Plougastel-Daoulas



Recherche personnalisée
 
A voir aussi - Also to be seen


Sur cette page/on this page
Peintures
Paintings
Plougastel-Daoulas occupe une presqu’île située située entre les deux fleuves côtier Elorn et Aulne, au fond de la rade de Brest. La commune compte 13 200 habitants.
L'endroit est réputé pour la culture de la fraise et, sur le plan patrimonial, dispose d’un riche patrimoine religieux, en ayant l’un des plus beaux calvaires de Bretagne.
La prequ'île est un véritable "poumon vert" de Brest.
La tradition maritime des marins bretons les amena jusqu'en Virginie où ils découvrirent les premiers plans de fraisiers qui furent introduits en europe.
Mais c'est un ingénieur militaire, explorateur, botaniste, navigateur et cartographe français, Amédée François Frézier, à qui l'on doit vraiment l'implantation de la fraise à Brest tout d'abord (au jardin botanique), et qui donna finalement son nom au fruit.
Les plans ramenés du Chili par Frézier, croisés par le botaniste Antoine Nicolas Duchesne, à ceux ramenés auparavant de Virginie, donnèrent le fraisier cultivé qui fera par la suite la richesse de Plougastel.
Leur culture prendra son expansion à partir du XVIIIe siècle à Plougastel et ses environs, dans cette terre alluvionnaire si propice à cette culture.
Ainsi les gens de Plougastel surent tirer des ressources de la terrre, avec le fraisier, et de la mer, avec les coquilles St-Jacques et les pétoncles.
Ces deux activités se montrèrent parfaitement complémentaires : la récolte de la fraise commençait au printemps et la coquille Saint-Jacques était pêchée en hiver, d’octobre à mars.
Plougastel a également gardé son authenticité étant toujours composée de 160 hameaux, offre des paysages à couper le souffle, et ses petits ports de pêche ont conservé leur style d’autrefois.
Celui de Tinduff est le seul port d’Europe à proposer une écloserie élevant des naissains de coquilles St-Jacques et de pétoncles, ayant pour but de repeupler la rade de Brest et ses environs, à la suite de la surpêche des années 1980.
De nos jours, la fraise est l’emblème de la presqu’île, depuis le XVIIIe siècle !
Durant les années 1920, Plougastel, grâce à la culture de la fraise, à son exportation en Angleterre, fut l’une des communes les plus riches de France.
Un musée est dédié à la fraise dans le bourg, non loin de l’office de tourisme de Plougastel: Le Musée de la Fraise et du patrimoine .
Il est possible de rencontrer des producteurs de fraise, et de recevoir des conseils de culture et d'entretien, en suivant la "Route de la fraise", organisée par le musée lui-même.
La fraise se déguste à Plougastel, mais les "fruits de la mer" valent eux aussi le détour : huîtres et coquilles Saint-Jacques, pétoncles sont également des trésors gastronomiques que l’on peut déguster sur Plougastel.
Plougastel-Daoulas dénombre 7 ports dont 3 connus. Le Tinduff, Lauberlac’h, et le Four à chaux. Le port du Tinduff a été pendant longtemps le port le plus animé et célèbre entre les deux-guerres avec la pêche de la coquille Saint-Jacques.
De nos jours Tindiff est devenu un paisible port de plaisance.
Le port de Lauberlac’h était un port traditionnel de pêche mais aussi connu pour être un lieu de chargement, puisque c’est ici que les fraises y étaient embarquées pour être livrées aux brestois et aux anglais.
Le port du Four à Chaux, qui existe depuis 1850, traitait la pierre de Pennaneac’h. C’est dans ce port que les bateaux accostaient pour venir chercher de la chaux.
Aujourd’hui, c’est dans ce petit port, situé en face de Lauberlac’h, que s'est installé un centre nautique, le "Centre Nautique de Plougastel".

Photos

Vue de la baie de Brest et du port de Tinduff sur la commune de Plougastel-Daoulas


Le port du Tinduff à Plougastel-Daoulas


Port dans la baie de Brest, à Pmougastel


Le Calvaire de Plougastel, dont les travaux débutèrent en 1698. Il comporte 171 statuettes représentant la vie de Jésus-Christ


Le calvaire devant l'église St-Pierre. Celle-ci a été reconstruite à l'emplacement d'un édifice du 17e siècle, entre 1870 et 1872 . Elle fut ndommagée par les bombardements des 22 et 23 août 1944, et restaurée en 1950. Clocher, tour de croisée et chevet datent de 1950.


La chapelle Notre-Dame de la Fontaine Blanche se trouve à deux kilomètres du bourg. Sa particularité est qu'il a fallu creuser profondément le sol d'une petite colline pour l'y asseoir. Ainsi, le pignon qui supporte le clocher est sous terre, sans porte, et percé d'une fenêtre.
 

Vidéos

Bretagne du sud Plougastel-Daoulas et son magnifique calvaire (Vidéo en français 3'35)


Plougastel Daoulas, son calvaire (Diapiorama/slideshow 7')


Plougastel-Daoulas port du tinduff (Diapiorama/slideshow 2 50')


La fraise de Plougastel, petit bijou du Finistère (Vidéo en français 3')
 

Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, ou les galeries d'art.
Warning! These paintings are under copyright for commercial use.

La barque de Plougastel par Ferdinand Perrot (1808–1841)
Musée des Beaux Arts de Brest - Jusqu'en 1930, le bateau fut le seul moyen, pour les gens de Plougastel, de rejoindre Brest


Pêcheurs en kerhor recevant la bénédiction à Plougastel parEugène Boudin (1824–1898)


Rivage de Plougastel à marée basse par Eugène Boudin


Le pardon à Plougastel par Eugène Boudin 1868
 

Femmes de Plougastel au Pardon de Ste-Anne-la-Palud par Charles Cottet 1903 (1863-1924)


Retour de l'école à Plougastel par Emile Wery (1868-1935) Musée des Beaux-Arts de Reims


Procession à Plougastel-Daouls par Mary Piriou-Bazin (1881-1956)


Le port de Lauberlac'h par Emile Gauffriaud (1877-1957)
 

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, ou les galeries d'art.
Warning! These paintings are under copyright for commercial use.

Cueillette des fraises à Plougastel par Mathurin Méheut (1882-1958)


Market day in Plougastel by Jane Peterson (1876-1965)


Etude pour le calvaire de Plougastel par Maurice Lederlé (1887-1988)
 

Le Pardon de Plougastel par Maurice Lederlé 1929


Femmes de Plougastel le jour du Pardon par Maryvonne Méheut (1908-1992)


Récolte des fraises à Plougastel par Yvonne Jean-Haffen (1895-1993)


Le port de Tinduff à Plougastel-Daoulas par Vincent Dumolard 1988 (1929-2010)
 

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these