oo



Lyon
La ville de Lyon - Lyon city France

Blason de la ville de Lyon


Recherche personnalisée

Translate
 
espanol
arabic
russian
japanese
portigaise
deutsch
 

Agrandir le plan
Click the link to enlarge the map

Autres pages sur Lyon - other pages about Lyon
Célébrités
Celebrities

    Sur cette page - On this page
    Liens
    Links
    Culture et patrimoine
    Culture & patromony


    Lyon est la 3e ville de France par sa population, après Paris et Marseille, et comptait 516 100 habitants en 20171. La communauté urbaine de Lyon regroupe 59 communes et comptait 1 385 930 habitants en 2017. La ville est divisée en 9 arrondissements. Auparavant préfecture de la région Rhône-Alpes, elle l'est à présent de la nouvelle région Auvergne-Rhône Alpes. Sa situation géographique, sur la route des échanges nord-sud, par terre et surtout par voies navigable, se situant à la confluence du Rhône et de la Saône, lui vaudra d'être un carrefour commercial de premier ordre, avant de devenir un lieu d'implantation d'industries de pointe.
    A l'origine appelée Lugdunum, Lyon fut fondée en 43 avant Jésus-Christ, et rapidement promue capitale des Gaules. Elle comptera de 50 000 à ,80 000 habitants, ce qui en fera la plus grande ville de Gaule, avec Narbonne. Située aux confluents de la Saône et du Rhône, Lugdunum deviendra un import carrefout commercial, avec son port fluvial. Son titre de capitale des Gaules lui valut d'être dotée de monuments parmi les plus beaux que compta l'empire romain. La ville périclita après la chute de l'empire romain. Le XIe siècle va marquer le début de la renaissance de l'influence de Lyon. Sur le plan religieux, son archevêque est élevé au rang de primat des Gaules en 1078. Les papes Clément V et Jean XXII y sont couronnés. Lyon est englobée dans le royaume de France en 1312. En 1320, les bourgeois de Lyon obtiennent une charte leur donnant la maîtrise de la cité, au détriment de l'archevêque de Lyon. La période de la Renaissance va voir également celle de la ville. Des banques, essentiellement italiennes, s'installent à Lyon et participent au développement des industries de la soierie et de l'imprimerie. Les guerres de religion vont mettre fin à cet essor et imprimeurs et banquiers fuient Lyon, pour la plupart. En 1602 la ville subit des inondations catastrophiques. A partir de 1630, une politique de tolérance va permettre à la ville de reprendre son essor. Pendant la période d'absolutisme royal, la gouvernance de la ville passa aux mains des officiers royaux. Dans la 2e moitié du XVIIIe siècle, la ville va sortir de son périmètre et s'agrandir. En 1793, Lyon prend parti pour les Girondins, contre la Convention, ce qui vaudra à sa population de subir une terrible répression. La ville perdra même son nom, pour finalement le retrouver l'année suivante, après la chute de Robespierre. Après la chute de Napoléon (qui fut accueilli favorablement lors de son retour de l'île d'Elbe, ce qui valut une nouvelle répression au Lyonnais après sa chute) Lyon connut les débuts de son ére indsutrielle, mais aussi les premières révoltes ouvrières, avec les tisseurs ou canuts. En 1850 débute la tradition de la "Fête des Lumières" qui est restée l'une des grandes manifestations festives de la ville. Les bourgeois s'enrichissent sous le second empire, et il ne faut jamais oublier que ce fut sur le travail et la sueur des ouvriers, dont la condition était misérable, comme partout en France, à cette époque. En 1848 est lancée une politique de grands travaux, à l'instar de celle du baron Haussmann à Paris. C'est à cette époque qu'est aménagé le "poumon" de la ville : le parc de la Tête d'Or, ainsi que les places Impériale (place de la République) et des Cordeliers. En 1857 la ville est dotée d'une grande gare, celle de Perrache. Sous le second Empire débuta l'essor de l'industrie chimique, dans la région de Lyon (acide sulfurique, soude...). Un homme politique, qui marquera de son emprunte l'histoire de France, Edouard Herriot, fut maire de la ville de 1905 à 1957 (avec une interruption lors de l'occupation allemande). Herriot continua la politique de grands travaux de ses prédécessurs. Pendant l'occupation allemande, Lyon devint un centre de résistance à l'occupant de première importance. C'est dans la banlieue de Lyon, à Caluire que fut arrêté le chef de la Résistance, Jean Moulin. Après la Libération, Lyon continua son essort sous la houlette de ses maires successifs. Si l'on n'est pas lyonnais, on connait la ville pour au moins plusieurs raisons : sa gastronomie ; son titre de "ville lumière" ; ses équipes de football (particulièrement l'équipe féminine, 7 fois championne d'Europe de la ligue des clubs champions !) ; la boule lyonnaise ; le théâtre de marionnettes, avec en vedette Guignol ; et enfin les traboules, ces passages piétons qui serpentent entre les cours des immeubles (celles de Lyon sont surnommées "rémoulades").


