La Haute Corse (2B)








Translate
espanol
russian
portigaise
deutsch
 

Click the city to open the link
L'île Rousse Bastia Cargese Solenzara Porto-Veccio Bonifacio Ajaccio Cavallo

A voir aussi - Also to be seen
Corse

Sur la Haute Corse/Haute Corse about


Sur cette page/on this page
Principales villes
Main cities
Beaux villages
Beautiful villages

Principales villes, et les autres/main cities, and others

Jusqu'à 5000 habitants Bastia  (48 000) ¤<O>¤   Borgo (8 800)  ¤<O>¤ Biguglia (7 900)   ¤<O>¤ Corte (7 500) ¤<O>¤ Lucciana (5 900) ¤<O>¤ Calvi (5 700) ¤<O>¤ Furiani (5 600)
entre 4000 et 3000 habitants Ghisonaccia (4 300) ¤<O>¤ Prunelli di Fium'Orbu (3 700) ¤<O>¤ Ville-di-Pietrabugno (3 300)¤<O>¤ Ile Rousse (3 100)
<= 2000 Aléria (2 100)  ¤<O>¤ Oletta   (1 750) ¤<O>¤ Lumio   (1 220)
Bastia est une ville d'un peu plus de 48 000 habitants et de 68 000 habitants avec ses banlieues. C'est la préfecture de la circonscription départementale de la Haute Corse, et la 2e commune de l'île, après Ajaccio.
Bastia se situe à la base du Cap Corse, sur la mer Tyrrhénienne, et au Nord de l'étang de Biguglia, et de sa réserve naturelle. La ville est également la capitale de la Bagnaja, région du nord-est de l'île, comprise entre le cours du Golo et le Cap Corse.
A partir de 1284, les génois vont occuper entièrement la Corses durant 5 siècles. Puis les gênois vendent l'île à la France, en 1768, par le Traité de Versailles, et la ville devient française, après des années de luttes menées par Pascal Paoli, contre les français.
Dès la fin du XVIIIe siècle, la ville prospère, et sa population s’accroît sensiblement. Au cours du XIXe siècle, la cité s’étend vers le nord ainsi que sur les hauteurs.
Le paysage urbain est alors en pleine mutation : construction du palais de justice, extension de la Place Saint -Nicolas, édifications de nombreux immeubles bourgeois bordant de larges boulevards.
Le coeur de la ville présente alors l’aspect que l’on peut admirer aujourd’hui. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

À Bastia, la vie rayonne autour du Vieux Port (Vidéo en français 7')

Borgo est une ville de 8 800 habitants, située en Haute Corse, à une quinzaine de kilomètres au sud de Bastia. La commune s'étend depuis petit massif de Stella, jusqu'au cordon lagunaire de la Marana au bord de la mer Tyrrhénienne. Le village historique de Borgo se situe sur un promontoire rocheux, à 320 mètres d'altitude. La majeure partie de la ville s'étend sur la plaine, jusqu'à la mer. L’Église de l’Annonciation date du XVIIe siècle. Elle est classée à l’inventaire des monuments historiques. Situé sur le cordon lagunaire de la Marana, le Dian’Arte Museum abrite les œuvres de l’artiste peintre te sculpteur contemporain Gabriel Diana. Le quartier de Revinco, situé entre l'étang et la montagne, est devenu le nouveau centre de Borgo. La commune possède sur son territoire 10 km de plage de sable. Une partie de ce littoral est constituée par l’étang de Biguglia, zone protégée, propiété du Conservatoire du littoral. De par sa capacité à héberger une clinentèle touristique, la ville est Borgo est classée "ville touristique".

