Débarquement de juin 1944
D-day june 1944


Translate
chinese
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
Hindi
corean




Recherche personnalisée

Afficher " D-day Map - Carte du débarquement allié " sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map

Nommé par Roosevelt en 1943, pour commander les troupes américaines en Europe, le général Eisenhower tint une conférence de presse " Tout est prêt pour lépreuve finale et décisive, dans le monde entier. Je suis fermement convaincu que les soldats, les marins, les aviateurs, et les populations civiles des nations alliées vont montrer, une fois pour toutes, qu'une démocratie debout peut devenir la plus formidable machine de guerre que l'on puisse imaginer". Les plages du débarquement reçurent le témoignange de ce qu'était cette "formidable machine de guerre". Les plages du débarquement se répartissaient ainsi entre les alliés : Utah et Omaha, pour les américains et Gold, Juno, et Sword pour les anglais, canadiens. Les bateaux de la première vague couvraient la mer sur un front de 35km. 5000 bateaux, protégés par 700 navires de guerre , survolés par 13 000 avions, qui amenèrent 140 000 hommes de troupes ! Le général Eisenhower, devenu commandant en chef des forces alliées en Europe, hésita avant de lancer l'attaque. Les conditions météorologiques n'étaient pas bonnes, mais retarder l'opération repoussait le débarquement à deux mois. D'autre part, le mauvais état de la mer fit penser aux commandement allemand qu'il n'avait pas à redouter un débarquement dans cette période. Si le commandement allemand s'attendait à un débarquement en Normandie, il s'était forgé la conviction que ce ne serait qu'une diversion, et que l'essentiel du débarquement se déroulerait dans le Pas-de-Calais. Sur 7 divisions blindées allemandes implantées en France, deux seulement se trouvaient en Normandie : une à Caen, la 12e et une à Rouen, la 20e. Voici ce que disait un reporter de la BBC embarqué avec les troupes du débarquement "25 minutes avant l'heure H, on entend, au-dessus de nos têtes, le grondement des B.17 et des B.24 qui vont pilonner la côte. A l'horizon, une série d'éclairs, provenant des navires bombardiers, dont les canons de 35 et 40cm bombardent les cibles côtières". En fait, la mer était houleuse, l'artillerie navale, chargée de bombarder les défenses de la côte, se trouvait à 18 km de celle-ci. Ce qui entraîna une désastreuse imprécision des tirs et laissa les défenses allemandes pratiquement intactes.
Si le D-day ne vit débarquer que des troupes anglaises, américaines et canadiennes (plus le commando de bérets verts français Kieffer, rattaché au commandement britannique), il ne faut pas oublier que d'autres nationalités débarquèrent par la suite : des troupes du Commonwealth (Australie, Nouvelle-Zélande...) et également des éléments des forces libres de France, de Tchécoslovaquie, de Grèce, des Pays-Bas, de Norvège, du Danemark et de Pologne. Les polonais (10e régiment blindé et 8e régiment d'infanterie légère) s'illustrèrent dans la bataille de la "poche de Falaise" qui fit de nombreuses victimes dans leurs rangs.


Faire un click sur la carte pour l'agrandir - Click on the map to enlarge
overlord plan - carte du débarquement en Normandie
La carte du débarquement, avec les différents corps d'armée

Voir aussi -
Also to see about D day


Liens/links

American/english web sites
Sites en anglais

Sites en français/french sites

Arromanches 360 Les plages du débarquement vues sur un écran, en 360°
D- Day : Etat des Lieux Site dédié à la mémoire des soldats débarqués le 6 juin 1944. 200 photographies comportant les plages et les cimetières alliés...
 
 
Fleurs de la mémoire Le but de l'association est de fleurir les tombes des soldats américains entérrés dans les ciemtières militaires de Colleville et Siant-James. The purpose of that association is to honour the memory of american soldiers who have their grave in Colleville et Siant-James cimetaries.
 
Mémorial de Caen Musée d'histoire du XXe siècle (Jour J, Bataille de Normandie, Seconde Guerre mondiale), Destination n°1 du tourisme en Normandie.
Normandy 44 90e division US L'association Normandy 44 a pour finalité de garder la mémoire du sacrifice des soldats qui ont libéré Periers le 27 juillet 1944. On y trouve également l'histoire des soldats de la 90e Division US.
Musée mémorail Omaha Beach Implanté sur le site même du débarquement naval Américain du 6 Juin 1944, à 200m de la plage d'Omaha (dite Omaha la Sanglante) et d'une superficie de 1200m² le musée Mémorial d'Omaha Beach a été créé afin de perpétuer et préserver la mémoire de tous ces jeunes soldats morts en 1944 et pour lesquels nous nous devons de conserver leur mémoire afin que les jeunes générations n'oublient jamais à quel prix nous avons eu notre liberté. La visite du musée se fait librement.
Unités Les différentes troupes engagées dans la bataille de Normandie ; USA, GB, Canada, Allemagne

American & english sites

In memory of those who died for freedom : American, Australian, Canadian, English, Irish, New Zelanders, Scottish...