    Vidéo Lyon visite guidée en français (Vidéo 3'19)

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Vue de Lyon au XVIIe siècle
     

    Institutions

    Ville de Lyon Site officiel de la mairie.
    Grand Lyon (Le) Site de la communauté urbaine de Lyon regroupant 59 communes
    Only Lyon Site de l'office du tourisme de Lyon
    Préfecture de Région Données économiques ¤<O>¤ Chiffres clés ¤<O>¤ Géographie et démographie ¤<O>¤ Histoire
    C.C.I. Chambre de commerce et d'industrie de Lyon métropole.
    Lyon-Satolas  Aéroport international de Lyon métropole
    Centre de Congrès de Lyon  Présentation extérieure et intérieure, avec une visite virtuelle de chaque niveau, les moyens d'accès, l'agenda des manifestations et les différents services proposés


    10 key facts about Lyon (video in english 1'40)

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
    Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Vue du château de Pierre-Scize à Lyon par Willam Marlow (1740-1813) © Sheffield Museums - Château du Xe siècle, détruit en 1793
     

    Annuaires, guides

    A Lyon Guide de Lyon et de sa région.
    Guide du Routard Les bonnes adresses du célèbre guide touristique
    Petit Fûté Les bonnes adresses du célèbre guide touristique
    Via Michelin Carte détaillée de Lyon et sa région

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Vue de Lyon depuis la rive gauche de la Saône par Charles François Nivard 1804 (1739-1821) © Gadagne Musées Lyon
     

    Medias

    France 3 Rône Alpes Auvergne Les actualités de la région + l& possibilité d'accéder à France TV
    Lyon Capitale hebdo d'information sur Lyon et sa région
    Lyon Première Radio locale
    Progès de Lyon (Le) Les infos de Lyon et de sa région, mais aussi les pages des autres départements
    Radio Scoop Radio sur la fréquence 92 FM sur Lyon et sa région.
    Tout Lyon (Le) Actualités, dossiers sur Lyon et sa région.
    Wikipedia Les diférents médias sur Lyon

    Vue de Lyon par William Turner © Victoria and Albert Museum London
     

    Education

    Académie de Lyon  L'académie, les établissements scolaires, les établissements du supérieur...
    Ecole Centrale de Lyon L'école a pour vocation de former des ingénieurs généralistes dotés d’un bagage scientifique et technique solide mais aussi ouverts sur le monde et capables de s’adapter aux environnements mouvants et cosmopolites
    Institut Paul Bocuse Ecole de l'Art Culinaire et de l'Hôtellerie. Management de l'hôtellerie et de la restauration. propose également des formations pour professionnels et amateurs.
    I.E.P. - Sciences Po Institut d'études politiques de Lyon, Science Po : les formations, actualités de l'école, bibliothèques, documents en sciences politique, bureau des élèves.
    INSA  Institut National des Sciences Appliquées : la recherche, la formation, le service aux entreprises...
    Université de Lyon Les différentes formations proposées par l'Université

    La Saone à Lyon par Louis Vadot
    La Saône à Lyon par Louis Vadot (1925-2018) ©
     

