(

 

     
oo




Voir aussi - also to be seen


Sur cette page - on this page
Peintures
Paintings

Situé à une vingtaine de kilomètres au nord ouest de Limoges, à la limite entre la Haute Vienne et la Charente, Oradour-sur-Glane est un bourg rural dont la population s’élève, lors du recensement de 1936, à 1574 habitants. Du fait de la guerre, on y compte également de nombreux réfugiés, comme dans tout le département : espagnols chassés par le franquisme, évacués alsaciens, expulsés mosellans, Juifs français ou étrangers fuyant les persécutions.
Samedi 10 juin 1944 : la vie du paisible bourg limousin d’Oradour-sur-Glane est anéantie en quelques heures par une action brutale, méthodique et délibérée d’une des trois sections de la 3e compagnie du régiment blindé Der Führer de la division Waffen SS Das Reich.
La troupe revient des environs de Montauban où elle a commis exactions, exécutions et incendies, pendu 99 otages à Tulle et déporté de nombreux habitants, appliquant les méthodes utilisées sur le front de l’Est. Le 10 juin, la 3e compagnie, soit environ 200 Waffen SS commandés par le capitaine Kahn, se met en route aux environs de 13 heures. Ils encerclent Oradour
Les hommes sont séparés des femmes et des enfants qui sont conduits dans l’église. Les hommes sont répartis dans des lieux clos. Un signal donne l'ordre d'éxécution des hommes. Les SS vont tuer au hasard des rues et des habitations, le village pillé et incendié. Regroupés dans l'église, femmes et enfants y sont massacrés. Les SS tentent de détruire l'église avec des explosifs.
Le lendemain, une section SS revient et procède à l’élimination systématique des corps en les brûlant, et en jettant les restes dans une fosse commune. Cet outrage aux cadavres rend impossible l’identification des morts, et l’impossibilité du deuil. On dénombrera 643 victimes.
À l’heure où de nouveaux conflits ensanglantent le sol européen, le massacre de masse qui s’est produit à Oradour-sur-Glane résonne encore plus fort dans nos esprits et fait de ce site un lieu de mémoire unique, qu'il est impératif de préserver afin de le transmettre aux générations futures de tous les pays. Le Centre de la Mémoire d'Oradour organise une collecte pour assurer la préservation de ce lieu de Mémoire.
Le 4 septembre 2013, les présidents français François Hollande et allemand Joachim arrivent à Oradour-sur-Glane en début d'après-midi. Ils sont accueillis par le maire d'Oradour-sur-Glane qui leur fait faire le tour des ruines et leur explque les conditions de la tragédie qui s'est déroulée dans ces lieux.
On pensait ne plus jamais revoir une telle barbarie sur le sol européen, mais il y eut le génocide de Srebrenica où des hordes serbes massacrèrent plus de 8 000 hommes et adolescents bosniaques, au mois de juillet 1995 !
Entre décembre 1994 et août 1996 les russes bombardent la ville de Gorzny en Tchétchénie et tuent quantité de civils, hommes, femmes et enfants. En décembre 1999 les troupes russes entrent dans la ville de Grozny , et se livrent à des violences de masse contre les civils.
Et, plus proche de nous, nul n'est besoin de rappeler les massacres perpétrès par les hordes russes en Ukriaine occupée.
Tout cela pour constater que les bouchers sont toujours vivants et que, n'étant pas sortis de la barbarie, nos dirigeants doivent plus que jamais être vigilants, et ne plus se contenter de condamnations qui ne font ni chaud ni froid aux dictateurs. "Si vis pacem para bellum" ! Et l'on ne parle que de l'Europe, combien de boucheries de par le monde ? Les dirigeants des pays démocratiques ne doivent pas se contenter de protéger la démocratie par des mots, et aussi être un peu plus regardants quant au respect des principes démocratiques dans leurs pays, et dans leurs échanges avec les dictatures.
Avec les progrès de l'astrophysique, on sait maitenant que la probabilité pour que l'univers soit habité d'être intelligents, est très élevée. Certains pourront avoir une technologie bien plus avancée que la nôtre, et débarquer sur notre planète, la convoiter en voulant nous en faire disparaître. Faudra-t-il qu'une telle catasttrophe se produise pour que les terriens que nous sommes se rendent compte de nos ressemblances, de nos intérêts communs , et combien nos destins sont liés...?

Photos

Vue du village martyre d'Oradour-sur-Glane


Oradour-sur-Glane


L'ancienne école de filles d'Oradour-sur-Glane


Oradour-sur-Glane


Oradour-sur-Glane

L'église d'Oradour-sur-Glane


Regroupés dans l'église, femmes et enfants y sont massacrés. Les SS mettent le feu à l'église et tentent de la détruire avec des explosifs !


Il est 14 h 46, le 4 septembre 2013, lorsque le Président français François Hollande, et le Président allemand Joachim Gauck, entrent dans la petite église d'Oradour-sur-Glane et s'avancent dans la nef sans toit de l'église. C'est dans cette église, lieu qui aurait dû être sacré, que les barbares de la division SS Das Reich enfermèrent puis exterminèrent près de 400 femmes et enfants (642 personnes au total) dans l'après-midi du 10 juin 1944.


Les deux pésidents se recueillent avec Robert Hébras, 88 ans, l'un des derniers survivants du massacre. Toute sa famille a péri ce jour-là, alors qu'il avait 19 ans...


Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les ateliers d'artistes et/ou sur leur site Internet !
Warning! these paintings are under copyright for commercial use.


Fresque sur me massacre d'Oradour-sur-Glane par Gabriel Godard © Le Centre de la Mémoire d'Oradour-sur-Glane a reçu un don très important de ce grand artiste contemporain. Il s’agit d’une tétralogie sur Oradour : le Supplice, l’Epouvante, la Mort et De l’humain et de l’ignominie ordinaire


Une des oeuvres saisissantes du peintre Gabriel Godard © Centre de la Mémoire d'Oradour-sur-Glane


L'église d'Oradour-sur-Glane par Laura Voolu ©

Vidéos

 
Allocutions de François Hollande et Joachim GAUCK à Oradour-sur-Glane (Vidéo en français/allemand 29')


"Les loups sont entrés dans Paris", chanté par Serge Reggiani (diaporama/slideshow 5'20)


Le village martyre d'Oradour-sur-Glane (Vidéo en français 4'50)

Peut-être aimerez-vous nos autres sites
Maybe you'll like our other websites
oo