Le port de Toulon
Toulon, le port de Toulon, Toulon harbour
 
   
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean
 
   


Recherche personnalisée

 
   
Afficher Toulon sur une carte plus grande
 
   
Voir aussi sur la région
 
   
 
   

Le port

L'origine du nom Toulon est Telo Martius (de Telo, la déesse des sources - ou du latin tol, bas de colline - et Martius, en l'honneur du dieu de la guerre, Mars). Les lieux ont été originellement occupés par les Ligures, avant d'être colonisés par les romains. La rade de Toulon est une des plus belles de toute la Méditerranée et l'une des plus sûres, protégée au nord par une chaîne de massifs calcaires où culmine le mont Faron, au sud par le cap Sicié et la corniche de Tamaris. Avec l'occupation romaine, Toulon devint l'un des deux centres impériaux dévolus à la teinture à base de pourpte, colorant naturel de couleur rouge, tiré d'un mollusque (murex). De ce fait Toulon fut déjà un port de commerce important, en plus d'être un port militaire, et d'abriter des galères de guerre romaines. Toulon subit la décadence qui suivit les invasions barbares, fut cédée aux Comtes de Provence, au Moyen-âge, et devint un port de pêche dynamique. Les première murailles furent élevées au XIIIe siècle, et la ville rattachée au royaume, en 1481, à la suite du rattachement de la Provence... Le roi Louisd XII commanda la construction d'un port de guerre et de la Grosse Tour de la Mitre, dite Tour Royale, de 60m de diamètre, et 7m d'épaisseur des murs (1514). Par le suite, Toulon fut occupée par les troupes de Charles Quint, et saccagée en 1543 par le pirate turc Barberousse. A la suite de ces attaques, le site de Toulon est fortifié et devient une citadelle. En 1599, sous Henri IV, fut décidé l'aménagement d'un arsenal, et d'une darse (à l'Est) et les premières galères prirent place en 1610, année de la mort du roi, et du début de l'édification du quai de la darse vieille, qui s'achèvera en 1661. Les galères basées à Marseille rejoignirent Toulon en 1628. Jusque là ce sont les capitaines qui devaient, avec leur solde, entretenir leur bateau. A partir de 1631, sous l'égide de Richelieu, c'est l'Etat qui entretiendra les navires de guerre, et Toulon devient le premier port militaire de la méditerranée. Le tonnage accueilli ira croissant, à tel point que la darse d'Henri IV devint trop exigüe. En 1679 Vauban fait agrandir l'Arsenal, et il fut décidé de la construction d'une darse à l'ouest, d'un mur d'enceinte en 1681, et en 1686, la construction d'une corderie, qui sera achevée en 1697. Les plans de l'arsenal sont dus à Vauban. En 1721, la peste ravage Toulon, et par manque de main-d'oeuvre, on fera venir des bagnards. Les bagnards étaient utilisés également pour faire manoeuvrer les galères. Mais l'usage des canons sur les navires rendit l'usage des galères obsolète. Il fallut construir unlieu d'incarcération pour les bagnards devenus inutiles sur les galères. C'esdt ainsi qu'en 1748, un bagne est installé à Toulon (il y restera jusqu'en 1873, et on y comptera plus de 4 000 forçats). En 1778 est aménagé un bassin de radoub, permettant la mise à sec des navires pour les opérations de réparation, et d'entretien. En 1793, Toulon est livrée aux anglais par les royalistes, et sera reprise par Bonaparte, après un siège de septembre à décembre. C'est de Toulon que partira la flotte, en 1830, pour conquérir l'Algérie. De 1836 à 1893 l'Arsenal va être agrandi et recevoir de nouveaux bassins et appontements. Toulon devient, avec Marseille, un port de départ et de liaison pour les colonies. Le 22 novembre 1942 est une date tristement célèbre dans l'histoire de France, car elle marque le sabordage de la flotte (vidéo INA), pour que la France conserve son statut de neutralité conformément à l'armistice du 22 juin 1940 : ni se rendre aux forces de l'axe, ni rejoindre les alliés ! Et cela bien que la zone libre fut envahie le 11 novembre 1942 (opération Attila) par les Allemands et les Italiens à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, le 8 novembre. Le 27 novembre, les troupes allemandes occupent Toulon, qui sera utilisée comme base de sous-marins. Le 24 novembre 1943 a lieu le premier bombardement allié sur la ville. Le 29 avril 1944, en deux vagues, 400 avions déversent 2000 bombes sur Toulon. A la suite de ces bombardements, la ville est détruite à 45% ! La ville est libérée le 26 août au soir. Toulon est de nos jours le premier port militaire français de la Méditerranée, le port d'attache du porte-avion nucléaire "Charles Degaulle", de la flottille des sous-marins nucléaires d'attaque et de la force d'action navale. Inauguration du port de commerce, dans Toulon reconstruit (vidéo) - La rade de Toulon (Vidéo 2'50) - Visite du port de Toulon (Vidéo, en français 4') - Le port de Toulon, un jour parmi tant d'autres (Vidéo, en français 9'50) - Webcam port de Toulon - Tour de la rade de Toulon (Vidéo 12')