    Loisirs/leasure

    Musée des Tissus Depuis 1864, le musée des Tissus présente les chefs-d’œuvre du patrimoine textile de l’humanité ainsi qu’une des plus belles collections d’arts décoratifs de France.
    Les Nuits de Fourvière Théâtre, musique, danse, opéra, cirque... Les Nuits de Fourvière sont dévolues aux arts de la scène et s’attachent, depuis 1946, à faire coexister les disciplines. Chaque été, en juin et juillet, le festival présente près de 130 représentations pour plus de cent trente mille spectateurs.
    Musée des Confluences C'est un musée d'histoire naturelle, d'anthropologie, des sociétés et des civilisations situé dans un bâtiment particulier, au style "déconstructiviste"
    Objectif Lyon de très belles photos de Lyon. Voir en particulier celles sur la fête de la lumière !
    Olympique Lyonnais Le club de football qui peut s'ennorgueillir d'avoir la meilleure équipe féminine d'Europ du moment, 7 fois vainqueur de la champion's league !
    Traboule des Voraces Visite virtuelle se déroule sur les pentes de la Croix-Rousse à travers des photographies, chemins et dédales d'un quartier plongé dans l'histoire de la soie. Couloirs secrets de la résistance et de la révolte... Historique ¤<O>¤ Définition ¤<O>¤ La Cour des Voraces ¤<O>¤ Traboulons ¤<O>¤ Plan du quartier des pentes de la Croix Rousse ¤<O>¤ Lyon en Photo ¤<O>¤ Perspectives

    Lyon vue de la gare S paul Laurent veyretout
    Lyon vue de la gare St-Paul par Laurent Veyretout ©

    Lyons vue du ciel (vidéo 6'35)
     


Culture locale et patrimoine

    Edifices religieux

    St michel Fronton St Michel
    Eglise Saint-Michel

    La  Cathedrale de Fourviere. Pont piéton vers la cathédrale
    Notre-Dame de Fourvière

    Basilique Notre-Dame de Fourvière (6'10)

    Horloge astronomique cathedrale St Jean.j
    Cathédrale primatiale St-Jean

    Cadran horloge astronomique cathedrale St Jean.j Cadran horloge astronomique cathedrale St Jean.j
    Horloge et cadran astronomique de la cathédrale St-Jean

    Lyon, qcathédrale St-Jean par Thierry Chanal
    La cathédrale Saint-Jean par Thierry Chanal ©

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Lyon Quai de Saone et Primatiale Saint Jean par Laurent Laloge ©

    eglise st Nizier Chimento
    L'église St Nizier à Lyon par Laurent Chimento ©

    Cathédrale Saint Jean - Vieux Lyon (5'20)

    Bâtiments publics

    Gare de Perrache Gare st Exupery (Satolas)
    Gare de Lyon-Perrache, hôtel Terminus
    Gare St-Exupéry Satolas

    Theatre celestins Hotel de ville 1900
    Théâtre des Célestins
    L'hôtel de ville en 1900

    Bourse palais du comerce. Bourse rue de la Republique
    Bourse, palais du Commerce, rue de la République

    Théâtre des Célestins Lyon par Odile Bérard
    Le théâtre des Célestins par Odile Bérard ©
     


    Places et quais

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
    Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

    Quai de Saone à  Lyon par Laurent Laloge
    Lyon quai de Saone par Laurent Laloge © (Fourvière et la cathédrale)

    Balade dominicale à Lyon : les quais du Rhône et le Vieux Lyon (Diaporama/slideshow 3')

    Quai de Saone à  Lyon par Laurent Laloge
    Le marché St-Antoine par Eve Hernandez ©

    Marché Saint-Antoine, temple de la gastronomie lyonnaise (vidéo en français 6'15)

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
    Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

    Le vieux Lyon par Xiaoyang Galas ©

    Le vieux Lyon (vidéo 7')

    La colline de Fourvière par Jacques Truphémus (1922-2017) ©

    Place Bellecour par Elisabeth Germain
    La colline de Fourvière par Odile Chadelat Bérard ©