La Haute-Corse : Borgo (Diaporama/slideshow 1'40)


Calenzano, Haute Corse par Dan Kopel
Calenzano, Haute Corse par D. Kopel ©
Calvi est une ville de 5 700 habitants, située dans le département de la Haute-Corse. C'est la capitale de la magnifique région de la Balagne. Les Phéniciens, les Grecs et les Étrusques y auraient déjà établi un comptoir commercial, une escale sur la route menant à Marseille. L’endroit fut ensuite baptisé "Sinus Casalus" par les Romains. Au IIe siècle, Ptolémée dit de Calvi qu'il est "le port le plus célèbre de l’île". Au VIIe siècle, Calvi sera détruite par les Sarrasins. En 1268, les Génois fondent à sa place une ville fortifiée, avec d'imposants remparts qui seraont étendus et renforcés jusqu’au XVIe siècle. Depuis 1967, les parachutistes de la Légion étrangère sont stationnés à Calvi. La ville de Calvi possède une plage de sable de près de 6 km, le long de sa baie, la station, ainsi que son arrière-pays, la Balagne, attirent chacun année un nombre important de touristes. Au Nord de la ville se trouve le couvent St-Dominique des Frères de St-Jean, fondé en 1456 à Corbara. L'aéroport de Calvi représente une porte d'entrée vitale de la Haute Corse... Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Calvi, capitale de la Balagne (Vidéo en français 3'20)

Ruelle de Lumio par Yves Calmejane
Ruelle de Lumio (au nord de Calvi) par Yves Calmejane ©
Ile Rousse se situe entre les golfes de St-Florent et de Porto, au coeur de la Balagne, en Haute Corse. Une cité exsitait déjà à cet endroit, sous le nom d'Aguila donné par les phéniciens, puis de Rubico Rocega, nom donné par les romains. Située en bord de mer la cité subit tant d'invasions qu'elle fut abandonnée au profit de cités situées dans les terres. La cité que nous connaissons actuellement fut fondée 1765 de par la volonté de Pasquale Paoli, sous sa présidence, d'où son surnon de "cité paoline". Fortifiée la cité devait concurrencer les comptoirs génois de d'Algajola et de Calvi. Relativement récente, l'Ile Rousse est dotée de rues rectilignes qui la démarquent des cités plus anciennes, et malgré un nombre d'habitants (3 100) réduit à l'année, on ne peut pas la classer parmi les beaux villages, car sa structure en fait une jolie petite ville balnéaire. A voir : le marché couvert, la tour de la Pietra et la tour Scalo. Cette dernière, construite au milieu du XVIe siècle par les Génois, est située sur la place de la mairie . Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Vidéo aérienne d'Ile Rousse vue du ciel Corse (Vidéo 1'20)
Corte est une ville de 7 500 habitants, située en Haute Corse, capitale historique et sentimentale de l’île. Contrairement aux villes forteresses édifiées par l’occupant génois, Corté n’est pas située en bord de mer, mais au cœur de la Corse. Juchée sur un promontoire de 100 mètres de haut, la Citadelle a surveillé pendant des siècles les communications de l’intérieur. Placée à un carrefour de voies intérieures traditionnelles et place forte naturelle, cette cité perchée sur son promontoire, avait une fonction militaire stratégique, étant idéalement placée la croisée des chemins, à égale distance de Bastia et d’Ajaccio, et il était possible de commander tout la Corse intérieure en contrôlant Corté. Depuis 1981, l’implantation de l’Université de Corse suivie de l’ouverture du Grand Musée de la Corse et de l’installation sur place de quelques autres organismes officiels, ont permis à la ville de connaître le développement qu’elle mérite, en jouant la carte de la jeunesse, comme la Capitale Universitaire, Culturelle et Touristique de l’île. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Corté Corsica (Vidéo 3'15)

Village corse par Fraçois Corbellini
Village corse par Francois Corbellini (1863-1943)

Castagniccia et couvent d'Alesani. La Castagniccia est une région de moyenne montagne située entre Corte et Bastia. Au 18ème siècle, la Castagniccia joua un rôle déterminant lors de la guerre d’indépendance. Ses trois couvents, qui furent le siège des “Consultes” en témoignent. On trouve dans cette région de nombreux petits villages dotés d'églises au style baroque. Le chataigner, ou “l’arbre à pain” a longtemps nourri les habitants de la contrée et conntinue à offrir châtainges et spécialités. Aux églises de style baroque, il faut ajouter le couvent d'Alesani, haut lieu de l'histoire corse, où fut couronné le premier, unique et éphémmère roi de Corse. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

