Bonifacio
Bonifaziu




Recherche personnalisée

Translate
espanol
russian
portigaise
deutsch
 

Afficher Bonifacio sur une carte plus grande
Click the link to enlarge the map
A voir aussi/also to be seen

Sur cette page - On this page
Liens
Links
Les falaises
The cliffs
La cité
The city
Forteresse et remparts
Fortress and ramparts
Peintures
paintings
Bonifacio est une cité médiévale de 3 200 habitants, perchée en haut d'une falaise, sur la pointe sud de la Corse, non loin des célèbres îles Lavezzi.
Les maisons s'étalent en pente douce jusqu'au port, anse bien abrité de la mer qui reçoit plus de 10 000 bateaux chaque année. En effet, Bonifacio est située à un carrefour maritime entre les chemins de l’Espagne à l’Italie et de la France à la Grèce.
Les archéologues ont découvert la présence de peuplement sur la presqu’île dès la préhistoire. Durant l’antiquité, différents peuples occupèrent le territoire et sa région sur diverses périodes : Phéniciens, Carthaginois, Phocéens, Romains.
Ancien repère de pirate, l'origine de la cité remonterait à 828 après J.C. L'origine du nom viendrait soit de Boniface, marquis de Toscane, soit de la locution « bona factio », dans le sens de « construction ».
Il n'en reste pas moins que le saint patron de la ville est Saint-Boniface dont les ossements sont contenus dans un reliquaire en argent.
Au moyen-âge, les lieux furent d'abord occupés par les Pisans qui se livrèrent à des actes de piraterie. Les Gênois occupèrent à leur tour les lieux à la fin du XIIe siècle, pour, entre autres, endiguer les actes de piraterie des pisans, qui entravaient leur commerce maritime.
Les gênois, après avoir chassé les pisans, installèrent une colonie de 1200 personnes, représentant tous les corps de métiers de l'époque. Ils développèrent la cité qui fut entourée de 2 kilomètres de remparts au XIIIe siècle.
La cité de Bonifacio acquit de nombreux privilèges, de la part de la république de Gênes. Au XIVe siècle, elle eut droit de battre monnaie.
En 1420, la cité subit un siège, de la part des troupes d'Alphonse V, roi d'Aragon, maître de la Sardaigne. Ce siège se solda par un échec, grâce à la géographie des lieux et au courage des habitants.
C'est en 1533 que la cité fut prise par les français, aidés de Corses , et de Dragut, amiral de la flotte turque. En 1559, les Français doivent se retirer de Bonifacio qui est restituée aux Génois, par le Traité de Cateau Cambresis.
De 1729 à 1743, la Corse entre en rebellion contre Gênes. En 1755 Pasquale de Paoli est appelé pour diriger la rebellion. Il donne à la Corse une Constitution, rédigée par Jean-Jacques Rousseau. Ne pouvant faire face à la révolte, criblés de dettes, les gênois vendent l'île à la France, en 1768, par le Traité de Versailes, et Bonifacio devient française !
Au XIXe siècle, Bonifacio connait la prospérité, grâce notamment à l'agriculture : vignoble et oliveraies. Quelques industries participent à la prospérité des lieux (pâtes fraiches, thonnerie, fabrique de bouchons de liège , pêche au corail).
Le phylloxéra va ruiner la vigne, et la guerre de 1914-18 va vider le pays de ses forces vives, et l'émigration vers le continent va connaître des proportions encore jamais vues.
Restée un important lieu de garnison, Bonifacio put malgré tout garder un semblant de vie économique.
Depuis une vingtaine d'années, la ville historique, ou ville haute de Bonifacio, a retrouvé un dynamisme économique grâce au tourisme. La visite de centaines de milliers de touristes par an, fait de la cité le centre le plus visité de la Corse.
En dehors de l'attrait de la ville haute, si particulière, perchée sur sa falaise, Bonifacio offre un environnement maritime exceptionnel avec une faune et une flore maritime réputées, protégées dans le cadre de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio, qui comprend la Réserve naturelle des îles Lavezzi.
La présence de grottes maritimes, qui se visitent, offre un attrait touristique supplémentaire. Bonifacio est également au premier rang de la fréquentation des bateaux de plaisance et au second rang, après Ajaccio, pour l’accueil des navires de croisière.
Le port de pêche a gardé son importance (siège de la prud’homie et du Bureau des Affaires maritimes). Il assure un trafic quotidien avec la Sardaigne (qui n'est éloignée que de 14 km). Bonifacio est le 3° port commercial de l’île (avec 300 000 passagers par an), après Bastia et Ajaccio.

