Lot-et-Garonne religieux
Edifices religieux dans le Lot et Garonne
Religious buildings





Recherche personnalisée

 

espanol
russian
portigaise
deutsch
 

Afficher Lot-et-Garonne sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map

Eglise Notre-Dame de Marmande

La construction de l'église notre-Dame de Marmande, de style gothique flamboyant dit "Plantagenêt", et de son cloître a débutée en 1275. Elle possède 5 travées à double étage, ainsi qu'une magnifique rosace ornant sa façade principale, chef d'oeuvre du XVIe siècle. L'église, son orgue, et son cloître sont classés aux Monuments historiques. Le cloître, de facture classique, est agrémenté de fleurs à la belle saison.

L'église Notre-Dame de Marmande (XVe siècle)


Jardin du cloître de l'église Notre-Dame de Marmande


Eglise et cloître de Notre-Dame de Marmande (Vidéo 2'45)

L'église Ste-Catherine de Villeveuve-sur-Lot

L'église Ste-Catherine de Villeveuve-sur-Lot n'est pas un édifice ancien, sa construction débute en 1898, et l’église ne fut consacrée qu’en 1937. Elle n'en présente pas moins un grand intérêt et, de ce fait a été labellisée « Patrimoine du XXe siècle ». Sa construction est innovente pour l'époque : brique industrielle, planchers métalliques et dallages en ciment. Les techniques employées ont permis de dresser son clocher à une hauteur record de 55 mètres !


L'église Ste-Catherine de Villeveuve-sur-Lot (Vidéo en français 1')

Cathédrale St-Caprais d'Agen

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO au titres des "Chemins de Compostelle en France", l'église St-Caprais d'Agen porte le nom d'un matyre chrétien du IIIe siècle.
L'église a été construite au XIIe siècle. La nef, quant à elle, a été construite au XIVe siècle, sur d'anciennes fondations. Elle fut saccagée lors des guerres de religion (1561). De la partie d'origine ne subsistent que le chevet et les parties basses du transept.
Magasin à fourrage durant la Révolution, l'église retrouva sa vocation religieuse sous le Consulat, et fut élevée au rang de cathédrale en 1802.
Entre 1838 et 1847 furent reconstruits le clocher, la façade sud, et les sols. La cathédrale est inscrite aux Monuments historiques, ainsi que son orgue principal, et son orgue de Choeur. Voir/look at Agen

Intérieur de la cathédrale St-Caprais d'Agen
L'intérieur de la cathédrale St-Caprais d'Agen par Kos ©


Intérieur de la cathédrale St-Caprais d'Agen
L'arrivée du christianisme dans la région est représentée sur les murs et les plafonds, avec les premiers martyres agenais, les Apôtres, les Evangélistes, les Patriarches et grands rois du peuple juif.


L'orgue (Stoltz et Schaff) a été construit à l'occasion de l'exposition universelle de Paris de 1855. L'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III achète l’orgue et en fait cadeau à la paroisse. En 1859, l’orgue est installé. Avec ses trois claviers, son pédalier et ses 45 jeux, il est le plus grand en Lot-et-Garonne et accueille un festival chaque été.


Agen, cathédrale St-Caprais (Vidéo 7')


Place de la cathédrale à Agen par Henri Hesme
La place de la cathédrale à Agen par Henri Hesme (1918 - 1978)

Abbaye de St-Maurin

L'abbaye rend hommage à Maurin, un chrétien d'origine gallo-romaine qui aurait été décapité vers l'an 530. Une basilique aurait ensuite été construite à l'endroit où le martyre aurait été enterré.
On fait remonter la construction de l'abbaye après 1060. Elle fut successivement dépendante de l'Ordre de Cluny à partir de 1082, puis de la Congrégation de Saint-Maur à partir de 1651.
L'abbaye subit le sort de beaucoup d'édifices religieux de la région : destructions consécutives à la guerre de 100 ans, puis destructions dues aux guerres de religion. L'abbaye fut restaurée vers 1615.
Déclarée "bien national" sous la Révolution, l'abbaye est vendue aux enchères. La démolition de l'abbatiale commence sous le 1er empire. En 1908, l'abbaye finit par être inscrite aux Monuments historiques. L’association « les Amis de l’abbaye de Saint-Maurin » a été crée en 1993 pour mettre en valeur le patrimoine de l’abbaye.

L'abbaye de St-Maurin gravure 1688


Chapiteau montrant la décapitation de St-Maurin


L'abbaye de St-Maurin: promenade au XVIIe siècle, reconstitution du cloître (Vidéo 1'45)


L'abbaye de St-Maurin par D. Kopel

Basilique Notre-Dame de Peyragude

Notre-Dame de Peyragude est un sanctuaire dédié à la Vierge marie, situé sur une colline surplombant la vallée du Lot. Elle se situe sur le territoire de la commune de Penne-d'Agenais, dans le Lot-et-Garonne.
Notre-Dame-de-Peyragude, a été bâtie en l'an 1000 par une famille de chevaliers. Durant les guerres de religions, la chapelle fût détruite à de nombreuses reprises. En 1562, la Vierge serait apparue à une enfant affamée gardant quelques moutons dans les ruines du château. Elle lui demanda de reconstruire la chapelle et laissa en souvenir dans les rochers la petite statue actuellement visible par les visiteurs.
Cent ans plus tard, les magistrats de la ville promettent de reconstruire la chapelle si la peste épargne la cité. La prière fût exaucée et le sanctuaire devint alors un important lieu de pèlerinage.
Au XIXe siècle, la construction d'un nouveau sanctuaire fut entreprise, et la première pierre fut posée en mai 1897. Cet édifice de style romano-byzantin, qui rappelle la basilique du Sacré-Coeur à Paris, ne fut achevé qu'en 1948 et consacré sous le titre de « Cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs » en septembre 1949.
D'importants pèlerinages dédiés à la Vierge y sont organisés. Depuis octobre 2016, le sanctuaire est illmuminé la nuit.

La Basilique Notre-Dame de Peyragude, avec au fond, le Lot et Villeneuve-sur-Lot


Notre Dame Peyragude (Vidéo en français 3')


Notre Dame Peyragude par D. Kopel

Vidéos

Patrimoine du Lot-et-Garonne (Vidéo 6'35)

Patrimoine et paysage du Lot-et-Garonne (Vidéo 8'35)

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these