 
   
Navires, du temps des romains, dans le port de Toulon
Navires du temps des romains, dans le port de Toulon
 
   
 
   

Photos

Vue de la rade de Toulon
Vue de la rade de Toulon
 
   
Darses dans la rade de Toulon
Vue des darses permettant d'accueillir les plus grands navires, en cale-sèche

La rade Toulon : les navires de guerre (Vidéo en français 8')
Retour    
Navires  de guerre dans la rade de Toulon
Navires de la Marine Nationale, au mouillage dans la rade de Toulon

Navires  de guerre dans la rade de Toulon
Navires de la Marine Nationale, au mouillage dans la rade de Toulon
 
   
Le porte-avions Charles de Gaulle dans la rade de Toulon
Le porte-avions Charles de Gaulle, au mouillage dans la rade de Toulon

24 heures à bord du porte-avions Charles de Gaulle, par la Marine Nationale (vidéo 6'35)

Sous-marin nucléaire à Toulon
Un sous-marin nucléaire rentrant de mission dans son port d'attache. Le "Terrible" dernier sous-marin nucléaire français (Vidéo en français 3')

Fort St-Louis Toulon
Le fort St-Louis a été bâti en 1696, à l'entrée de la rade, sous la supervision de Vauban. Appelé à l'origine "Tour des vignettes", le fort devait prévenir tout débarquement ennemi. Il fut détruit en 1707 lors du siège de Toulon par les navires de la coalition austro-savoyarde (guerres de succession au trône d'Espagne), par la garnison elle-même, avant de devoir l'évacuer. Il fut reconstruit l'année sivante, sur le même modèle, avec une batterie pour 9 canons, et rebaptisé Fort Saint-Louis . Le fort est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historique, et est utilisé de nos jours par le Club nautique de la Marine.
Retour    

 
   

Le port de Toulon vu par les artistes peintres

Avertissement
Les oeuvres présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. Nous demandons leur autorisation à tous les artistes contemporains. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes ou leur site Internet !

Le fort St-Louis à Toulon par Vincent Rallo
Le fort St-Louis par Vincent Rallo ©

Port de Toulon par Antoine Roux
Le Port de Toulon par Antoine Roux (1765 - 1835) ©

Port de Toulon  par  Claude Joseph Vernet
 
   
Port de Toulon vu du Mont Faron par  Claude Joseph Vernet
Le port de Toulon vu du Mont Faron par Claude Joseph Vernet 1755 Musée du Louvre ©

Port de Toulon vu  du Pont Neuf par Claude Joseph Vernet
Le port de Toulon vu du Pont Neuf, pris à l'angle du parc de l'artillerie par Claude Joseph Vernet 1755 - Musée National de la Marine Toulon ©
Retour    
Lapetite  rade de Toulon par Vincent Courdouan
La petite rade de Toulon en 1882 par Vincent Courdouan (1810-1893) Musée d'Art de Toulon ©

Port de Toulon par Louis Nattero
Le Port de Toulon par Louis Nattero (1870-1915) Musée d'Art de Toulon ©
 
   
Rade de Toulon, effet de mistral par François Nardi
La rade de Toulon , effet de Mistral par François Nardi (1861 - 1936) ©

Le quai marchand à Toulon par Gustave Gagliardini
Le quai marchand à Toulon par Gustave Gagliardini - Musée André Malraux Le Havre ©

La rade de Toulon par Othon Friesz
La rade de Toulon par Othon Friesz (1879-1949) ©
Retour    
Le port de Toulon par Othon Friesz
Le port de Toulon par Othon Friesz ©

POrt de Toulon à la tombée du jour par Othon Friesz
Le Port de Toulon à la tombée du jour par Othon Friesz ©
 
   
Vue de l'arsenal de Mouirillon par Othon Friesz
Vue de l'arsenal de Mourillon à Toulon par Othon Friesz 1929 - collection privée ©

Port de Toulon le matin par François Nardi
Le port de Toulon le matin, avec le courrier des îles d'Or à l'embarcadère par François Nardi - Collection privée
Retour    
Sur le port de Toulon par Marcel Dyf
Sur le port de Toulon par Marcel Dyf (1899 - 1985) ©

La rade de Toulon par Jean-Claude Cure
La rade de Toulon par Jean-Claude Cure ©

Le port de Toulon par Vincent Rallo
Le port de Toulon par Vincent Rallo ©
 
   
Pêcheur au mourillon à Toulon par Vincent Rallo
Pêcheur au-mourillon à Toulon par Vincent Rallo ©
Retour    

Pour vous : de nombreux liens en profondeur, pour faciliter votre navigation sur Internet !