    Quai de Saone à  Lyon par Laurent Laloge
    Inauguration de la première statue de Louis XIV, place Bellecour à Lyon, en 1713 par Charles Grandon (1691-1762) ©
     


    Parc de la Tête d'Or

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Parc de la Tête d'Or à Lyon (France) dessinée par Auguste Paul Charles Anastasi 1867 (1820-1889)

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
    Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

    Lyon, quaie de Saone et promatiale St-Jean par Laurent Laloge
    Carousel du parc Parc de la Tête d'Or à Lyon par Emile Paya ©

    Le Parc de la Tête d'Or à Lyon, une vidéo pour le plaisir des yeux! (9'40)

    Parc de la Tête d'Or de Lyon (7'45)
     

    Lugdunum

    A l'origine appelée Lugdunum, Lyon fut fondée en 43 avant Jésus-Christ, et rapidement promue capitale des Gaules. A ce titre, elle fut dotée de monuments parmi les plus beaux que compta l'empire romain. De nombreux vestiges restent les témoins de la prospérité de la ville antique. La plupart de ces vestiges se trouvent dans le quartier du Vieux Lyon, dans le parc archéologique de Fourvière. Parmi les plus fameuses cosntructions, on trouve 4 ouvrages importants construits pour amener l'eau dans la cité. Deux aqueducs comptent parmi les plus remarquables de l'antiquité. Deux autres fameux monuments, réhabilités, font la fierté des lyonnais. Le premier est le théâtre antique, accolé à la colline de Fourvière. Il a été construit entre 63 avant J.-C. et 14 après, il pouvait acceuillir jusqu'à 10000 spectateurs. C'est le plus ancien théâtre antique de France. Jouxtant le théâtre, se trouve l’Odéon antique, conqstruit au IIe siècle après J.C., nettement plus petit . La juxtaposition de ces deux structures n'a son pareil, en France, qu'à Vienne. Destiné à offrir des spectacles de musique ainsi que des lectures de textes, des conférences publiques, l'Odéon a été construit vers le IIe siècle, sous Hadrien (117 à 138). De nos jours, ce lieu rénové peut accueillir jusqu’à 3000 visiteurs lors des Nuits de Fourvière qui s'y déroulent chaque été.

    Lyon : reconstitution du Théâtre et de l'Odéon de Fourvière au 2e siècle après JC (Animation 2'30)


    Théâtre antique et Odéon de nos jours (Animation 38')
     

    Les canuts

    Dès le XVIIIe siècle, Lyon fut une capitale réputée du tissage de la soie. Les ouvriers tisserants étaient appalés "canuts". Le nom provient sans doute du nom "canette", petit cylindre à l'origine en bois, sur lequel sont enroulés le fil ou la soie dans la "navette" ustensile en bois que l'on passait entre les fils de chaîne. Les métiers à tisser étaient de grande taille (4 m de heuteur), et il fallut construitre des logements adaptés. Cela fut fait sur la colline du village de la Croix-Rousse, rattachée depuis à Lyon. L'atelier était également le lieu d'hbaitation, et l'ouvrier et sa famille y travaillaient dans des conditions très pénibles (18h par jour !). Les canuts se révoltèrent à plusieurs reprises. La première révolte (1831) est considérée comme étant la première révolte ouvrière. Ralliant à leur cause une partie de la garde nationale, les ouvriers se rendent maîtres de la ville de Lyon en 2 jours. Pour réprimer cette révolte, le roi Louis-Philippe envoie 20 000 hommes de troupe dotés de 150 canons ! Les canuts se révolteront à nouveau en 1834, et feront face pendant 6 jours à 12 000 soldtas sur les hauteurs de la Croix-Rousse. Lors de la proclamation de la 2e république, en 1848, eut lieue la 3e révolte, à la suite de laquelle la République va permettre aux sociétés ouvrières de sortir de la clandestinité, en autorisant les associations de type mutualiste ou coopératif. Une 4e révolte aura lieue en 1849, et sera violemment réprimée par l'armée. L'histoire par l'Image : intérieur d'un atelier de canut.