La bataille pour Green fox beach à Omaha beach 6 juin 1944 par Dwight Shepler
Retour    

Museums and historical organizations

Drop Zone - The Drop Zone, Virtual World War II Museum, pages for Normandy.
History Place Timeline World War 2 : D Day photos.
Imperial War Museum - Museum in England covers conflicts, especially those involving Britain and the Commonwealth, from the First World War to the present day. D-Day
National D-Day Memorial Foundation The National D-Day Memorial Foundation’s web site in Bedford Virginia.  Background on the progress of the memorial and the education center soon to be built. -
Juno Beach The Juno Beach Centre is Canada’s Second World War museum and cultural centre located in Normandy, France. The Centre pays homage to the 45,000 Canadians who lost their lives during the War, of which 5,500 were killed during the Battle of Normandy and 359 on D-Day.
Portsmouth D-Day Museum - Tens of thousands of troops and vast quantities of equipment left for the Normandy beaches from Portsmouth, England. This museum commemorates the D-Day invasions and houses a tapestry that depicts the events of the day.
Retour    

Soldats des 81e et 102e airborn
Soldats des 81e e 102e airborn

Bunker  allemand sur la côte normande
Bunker allemand sur la côte normande, avec sa batterie

Utah beach

Utha beach est le nom donné par les allés à une zone côtère s'étendant de Sainte-Marie-du-Mont jusqu’à Quinéville sur environ 5 km de long, avec une zone d'assaut principal à hauteur de Varreville, qui se situe entre ces deux villages. Cettezone était stratégique, puis qu'elle permettait de prendre la ville de Cherbourg, fortement protégée côté mer, à revers par la terre. D'autre part, la plage se trouvait adossée à un cordon littoral pourvu de zones marécageuses. De ce fait les allemands avaient jugé cette zone moins stratégique, et donc elle fut moins puissemment protégée que d'autres. Grâce à cela, la 4e division d'infanterie américaine n'y rencontra pas une résistance très vive, et Utha fut le débarquement le moins coûteux en vies humaines. Par contre, le débarquement fut précédé par un lâchage de parachustistes sur Saint-Mère Eglise et Chef-du-Pont, qui elle, fut coûteuse en vies humaines. Wikipedia <> Photos

Mémorial d'Utha beach , commémoration des 70 ans  du débarquement
Mémorial Utahbeach, commémoration des 70 ans du débarquement

Nouveau musée du débarquement à Ste-Marie-du-Mont
Nouveau musée du débarquement à Ste-Marie-du-Mont

Musée du débarquement à Ste-Marie-du-Mont
Nouveau musée du débarquement à Ste-Marie-du-Mont

B26 musée du débarquement  de Ste-Marie-du-Mont
Bombardier B26 au musée du débarquement de Ste-Marie-du-Mont

bunkers et ancienne  batterie de la pointe du Hoc
Les bunkers et l'ancienne batterie allemande de la pointe du Hoc

Escalade de la pointe du Hoc par les rangers américains
L'escalade de la pointe du Hoc par les rangers américains


Le lourd tribut des civils français

Si les alliés eurent 12 000 tués lors du débarquement, les allemands, 7000 tués, les civils français, à cause des bombardements alliés, eurent 20 000 tués ! On peut dire que la France a été traitée comme un territoire ennemi par les alliés ! Avec le recul et l'examen de la stratégie déployée, de son efficacité, de nombreux experts s'accordent à penser que la plupart des bombardement furent innefficaces sur le plan stratégique. Effectués de trop haut, imprécis, ils ne justifièrent pas les pertes de civils, hommes, femmes enfants. Les officiers supérieurs, responsables de ces bombardements auraient du être jugés comme criminels de guerre ! En fait ils ont sans doute tous été décorés ! Le premier responsable de cet état de fait est le président américain Roosevelt. Prié par Churchill d'arrêter les bombardements massifs sur les villes, il n'en fit rien !

Videos

Vidéo non visibles ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
D-Day, Le débarquement du 6 juin 1944 (Operation Overlord & Neptune en français 54')

Vidéo non visibles ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
D-Day in Colour (in english 48')


Vidéo non visibles ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video
D-Day Normandy 1944 Invasion (Vidéo en anglais 8')

Vidéo non visibles ? Faites un click ICI - HERE you click if you don't see the video

D DAY 3 (Vidéo en anglais 7')
Retour    
Vous avez aimé ce site, vous aimerez peut-être ceux-ci
If you like that website, maybe you'll like those there