Liens/ links

Bonifacio.fr découvrir la ville et préparer son séjour
Bonifacio.com Histoire ¤<O>¤ Découverte ...
Wikipedia Géographie ¤<O>¤ Histoire ¤<O>¤ Anciennes familles de la ville
Lieux et monuments ¤<O>¤ Personnalités liées à la commune ¤<O>¤ Économie ...
PLan de Bonifacio
Plan de Bonifacio


Falaises/cliffs

Falaise de Bonifacio
Les falaises de Bonifacio


Falaise de Bonifacio, vilel haute et grotte Napoléon
Vue de la falaise de la ville haute et de la grotte Napoléon


Falaise de Bonifacio
Les falaises de Bonifacio


Vue de Bonifacio
Vue de Bonifacio, depuis l'arrière-pays


Falaise de Bonifacio
Les falaises de Bonifacio


Falaise de Bonifacio
Les falaises de Bonifacio


Falaise de Bonifacio
Contraste entre les falaises blanches et calcaires de Bonifacio et la fôret de son arrière-pays


Chemin dans la  falaise de Bonifacio
Chemin creusé dans la falaise de Bonifacio, dit "escalier du roi d'Aragon". La légende voudrait que le roi d'Aragon, qui vint faire le siège de Bonifacio en 1420, aurait fait creuser ce chemin dans la falaise, en "une nuit" pour se rendre maitre de la citadelle.


Chemin dans la  falaise de Bonifacio
Les historiens doutent de cette version, et pensent que cet escalier aurait été réalisé par les moines franciscains, pour accéder à une source d'eau potable située en bas de cet escalier, dans une grotte en contre bas.


Chemin dans la  falaise de Bonifacio
Bien entendu, le travail ne se serait pas fait "en une nuit" !


Chemin dans la  falaise de Bonifacio
L'escalier est composé de 187 marches, avec une inclinaison de 45°.


La cité/the city

ruelle de Bonifacio
Une ruelle de Bonifacio


ruelle de Bonifacio
Une ruelle de Bonifacio


ruelle de Bonifacio
Une ruelle de Bonifacio, avec ses mini-aqueducs qui servaient à recuillir l'eau de pluie


Le port/harbor

Calanque du port de Bonifacio
Vue d 'avion de la calanque menant au port de Bonifacio , situé au coeur du Parc Marin International des Bouches de Bonifacio,


Calanque du port de Bonifacio
Avec près de 10 000 escales par an, le port de Bonifacio est la première destination française de Méditerranée.


Bateaux de plaisance dans le port de Bonifacio
Bateaux de plaisance dans le port de Bonifacio, au pied de la ville haute


La forteresse/the fortress

Vue de Bonifacio et de la citadelle
Vue de la ville haute et de la citadelle de Bonifacio


Citadelle de Bonifacio
Vue de la citadelle depuis les terres


Citadelle de Bonifacio la nuit
La citadelle de Bonifacio la nuit


remparts de Bonifacio
Les remparts de la ville haute de Bonifacio


Corail rouges Bonifacio
De tout temps, la pèche au corail a été une activité importante de Bonifacio. Après une période de déclin, due à la surpèche, les fonds marins, à présent protégés offrent de magnifiques coraux rouges


Vidéos

Corse découverte de la ville et des falaises de Bonifacio (Vidéo 8'35)


Bonifacio (Vidéo 3'50)


Visiter Bonifacio (Vidéo 2'40)


Les falaises de Bonifacio by drone (Vidéo 3'30)


Les Bouches de Bonifacio (Vidéo en français 13')


Un parc entre Corse et Sardaigne (Vidéo en français 32')


Peintures/paintings

Avertissement
Les peintures présentées sont la propriété de leurs ayant-droits. Il est nécessaire d'obtenir leur autorisation pour toute utilisation commerciale. D'autre part, une reproduction, ne rend jamais parfaitement la qualité et la réalité d'un tableau. Les présentations qui vous sont faites ici ont aussi pour but de vous donner l'envie d'aller les voir dans les musées, les galeries d'art, les ateliers d'artistes et/ou leur site Internet.
Warning ! The paintings are under copyright for commercial use

Vue de Bonifacio William Turner
Vue de Bonifacio par William Turner 1830-35 (1775-1851) ©


Entrée citadelle de  Bonifacio par Georges Belnet
L'entrée de la citadelle de Bonifacio par Georges Albert Belnet (1876-1922) ©


Bonifacio prince Alexandre Volkonsky
Bonifacio Pierre Alexandre prince Volkonsky 1913 (1866-1934) ©


Ruele descendant au port de Bonifacio par Gustave Vidal
Ruelle descendant au port de Bonifacio par Gustave Vidal (1895 - 1966) ©


Bonifacio par Marko Stupar
Bonifacio par Marko Stupar (1936-2021) ©


Bonifacio par Geneviève Tramoni
Bonifacio par Geneviève Tramoni ©


Bonifacio Corsica by Helen Lush
Bonifacio, Corsica by Helen Lush ©


Bonifacio par Clodine Colomer
Bonifacio par Clodine Colomer ©

La  Trinité à Bonifacio par Paul-François Gréani
La Trinité à Bonifacio par Paul-François Gréani ©


La plage de Sutta Rocca par Paul-François Gréani
La plage de Sutta Rocca à Bonifacio (avec le rocher Diu Grossu) par Paul-François Gréani ©


Port de Bonifacio par Marcel Boos
Le port de Bonifacio par Marcel Boos 2006 ©


Bonifacio par Jean-Claude Quilici
Bonifacio par Jean-Claude Quilici ©


Bonifaziu un matin par Anna Grazi
Bonifaziu un matin par Anna Grazi 2020 ©


Cliffs of Bonifacio at sunset by Dan Kopel
The cliffs of Bonifacio at sunset by D. Kopel ©

Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these