    Quai de Saone à  Lyon par Laurent Laloge
    Intérieur de l'atelier d'un canut © Gadagne Musées Lyon

    révolte des Canuts, à Lyon, en Novembre 1831,
    Révolte des ouvriers lyonnais en 1831


    Le dernier atelier des canuts enfin ouvert au public (vidéo en français 1'40)
     

    Traboules

    Une traboule est un passage traditionnel qui permet de passer d'un immeuble à un autre. Les traboules sont fréquentes dans le vieux Lyon mais beaucoup sont peu visibles ou fermées au public. La traboule est une voie souvent étroite, débutant par un couloir d'entrée et traversant un ou plusieurs bâtiments pour relier une rue à une autre. Elle est réservée aux piétons. Alors qu'un passage urbain est une rue également piétonne, couverte ou non, mais située entre les immeubles (ce peut être une galerie ou une ruelle). Les traboules de Lyon sont surnommées "rémoulades" par les lyonnais.

    Traboule Traboule

    Traboule rue du vieux Lyon

    Les traboules du quartier Saint-Jean de Lyon (vidéo en français 7'35)


    Les 10 plus belles traboules de Lyon (vidéo 4'10)

     

    La boule lyonnaise

    Joueurs de Boules Galerie Cora Joueurs_boules_Pierre laguarrigue
    Joueurs de boules par Cora ©
    Joueurs de boules par Pierre Laguarrigue ©

    Joueurs de boules  Georges Flanet Les joueurs de boules JP Poveda
    Joueurs de boules par Flanet ©
    Les joueurs de boules par JP Povida ©

    Joueurs de boules Matisse Joueurs de boules Chantal Sellan
    Joueurs de boules par Matisse ©
    Joueurs de boules par Chantal Sellan ©

    La boule lyonnaise expliquée (vidéo en français 1'20)
     

    La gastronomie lyonnaise

    Depuis 1935, et grâce au critique culinaire Curnonsky, Lyon est réputée être la "capitale mondiale de la gastronomie". Avant de paler des "bouchons" lyonnais, ces restaurant p roposant uen cuisine typique, on parlait des "mères" . La plus célèbre est Eugénie Brazier, dite le "mère Brazier". Elle fit partie de la première promotion de chefs à recevoir 3 étoiles au guide Michelin. La cuisine lyonnaise est restée, tout au moisn dans les "bouchons" traditionnels, à l'opposé de la "nouvelle cuisine" qui proposait souvent plus pour les yeux que pour l'estomac. Le bouchon est quant à lui est issu de la tradition des mâchons instaurée par les canuts, ouvriers de la soie. Les menus offrent donc, le plus souvent, des plats simples, dans la tradition des origines. Ces plats, dans la tradition sont les charcuteries, les grattons (morceaux de couenne de porc grillés) ; les abats ; la quenelle; les cardons, les fromages, les bugnes (beignets). Si les bouchons sont restés dans la tradition, ils ont aussi su, par l'intermédiaires de chefs formés à la cuisine contemporaine, faire évoluer la liste des plats présentés vers la modernité. Pour approfondir...

    For the love à food : bouchons lyonnais (video in english 5'45)

    Avertissement
    Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées ou les ateliers d'artistes.
    Warning! These paintings are under copyright for a commercial use

    Quai de Saone à  Lyon par Laurent Laloge
    Le bouchon lyonnais par Alain Schmitt ©

    Guignol

    Guignol est une marionnette à gaine française. Ce parsonnage est né au début du XIXème siècle de l'imagination d'un canut lyonnais nommé Laurent Mourguet . la première trace officielle se situe en 1838, on peut penser qu'il existait déjà entre 1815 et 1820. Guignol parle le parler lyonnais et il représentait la malice populaire contre l'arrogance des détenteurs du pouvoir, à tous les échelons. C'était aussi une sorte de gazette de l'époque. Guignol est toujours vivant, aussi bien à Lyon ¤<O>¤ qu'à Paris.



    Guignol, une marionnette du patrimoine lyonnais (vidéo en français 6'20)
     

    Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
    Did you like this website? Then maybe you'll like these
oo