L'abbaye de Jumieges, la plus belle ruine de France (Vidéo 13'30)
 

Autres lieux/other places

Maison Grandchamp à Jumièges
Cette maison du XIXe siècle a appartenue à Achille-Désiré Poullain dit Grandchamp. Elle est située en face de l'entrée de l'abbaye de Jumièges (la porterie), située en contrebas . Ce Grandchamp était l'oncle de Maurice Leblanc, le célèbre auteur de la série des "Arsène Lupin". Il séjourna régulièrement dans cette maison et y écrivit "La comtesse de Cagliostro ". La maison abrite maintenant la Poste, l’office de tourisme et, à l’étage, une salle d’Expositions qui a pris le nom de Maurice Leblanc.


Entrée du manoir d'Agnès Sorel  Mesnil-sous-Jumièges
L'entrée du Manoir de la Vigne, dit manoir d'Agnès Sorel, au Mesnil-sous-Jumièges. Agnès Sorel était surnommée la " Dame de Beauté", le roi Charles VII lui ayant octroyé les fiefs de Beauté-sur-Marne.


Manoir de la Vigne, dit d'Agnès Sorel
Agnès Sorel qui devint la favorite du roi de France Charles VII, en 1443. Elle mourut dans ce manoir avant l'âge de 28 ans, le 9 février 1450. Le manoir se trouve à 3km de l'abbaye de Jumièges.
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these