I Paisoli di Castagniccia - le pays de la Castagniccia (diaporama/slideshow 3'30)

Beaux Villages/beautiful villages

Label "Plus Beaux villages"
"Most Beautiful villages
" label
Autres beaux villages
Other beautiful villages


Label "Plus beaux villages de France" en Corse/Most beautiful villages label

Sant'Antonino est un village de 130 habitants, situé au cœur de la Balagne, un nid d'aigle à 500m d’altitude, sur un piton granitique. Le village se situe à proximité d’Ile Rousse et de Calvi entre mer et montagne, surplombant la méditerranée. Il se compose de 75 demeures soudées les unes aux autres autour du piton granitique. Au sommet du village, on trouve les vestiges d’anciennes fortifications, et une partie du donjon. Située à l'écart du village, l’église paroissiale de l‘Annonciade a été édifiée au XVIIe siècle. Elle posssède un élégant campanile à étages dans lequel se trouvent des tableaux anciens. Dès le XVIe siècle les habitants ont fait de cette partie de la Balagne un véritable jardin... Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Les plus beaux villages de France: Sant'Antonino en Haute-Corse (Vidéo en français 1'50)

Autres beaux Villages/other beautiful villages

Aléria est une commune de 2 160 habitants, située sur une butte, côté tyrrhénien de la Corse du Sud, entre Bastia et Porto-Vecchio. Aléria est l'une des plus anciennes cités de la Corse, connues à ce jour. Elle a été fondée au VIe siècle avant JC, et a des origines grecques et étrusques. Les carthaginois renforcèrent son rôle de grand centre de commerce, d'échanges, et Aléria (Alalia) sera la capitale de l'île, sous la domination romaine, jusqu'à la fin de l'antiquité. Aléria a joué un rôle important dans l’histoire de la Corse comme siège épiscopal pendant le Moyen Age, puis foyer d'opposition aux paolistes au XVIIIe siècle (symbolisé par le fort de Matra). Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

En Corse, de nouvelles découvertes sur le site antique d’Aléria (Vidéo en français 3'35)

Centuri compte un peu plus de 200 habitants, population qui est multipliée par 4 pendant la période estivale. Le village se située à la pointe du Cap Corse, à l'Est, côté Méditerranée. Centuri resste un petit port de pêche réputé pour sa pèche à la langouste, que l'on vient déguster de loin. Centuri est réputé également pour les balades qu'ofrent ses sentiers qui relient les différents hameaux du port, et d'autres permettant de découvrir d’anciennes bergeries, et d’emprunter en partie la via romana qui reliait Centurinum Civitas à Macinaggiu via le col de Cateru. Au-dessus du village se trouve le château de Bellavista, ainsi que le hameau médiéval de Canelle. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Balade au port de Centuri (Vidéo 4')
Penta-di-Casinca est une commune de près de 3 390 habitants, située en Haute Corse, à 30km au sud de Bastia, et à mi-chemin entre cette ville et Aléria. Le coeur historique du village permet de bénéficier d'une vue panoramique sur la Mer Tyrrhénienne. Le territoire de la commune comprend également la station balnéaire de San Pellegrino. Peu connue, cette très belle plage est sensiblement moins fréquentée que d'autres en été. En période estivale, compte tenu de la proximité des nombreuses plages de la côte orientale et de la renommée de la Castagniccia également toute proche, on peut noter une forte augmentation de résidents. L'église paroissiale San Michele date de 1760. En 1973, Penta-di-Casinca a été classé "Site Pittoresque du Département de la Corse ", et il est le seul village de l'île classé dans sa totalité. Voir notre page dédiée/have a look over our dedicated page

Penta Di Casinca by drone (Vidéo 2'40)
Ce site vous a plu ? Alors vous aimerez peut-être ceux-ci
Did you like this website? Then maybe you'll like these